Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Richard

Bond, c’était lui ou presque !

Une chronique de Christophe Rodriguez 

Comme Sir Arthur Conan Doyle, créateur du célèbre détective privé Sherlock Homes, Ian Fleming qui fut tout sauf un Britannique flegmatique, eut envie de faire disparaitre son héros. Mais voilà, sa «  créature », lui échappa et avouons que 007 fit sa fortune.

Historien de la Seconde Guerre mondiale et connaisseur attentif de la culture britannique, Christian Destremeau est l’auteur d’une importante biographie sur Lawrence d’Arabie (2007) ainsi que sur Le Moyen-Orient pendant la Seconde guerre mondiale en 2011. Donc, qu’est-ce qu'un historien et sans trop de jeux de mots, vient faire dans l’espace « miné » et souvent surréel de James Bond ? Tout simplement, parce que Ian Fleming fit partie des services secrets britanniques, soit l’Intelligence Service pendant le conflit le plus meurtrier du siècle dernier. Avec beaucoup de culot, mais sans jamais être sur le terrain, il fut le concepteur de plans redoutables, audacieux même, tout en surveillant parfois ses condisciples, dont certains passèrent chez l’ennemi .

 

Cocktails et pouvoir

Après une lecture assidue, nous avons constaté que Ian Fleming était loin d’être un personnage sympathique. Issu des meilleures écoles britanniques, toujours en rivalité avec son frère, brillant écrivain et homme du monde il excellait dans les sports et faisait piètre figure dans les matières fortes. Comme son héros, il cultivait les conquêtes, prenait du bon temps, bref, il ne voulait rien faire.

Son entrée dans la marine puis les services secrets lui ouvriront un monde insoupçonné, où il fit une brillante carrière de stratège, au courant de tout et cultivant les amitiés particulières. Cynique, parfois prêt à tout pour faire fortune, il trouva le paradis en Jamaïque ou il se fit construire une villa du nom de Goldeneye.

Avec humour, et un sens du rythme certain, Christian Destremeau nous fait découvrir comment est né M, James Bond, personnage composite dont Fleming fit partie, puis l’univers de la guerre froide, complément essentiel pour comprendre l’univers 007. Gros buveur, fumeur invétéré (il disparaitra à l’âge de 56 ans), Fleming aura eu la chance de découvrir son héros de papier à l’écran, avec l’inoubliable Sean Connery. Mais cela appartient à une autre histoire. 

Une biographie fascinante, instructive, jamais légère, et qui pour une fois, n’est pas un collage de potinages ou de quand dira-t-on.

Bonne lecture !

 

 

Ian Fleming, Les vies secrètes du créateur de James Bond

Christian Destremeau

Éditions Perrin

Collection Biographies

345 pages

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article