Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Richard

Après "Kukum" de Michel Jean pour les adultes, voici "Nish" d'Isabelle Picard pour les jeunes !

Une chronique de Richard

La littérature jeunesse québécoise est riche et variée. Comme lecteur, j’aime bien me retrouver au cœur de cette littérature, retrouver mon cœur d’enfant ou d’adolescent et me laisser porter par les histoires et les émotions de cette littérature.

Pour avoir collaborer avec Isabelle Picard dans le recueil de nouvelles historiques « De racines et de mots », j’avais très hâte de lire ce premier roman pour la jeunesse, « Nish, Le Nord et le Sud ». Un roman pour les jeunes adolescents qui saura attirer leur attention.

Léon et Éloïse sont deux jeunes qui habitent Matimekush, une communauté innue du nord du Québec. Ils sont entourés par un groupe d’amis fort sympathiques avec lesquels ils partagent leurs intérêts, leurs passions et leur vision de l’avenir. Pour les garçons, leur principale préoccupation tourne autour de leur équipe de hockey. Pour les filles, compte tenu du nombre de jeunes, il est très difficile de faire un sport d’équipe ; elles se sentent donc un peu condamnées à regarder les garçons jouer au hockey.

Deux événements viendront ébranler la quiétude de cette petite communauté. Premièrement, la disparition mystérieuse d’un homme parti pour une randonnée en motoneige. Les recherches s’organisent, le village se mobilise, même les jeunes participent à l’opération. Que s’est-il passé pour que cet homme disparaisse sans laisser aucune trace ?

Pour Léon et Éloïse, un autre drame chamboulera leur vie : leur père devra se rendre à Québec pour recevoir des traitements pour combattre un cancer. La vie familiale sera bouleversée mais la vie doit continuer.

Éloïse et ses deux amies, Mélina et Atikush, réalisent un travail scolaire, une recherche qui les mènera vers des apprentissages bien spécifiques. Faire un parallèle entre leur vie au quotidien et la vie des gens du sud du Québec. Avec l’aide de sa kukum (grand-mère), elle et ses amies revisiteront l’histoire de leur peuple, leurs coutumes et les éléments qui ont marqué leur évolution. Les bons comme les mauvais.

La réalisation de ce travail aura des répercussions sur l’enquête en cours pour retrouver la personne disparue. Entre les parties de hockey, les recherches pour leur présentation, la maladie de leur père, les jeunes nous feront connaitre leur vie au quotidien. Et quelques éléments des coutumes des Premières Nations que les futurs lecteurs et futures lectrices pourront découvrir.

Isabelle Picard est ethnologue de profession. Elle s’est donnée comme mission de faire connaitre les réalités des Premiers Peuples qui ont vécu sur cette terre d’Amérique. Ce roman se veut une excellente porte d’entrée pour que les jeunes adolescents et adolescentes prennent conscience de la réalité des Premières Nations. Sans jamais être didactique, tout en respectant le développement du récit, les jeunes héros de ce roman nous apprennent la vie de tous les jours de ces Peuples du Nord.

Dans un style direct, efficace, Isabelle Picard nous raconte de bonnes histoires et nous décrit des paysages dans un environnement bien particulier. L’intérêt est soutenu, l’histoire est bien construite et le récit a du rythme. La narration faite en alternance entre Éloïse et Léon amplifie ce rythme soutenu mais surtout, elle donne une vision différente entre les perceptions d’un jeune garçon et celles d’une jeune fille. Fort intéressant comme approche !

Ajout non négligeable, l’auteure parsème son récit de morceaux choisis de langues autochtones. 

Bref, un très bon roman pour les jeunes ados qui veulent s’ouvrir aux communautés avec qui nous partageons cette terre. Un roman qui permet d'ouvrir ses horizons, de faire des découvertes et de mieux comprendre nos voisins, ceux qui habitent le même coin de pays. 

Je recommande avec beaucoup d’enthousiasme ce premier roman pour la jeunesse d’Isabelle Picard. Une suite est prévue pour très bientôt ! 

 

Extraits :

« Ce soir, une fois au lit, Élo et moi, on discute de tout ça pendant au moins une heure, essayant de répondre l’un à l’autre à nos questionnements, sans trouver aucune réponse valable, laissant des points d’interrogation flotter un peu partout jusqu’au plafond de notre chambre. »

Sûrement une belle définition de l’amitié :

« En fait, le maïs ne poussait jamais seul. Il grandissait avec ses sœurs, les courges et les haricots, et les trois s’aidaient mutuellement à grandir, comme trois sœurs. »

 

 

Bonne lecture !

 

Le Nord et le Sud

Nish Tome 1

Isabelle Picard

Éditions Les malins

2021

304 pages

 

 

Une vidéo à regarder sur le roman d'Isabelle ... Une entrevue fort intéressante sur "Nish"

Une entrevue è 1e loges

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article