Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Alexandra

Une chronique d'Alexandra Beerli

 

Fabio M Mitchelli est né à Vienne (Isère) en 1973. Outre l’écriture, il s’adonne à la musique.

 

Parmi ses œuvres « thriller » on trouve notamment :

 

- « La trilogie des verticales », publiée entre 2010 et 2012,

- « Le cercle du chaos » édité aux Editions Ex Aequo et qui a reçu le prix spécial Dora-Suarez en 2013,

- fin 2014, il édite « La compassion du diable » (qui est inspiré de l’histoire vraie du tueur en série Jeffrey Dahmer), et qui a reçu le prix du polar Dora-Suarez en 2015.

 

Il s’est inspiré de divers tueurs en série et criminels pour écrire ses thrillers comme Jeffrey Dahmer, Luka Rocco Magnotta et Robert Hansen (« Une forêt obscure »), William Richard Bradford (« Le tueur au miroir »), Andreï Tchikatilo (« Le dernier festin ») et Francis Heaulme (« L’ombre de l’autre »).

 

Il est également l’auteur de nouvelles comme « L’exquise nouvelle », « Transferts » et « Next Level ».

Mis à part les distinctions Dora-Suarez en 2013 et 2015, il a été finaliste du prix polar Saint-Maur en Poche en 2016 avec « La compassion du diable ».
Je pense que « Le dernier festin » peut être classé dans la catégorie des thrillers fantastiques. Loin d’être ma tasse de thé, Fabio M Mitchelli m’a réconcilié avec un genre (fantastique), qui m’a laissé « presque » sans voix.
Dans « Le dernier festin », tout commence avec Clarisse qui a été renversée par accident par son amant. L’« âme » de la jeune femme va mener l’enquête pour découvrir ce qui lui est arrivé. Au début, tout s’emballe très vite. L’on est dans un tourbillon d’irréel et d’horreur qui m’a d’abord laissée perplexe, mais qui très vite aura su me tenir en haleine.
Puis, un tueur absolument abominable va faire son entrée. Les histoires vont s’entremêler. On va littéralement « goûter » à l’horreur dans ce qu’il y a de plus obscur et de plus effroyable en l’être humain. Mais peut-on parler d’être humain ? N’est-il pas plutôt adéquat de parler de « bête humaine » ?
Vous allez également avoir droit à des cours de cuisine. Certes peu exploités par des gens « normaux » comme vous et moi, mais néanmoins très intéressants…
La fin est géniale et totalement inattendue. Là, l’auteur m’a scotché !
Il faut garder à l’esprit que la mort peut arriver à n’importe qui, n’importe quand ! J’ai poussé la réflexion jusqu’à me demander si l’état psychologique d’un être humain doit être utilisé pour le soigner, au risque de réveiller ce qu’il y a de plus sombre en nous. Et vous ? Qu’en pensez-vous ?
Fabio M Mitchelli, un auteur que je ne connaissais pas, que je n’ai pas encore eu le plaisir de rencontrer et qui m’a le plus bluffé.
Un livre à lire absolument, mais avec les tripes bien accrochées...

 

Bonne lecture !

 

Le dernier festin

Fabio M, Mitchelli

Éditions French Pulp

2018

 

 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Un auteur bluffant ? Je suis preneuse.
Répondre
R
Bonne lecture, Alex