Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par France

Chronique rédigée par France Lapierre, nouvelle collaboratrice au blogue Polar, noir et blanc.

 

 

Entrez dans La maison des chagrins, cette maison où les personnages de Victor del Arbol se débattent à la recherche de réponses à leurs questions sur les circonstances de la disparition ou de la mort de leur enfant.

 

Une construction minutieuse de trois histoires en parallèle qui ne semblent pas avoir de liens entre elles.  

 

Eduardo vient de sortir d’un emprisonnement de quatorze années pour avoir tué le responsable de l’accident de voiture qui lui a laissé de nombreuses séquelles physiques et qui a tué sa femme et sa fille, au retour de leurs vacances familiales.

 

Gloria Tagger, une violoniste reconnue, engage Eduardo (par l’entremise d’Olga, sa galeriste) pour faire le portrait d’Arthur Fernandez qui a tué son fils unique et une petite fille alors qu’il était ivre au volant.

 

Quant à Arthur, il engage Guzman, un ancien tortionnaire chilien pour retrouver sa fille disparue.

 

Guzman mettra au jour les agissements sordides de plusieurs personnes qui gravitent autour d’Eduardo, de Gloria et d’Arthur. Et tomberont les voiles.

 

Victor del Arbol  distille l’information au compte-gouttes, provoque des revirements. Et c’est là le génie de Victor del Arbol : nous mener d’une histoire à l’autre, chacune plus désespérante l’une que l’autre.

Pour vous mettre en appétit, quelques citations :

 

« des gens qui ne sauraient pas distinguer un Vélasquez d’une étiquette de pastis. » p.34

 

« Gloria lança à Eduardo un regard d’admiration mal dissimulé.

  • Vous peignez les portraits, ou vous les écrivez ?

Eduardo sourit.

  • Le pinceau est peut-être moins loin de la plume qu’on ne le dit. » p.41

 

À lire pour la maestria de l’écriture, pour les réflexions sur la vie et la mort et surtout, pour les incursions dans la vie de chaque personnage, même secondaire, incursions qui nous font mesurer toute la détresse humaine.

 

 

La maison des chagrins

Victor del Arbol

Actes noirs

Actes Sud

2013

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article