Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Geneviève

Vaut mieux vivre avec des remords qu’avec des regrets. 

Une chronique de Geneviève Hould

 

Et s’il y avait de ces moments irrattrapables, qui nous échappent sans qu’on puisse les retenir?

 

Et si  la vie nous plaçait parfois devant l’impossibilité de réparer nos erreurs?

 

Et si on n’avait pas toujours une seconde chance?

 

Et si, et si…

 

Un petit geste, c’est l’histoire de Maya, nouvelle élève à l’école, vécue à travers le regard de la narratrice, Chloé. C’est le drame de Maya, enfant démunie, enfant résiliente, qui essuie de la part de Chloé d’abord, et du groupe ensuite, du rejet à coup d’ignorance, du rejet à coup d’indifférence. Absente la compassion, exit la bienveillance.

 

« Je ne lui ai pas rendu son sourire.

Je me suis un peu éloignée d’elle, avec ma chaise

 et mes livres.

Quand elle m’a regardée, je me suis tournée vers

la fenêtre pour contempler la neige. »

 

Un petit geste, c’est assister à répétition, impuissant, à la scène de Maya qui tente de nouer, en vain, une amitié avec elle.

 

 

Maya qui fait les premiers pas,

                                    Maya qui est rejetée,

                                                     Maya, tenace et courageuse,

                                                                                 Maya qui « try again ».

 

 

C’est Chloé qui refuse d’être associée, surtout de près, mais aussi de loin, à cette enfant mal accoutrée.

 

Un petit geste, c’est le pouvoir du groupe… à bon ou à mauvais escient. Parce que se taire, c’est choisir son camp.

 

« Chaque petit geste que l’on pose se répand dans le monde, comme une vague. »

 

Et c’est là que Chloé prend conscience de tout ce qu’elle aurait pu faire et qu’elle n’a pas fait. C’est là que ses regrets transcendent l’histoire.

 

« Maya n’est pas venue à l’école le lendemain.

Ni le jour suivant. »

 

Un album d’une grande puissance que j’ai découvert à New York, au Teachers college, il y a deux ans. Each kindness, en anglais. Les éditions d’Eux auront, une fois de plus, visé dans le mille avec cette traduction qui saura certainement trouver écho autant chez les enseignants, les enfants que les parents. Une histoire pour changer le monde, un petit geste à la fois.

 

Parce qu’on n’a pas toujours de deuxième chance.

 

 

Un petit geste

Texte : Jacqueline Woodson

Traduction : Christiane Duchesne

Illustration : E.B. Lewis

Éditions d’Eux

2020

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article