Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Alexandra

Une chronique d'Alexandra Beerli

 

Marc Voltenauer est un auteur que j’ai eu la chance de rencontrer et dont j’avais déjà publié une chronique au sujet de son livre « QUI A TUE HEIDI ? ».

 

Ses écrits m’ont tous plu jusqu’à présent et il me semblait normal de faire la chronique du dernier né que j’ai, soit dit en passant, préféré aux deux précédents.

Il a notamment déjà publié :
- 2017 : « Qui a tué Heidi ? », Éditions Slatkine & Cie
- 2017 : « Le dragon de Muveran », Éditions Pocket


Dans « L’Aigle de sang », j’avoue avoir été un peu perdue au tout début de ma lecture. L’auteur débute l’histoire par une scène se passant en 1944 pendant la guerre, puis enchaîne en 1978 sur l’île de Gotland où l’on prend part à une cérémonie viking, pour enfin atterrir en 2016 en Suisse.

Mais au fil des pages l’on comprend évidemment que tous ces moments de l’histoire sont étroitement liés. Le suspens monte et l’auteur alterne entre 1978 et 2016 pour arriver au final au fin mot de l’histoire. Les chapitres sont courts et bien structurés, le livre est agréable à lire.

Dans ce troisième opus, on retrouve donc l’inspecteur Andreas Auer et son compagnon Mikaël, ce dernier sorti du coma à la fin de l’enquête dans « QUI A TUE HEIDI ? ». Il n’en est cependant pas sorti indemne, puisqu’il est à présent handicapé. Jessica, la sœur d’Andreas avait également fait une révélation qui va par la suite, littéralement bouleverser la vie d’Andreas.

L’inspecteur mènera l’enquête pour retrouver ses racines, ses vrais parents … mais il sera confronté à bien pire au fil de ses investigations. L’affaire sur laquelle il est entrain de travailler est-elle liée à son propre passé ? Le couple Andreas/Mikaël survivra t-il ? Comment Andreas va t-il vivre ses révélations ? Qu’en sera t-il de Jessica ?

Rituels vikings, meurtres atroces, mutilations, mensonges, spiritualité et croyances … un cocktail détonnant pour brouiller les pistes, mais qui vous réservera une fin inattendue.

Un livre que je classerai tout de même pour public averti, par rapport à certaines scènes bien détaillées, mais que je recommande aux friands de polars et de rituels, us et coutumes de communautés mystérieuses anciennes.

Bonne lecture !

 

L'aigle de sang

Marc Voltenauer

Éditions Slatkine et compagnie

2019

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article