Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Christophe

 Intrigantes esquisses 

Par Christophe Rodriguez

Est-ce un roman policier, une œuvre au noir à la manière des «  anciens » ou alors, une œuvre poétique métaphysique ? Bien malin qui pourra répondre à cette énigme ! Professeur de littérature française à l’Université de Tokyo, poète et romancier comme il se doit, Hisaki Matsuura vient de faire une entrée remarquée, au sein de l’écurie Rivages. Après une lecture qui nous a laissés quelque peu pantois, la calligraphie comme la poésie est loin d’être mon rayon d’expertise, j’ai songé à Edgar Allan Poe, Verlaine ainsi qu’un film qui a marqué ma prime jeunesse : L’empire des sens ( Nagisa Oshima) et beaucoup plus tard, l’énigmatique Eyes Wide Shut de Stanley Kubrick.

L’histoire commence de façon assez simple. Ancien toxicomane vivant aux crochets de ses maitresses, Otsuki mène donc une existence très moyenne, presque parasitaire. Après des retrouvailles avec un ami, il fait la connaissance d’un calligraphe puis accepte un emploi à ses côtés, sans trop savoir où cela va le mener. Cet homme talentueux cultive bien des projets, aussi obscur que sa personne, en réalisant des films pornographiques, destinés à une clientèle particulière.

L’avoir dans la peau

«  Ce soir -là, tout en ruminant l’impression peu rassurante d’être une sorte de petit animal pris dans un piège perfectionné et incapable de bouger, musardant dans le dédale de ruelles qui se déploie en toile d’araignée ».

Et, il va faire la connaissance d’une petite fleur de chrysanthème. Secoué par les films du calligraphe, mais incapable de penser à autre chose, surtout la petite fille de ce dernier, il poursuit une quête existentielle sans trop le savoir. Comme dans un rêve éveillé, ce roman expérimental , nous trempons dans une ambiance poisseuse , oscillant entre les mirages et un semblant de réalité, à moins que cette dernière ne soit trop crue. Une nouveauté, oh combien mystérieuse sur l’art, le corps et l’identité graphique !

Bonne lecture !

 

Le Calligraphe

Hisaki Matsuura

Rivages/ noir

350 pages

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article