Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Richard

 

Une chronique de Xavière

Premier chapitre : un tueur à gages : cliché.

Deuxième chapitre : un écrivain dépressif : très cliché.

Troisième chapitre : une femme qui ne sait pas aimer : trop cliché.

Le début de ce roman m’a quelque peu dérouté. 3 clichés en 1. N’eût été du prix Goncourt qu’il venait de gagner et une écriture maîtrisée, avec références à la culture pop, classique, sci-fi, etc. je me serais arrêtée là.

Cependant, lorsqu’on comprend où Hervé Le Tellier veut en venir (et si on le comprend réellement) et son affiliation au mouvement OuLiPo (ouvroir de littérature potentielle… à votre Google !), on saisit mieux ce texte.

Roman choral, philosophique, d’anticipation, où les genres se mêlent les uns aux autres pour construire sa propre dynamique, L’anomalie porte un nom prémonitoire et sa place dans la liste des gagnants fait souffler un vent rafraîchissant sur les prix littéraires.

 

L'anomalie

Hervé Le Tellier

Éditions Gallimard

Collection Blanche

2020

Xavière Hardy

Écrivaine à ses heures perdues

qu’elle a fort nombreuses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Zoé 29/01/2021 16:22

J'ai beaucoup aimé ce roman brillant tant sur le plan de l’histoire que sur celui de l’écriture . Je trouve que l’ensemble est très intelligemment construit .et la fin est glaçante. J’ai non seulement bien accroché mais je me suis bien projetée aussi dans les réflexions existentielles et philosophiques que ce roman pose. Pour moi un prix Goncourt amplement mérité . Et je trouve aussi assez réconfortant qu’une œuvre pareille , aussi originale ait retenu l’attention du jury .

Richard 29/01/2021 16:23

Merci Zoé !

Zoé 29/01/2021 16:12

Beaucoup aimé ce roman brillant tant sur le plan de l’histoire que sur celui de l’écriture . Je trouve l’ensemble très intelligemment construit .et la fin glaçante. J’ai non seulement bien accroché mais je me suis bien projetée aussi dans les réflexions existentielles et philosophiques que ce roman pose. Pour moi un prix Goncourt amplement mérité . Et je trouve assez réconfortant qu’une œuvre pareille , aussi originale ait retenu l’attention du jury .

zazy 29/01/2021 16:00

Je suis en train de le lire et j'ai franchement rigolé aux trois clichés, surtout le premier

Richard 29/01/2021 16:05

Merci Zazy !