Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Richard

Une chronique de Sylvie Geoffrion

Après Le Poète et L'Épouvantail c'est dans Séquences mortelles que nous retrouvons Jack McEvoy, travaillant pour un journal WEB au service des consommateurs.


Dans ce roman, on ne s'éparpille pas. On reste bien centré sur un seul sujet. Des femmes meurent suite à une décapitation interne, savez lorsque la tête se détache de la colonne vertébrale...Horrible! Mais ces morts ne sont pas dû à des accidents, plutôt à un être malveillant : L'Écorcheur.


Jack McEvoy, presque par hasard, tombera sur plusieurs cas de décapitation interne à travers le pays et fera des liens. Mais justement quel est ce lien entre toutes ces mortes ? Un banal test ADN !


De plus en plus simple, de plus en plus populaire, les gens consentent volontiers à ces tests afin de connaître leurs ancêtres, leurs antécédents médicaux, etc. Mais qu'en est-il de la sécurité des données découlant de ces test? Est-ce réglementé? Peut-on facilement accéder à ces données ? C'est sur cette question que porte le roman et bien sûr, sur la chasse et l'arrestation du meurtrier de ces femmes.


Ha j'oubliais de vous dire, on retrouve également dans cet opus Rachel Walling , l'ex agente du FBI , l'ex petite amie de McEvoy.


Malgré ce sujet hautement délicat et la controverse qu'il peut susciter, j'ai plus ou moins adhéré. Mais je me dis que ce n'est pas le sujet qui m'a déplu mais plutôt McEvoy. Je n'ai ressenti aucune sympathie, aucune amitié pour lui et pour ses façons de faire. Ça n'a pas vraiment gâché ma lecture mais disons que j'y suis restée assez froide. Néanmoins, c'est un bon moment de lecture, c'est du Connelly bien documenté, ça se sent, rien n'est laissé au hasard et c'est ficelé serré.

Bonne lecture !

 

Séquences mortelles

Michael Connely

Éditions Calmann Levy

Collection Robert Pépin présente

Avril 2021

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article