Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Richard

Une chronique de France Lapierre

 

La quatrième de couverture résume le propos de ce roman, mais ne rend pas la tension psychologique des personnages et du lecteur…Thriller psychologique, roman noir, peu importe l’étiquette qu’on lui accole, « Qu’à jamais j’oublie » est une véritable immersion dans des secrets de famille que l’on anticipe, mais qui se révèlent encore plus complexes que toutes nos attentes!  

La thématique de « l’internement administratif » de personnes qui dérangent est tout à fait d’actualité, peu importe le pays et l’époque. Je n’en dirai pas plus, vous laissant le plaisir de rencontrer cette famille complètement ravagée par de nombreux souvenirs sombres. Jusqu’à la dernière page, et ce n’est pas une figure de style, Valentin Musso réserve des surprises!

 

On assiste « en direct » à l’agression de Dallenbach par Nina Kircher. Qui sont-ils? Quelle est leur relation, si relation il y a. Il faudra accompagner Théo, le fils de Nina pour démêler cette intrigue qui le conduira jusqu’en Suisse, au foyer Sainte-Marie, et qui bouleversera sa propre vie à jamais.

Je lisais Valentin Musso pour la première fois, ce ne sera pas la dernière!

 

Extrait:

« Mais hélas il est parfois plus simple de fermer les yeux et d’ignorer les choses. »

 

Bonne lecture !

 

Qu’à jamais j’oublie

 

Valentin Musso

Éditions du Seuil

2021

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article