Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Richard

Gyles Brandreth est un auteur que j’aime beaucoup et sa série de romans avec Oscar Wilde comme personnage principal est un petit bijou de plaisir de lecture. Je ne rate aucun de ses ouvrages et je retrouve avec bonheur ce personnage bien pittoresque à souhait. J’aime le personnage mais j’aime aussi l’auteur, ce dandy irlandais à l’histoire et aux histoires passionnantes.

 

Pour ceux qui ne connaissent pas cette série, rappelons que Gyles Brandreth est né en Allemagne et il a fait ses études en Angleterre. Après ses études, il a pratiqué le journalisme, a fait du théâtre, comme comédien, scripteur et producteur. Il a également été élu député au parlement anglais.

 

En 2007, il y a tout juste 10 ans, il débute une série de romans mettant en scène Oscar Wilde, souvent accompagné d’Arthur Conan Doyle qui le seconde dans ses enquêtes. Oscar Wilde et les crimes de la Tamise est le septième ouvrage de la série.

 

1er janvier 1894, Oscar Wilde invite Arthur Conan Doyle pour le déjeuner. Le pauvre docteur file un mauvais coton et voudrait bien se débarrasser de son personnage, plus connu et apprécié que lui. Oscar, un peu débonnaire, toujours prêt à en découdre avec les criminels, n’en mène pas large lui aussi, presque ruiné, il traine dans les clubs privés de Londres.

 

Qu’est-ce qui pourrait redonner à Oscar sa joie de vivre ? Pourquoi pas enquêter sur le fameux Jack l’Éventreur. Un défi à la mesure de l’élégant écrivain et du père de Sherlock Holmes. Et cette enquête possède tous les éléments pouvant motiver l’homme du monde : des meurtres dans les bas-fond de Londres mais des suspects fréquentant les endroits raffinés des beaux quartiers.

 

Les ingrédients sont sur la table … le talent de Gyles Brandreth se met en action. Et la magie opère !

 

On suit avec plaisir les deux complices dans cette enquête bien nébuleuse. De salon en salon, de bordel en lupanar et de clubs privés en grands restaurant, on enquête, on mange, on boit. Comme dans tous les romans de cette série, le lecteur s’amuse du sens de l’humour de Wilde, de ses aphorismes, de ses phrases punchées et de ses réparties cinglantes. Puis, on prend un peu en pitié le pauvre docteur Conan Doyle, pris dans cette folie, ce monde irrévérencieux et les tourments provoqués par une belle qui le poursuit de ses prudes avances.

 

Un vrai régal … comme disait un certain ours sur une boîte de céréales !

 

Il va sans dire que je vous recommande toute la série …surtout que les six premiers sont publiés en livre de poche dans la collection 10/18. Des petits bonheurs de lecture à petit prix !

 

Bonne lecture !

 

 

Oscar Wilde et les crimes de la Tamise

Gyles Brandreth

Éditions Terra Nova

2017

368 pages

Et un de mes préférés: "Oscar Wilde et le mystère de Reading"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article