Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Richard

L-Enquete.jpgLa lecture de «L’Enquête» de Philippe Claudel, a réveillé en moi des souvenirs de lecture de ma jeunesse estudiantine. Je me suis retrouvé dans un univers très étrange, à mi-chemin entre l’angoissante atmosphère des romans de Kafka et le regard envahissant et accusateur du Big Brother de Georges Orwell (Merci, Ingrid).

Après avoir été bombardé et sur-stimulé par les aventures criminelles du Bourbon Kid, se tremper dans l’univers de l’Enquêteur demandait une certaine période d’adaptation. Après la folie jubilatoire de «l’Oeil de la lune», le climat lourd et lancinant du monde décrit par Claudel vous entoure de ses mille fils d’araignée, vous enveloppant graduellement et vous coupant le souffle.

«L’Enquête» de Philippe Claudel est un roman angoissant, magnifiquement écrit, un roman d’ambiance, un roman tout à fait irréel qui décrit un univers absurde mais ô combien ressemblant à quelque chose d’indéfinissablement réel.

L’Enquêteur arrive à la gare d’une ville sans nom. Lui, «un être de l’évanouissement, sitôt vu, sitôt oublié», ne trouve personne pour l’accueillir. Il a soif, il se rend dans un café où on lui refuse un grog. Il cherche un hôtel, il marche des heures et trouve finalement un endroit très particulier. Accueilli par l’impressionnante Géante, il découvre  l’intrigant Hôtel de l’Espérance. Sa chambre se situe en haut d’un interminable escalier aux marches de différentes hauteurs. La salle à manger, immense, peuplée de Touristes ou de Dépravés, propose (???)  un menu peu varié !

L’Enquêteur vient faire son Enquête dans l’Entreprise; il doit résoudre l’énigme d’une série de suicides qui frappent l’Entreprise. Au détour d’un dédale d’escaliers et de corridors, il rencontre le Veilleur, le Guide, le Policier, le Chef de Service, le Responsable, le Psychologue ... sous l’oeil inquisiteur du Fondateur. Comme vous pouvez le constater, Personne n’a un Nom, tous ont une Fonction et Chacun ne sait pas ce que l’Autre fait. Il rencontre même un personnage qui «est mort juste avant de se suicider.»

Formidable allégorie d’un monde moderne, l’Entreprise gère tout, surveille tout et s’arrange pour garder le contrôle de ses opérations. Les suicides: des dommages collatéraux !

«L’Enquêteur ... eut soudain l’impression d’être devenu une souris de laboratoire placée en observation sous des projecteurs

L’Enquête sera difficile, tous mettront des bâtons dans les roues de l’Enquêteur. Jusqu’à la conclusion de son ... Enquête !!!


Un monde hallucinant !

J’ai bien aimé me retrouver dans cette atmosphère glauque, écrasante, où le climat changeant rend la nuit froide et inquiétante et le jour chaud, envahi par une circulation intimidante. L’écriture de Philippe Claudel nous transporte dans ce monde étrange peuplé d’images angoissantes et oppressantes. Les mines patibulaires, les dialogues de sourds et l’opacité d’un système castrateur plongent notre anti-héros dans un univers angoissant; cette descente aux enfers pèse lourd sur le lecteur. Mais, on ne peut faire autrement que d’apprécier cette virevolte littéraire.

Voici donc quelques extraits ...

Et pourquoi pas une prédiction qui semble ne pas se confirmer ou ...
«Il n’est plus temps de descendre dans les rues et de couper la tête aux rois. Il n’y a plus de rois depuis bien longtemps. Les monarques aujourd’hui n’ont plus ni tête ni visage. Ce sont des mécanismes financiers complexes, des algorithmes, des projections, des spéculations sur les risques et les pertes, des équations au cinquième degré.»

«En plus de savoir qu’il n’était rien, il se rendait compte soudain qu’il n’était personne. Cette pensée, sans l’inquiéter, entra tout de même en lui comme un curieux et mince ver pénètre dans un fruit déjà fragile.»

« ... je consacre mon temps à une seule chose: tenter de comprendre pourquoi nous en sommes arrivés là.» ... « ... mes journées je les passe ... à m’interroger. Oui. Je m’interroge. Je ne sors pas de ce bureau. Je ne fais que cela. Sous le regard de ...»

«Un pauvre et banal philosophe, sans envergure, qui portait une culotte de femme et un jogging vert pomme, débitait de pauvres pensées, usées comme de vieilles casseroles lasses de cuire toujours les mêmes soupes.»

Je vous encourage à vous plonger dans cet environnement cauchemardesque, de retrouver, l’espace de ce roman, un K. moderne dont «Le Château» se serait transformé en un petit village apocalyptique avec des airs de rappel d’un «1984» du 3e millénaire.

Un plaisir de lecture ... par les mots de Claudel et par les images que son écriture provoque. Lecteur, laisse-toi tenter par l’Auteur et son Roman !!!

Bonne lecture !

L’Enquête
Philippe Claudel
Éditions Stock
2010
278 pages

 

P. S. "Tiens, une nouveauté !!! Déjà que l'auteur de ce blogue est un peu "verbo-moteur" et que ses chroniques s'étirent en longueur, voilà qu'il se met à ajouter des Post-Scriptum !!!"

 

Juste pour vous dire que Philippe Claudel est un auteur à découvrir, qu'il a gagné le "Goncourt des Lycéens" pour son roman "Le rapport de Brodeck" et que si vous voulez mieux le connaître, je vous offre ce lien vers un bon résumé biographique et bibliographique: à voir ici !

Commenter cet article

estudiante 25/09/2014 21:13

merci bien jai eu 14 a une interrogationsur ce livre grace a ce poste

Richard 02/10/2014 13:38

Ça me fait bien plaisir !
Bonne lecture !

Xavier 12/03/2011 13:35


Oui moi aussi, c'est ce que j'entendais par " je salue".


Richard 12/03/2011 13:39



Nous aommes tous des amateurs de "surprises littéraires" ...


Au plaisir de te lire !!!



Xavier 12/03/2011 08:43


Je suis un inconditionnel de Claudel mais là j'ai été déçu, je préfère quand Claudel laisse aller son écriture habituelle. En tout cas, je salue le risque qu'il a pris en passant sur un autre mode.


Richard 12/03/2011 13:27



Moi, j'aime bien quand les auteurs sortent de leur "zone de confort" et surprennent leurs lecteurs ...



Liliba 08/03/2011 18:59


Un livre que j'ai adoré, même s'il fait froid dans le dos... Un monde pas si éloigné de nous, si on y réfléchit bien...


Richard 08/03/2011 19:05



Bonjour Liliba,


Merci pour ta visite ! Tu as tout à fait raison ! L'allégorie est assez puissante !


Au plaisir de te lire !



Marie 01/03/2011 08:25


J'ai envie de lire ce livre car j'aime beaucoup Philippe Claudel et parce que le thème abordé dans ce dernier roman m'intéresse. Pourtant, je recule toujours l'instant de me plonger dans ce livre
car j'ai l'impression qu'il est plutôt difficile.


Richard 01/03/2011 23:35



Allez, laisse-toi tenter ... tu ne le regretteras pas !


Tu m'en reparles ?


Bonne lecture



Philippe d 26/02/2011 19:27


Je viens de découvrir Ph Claudel avec "Les âmes grises". Ce roman qui remporte beaucoup de suffrages ne m'a pas laissé un souvenir inoubliable. Mais je récidiverai...


Richard 26/02/2011 19:37



"L'Enquête" est vraiment un roman particulier !!! Tu verras !



David Mourey 26/02/2011 18:35


Salut, si avec ta présentation on a pas envie de lire ce livre, on nee l'aura jamais. Merci à toi !


Richard 26/02/2011 18:39



C'est un plaisir, cher ami !


Bonne fin de semaine !



l'or des chambres 25/02/2011 12:55


Un auteur qui m'intèresse au plus haut point... J'ai vu son excellent film "Il y a longtemps que je t'aime" qui est un des plus beaux films qui m'a été donné de voir... J'ai lu aussi le livre qu'il
en a fait (le scénario plus diverses réflexions qu'il s'est faite pendant qu'il faisait son film) J'ai coché un nombre incroyable de passages... J'en lirais certainement d'autres... Mais celui ci
ne me tente pas, le milieu de l'entreprise est un sujet que je fuis en général... J'attends le prochain avec impatience, en attendant la sortie de son nouveau film : "Tous les soleils". Bon week
end Richard, bises


Richard 25/02/2011 18:26



Bonne fin de semaine à toi aussi !!


Et bonne lecture !



Anne 22/02/2011 18:36


J'ai lu "Le rapport de Brodeck" et j'avais littéralement adoré. Depuis j'ai un petit faible pour cet auteur et j'ai envie de lire bien d'autres de ses romans.


Morgouille 22/02/2011 00:15


De Philippe Claudel, je n'ai lu que "Parle-moi d'amour", sa première pièce de théâtre, qui est un vrai régal ! "L'enquête" est apparemment dans un tout autre registre et ta référence à Kafka me l'a
fait noter tout de suite ! J'adore les ambiances angoissantes, fascinantes...


Richard 22/02/2011 00:47



Et bien, Morgouille, tu seras servie !!!


Bonne lecture !


Amitiés



Alex-Mot-à-Mots 21/02/2011 17:22


Un roman d'ambiance, je suis d'accord avec toi. Mais moins que les autres romans de cet auteur.


Richard 21/02/2011 17:33



Oui, c'est vrai mais il est plus "provocateur" que les autres, également !


Bonne journée !



*.:。✿*Fleur de soleil*✿。:.* 21/02/2011 09:36


J'avoue ! Je n'ai encore rien lu de lui. "Les âmes grises" sont toujours en attente dans ma pal, qui n'arrive pas à diminuer. Je commencerai donc par celui-ci, et peut-être serai-je tenté par
celui-là...
Amitiés


Richard 21/02/2011 15:36



Je te le recommande grandement, chère Fleur de soleil !


Un plaisir pour la très bonne lectrice que tu es ... Tu m'en reparles.


Bonne lecture !


Amitiés



gridou 21/02/2011 08:53


Je ne connaissais pas cet auteur mais effectivement, ce livre a l'air très bien...Bien dans l'air du temps malheureusement ...


Richard 21/02/2011 15:35



Bonjour Gridou,


En effet ! Malgré cette peinture accablante de notre monde d'aujourd'hui, je t'en recommande la lecture.


Bonne journée


 



Cécile 20/02/2011 23:42


Bonjour Richard, il y a des romans de Claudel que je préfère à d'autres, je n'ai pas encore lu celui-ci, mais de façon générale, sa sensibilité me touche beaucoup et j'avais vraiment adoré son
petit livre dans lequel il relatait son expérience de prof de français en prison et qui a pour titre "le bruit des trousseaux". J'espère avoir le temps de lire "L'enquête". A bientôt !


Richard 20/02/2011 23:58



Bonjour Cécile,


Merci de ta visite !! J'espère que ce dernier roman de Claudel te plaira ...Tu m,en donneras des nouvelles.


Bonne lecture !



sophie57 20/02/2011 15:34


j'ai lu "les âmes grises"(j'en ai fait un billet), j'avais été bluffée par l'écriture,mais j'étais restée un peu en retrait de l'histoire...ici l'histoire que tu racontes m'attire,j'ai déjà entendu
parler plusieurs fois de ce livre, ce sera sûrement une de mes prochaines lectures, d'autant que Philippe Claudel est lorrain comme moi...
bon dimanche Richard, à (très) bientôt!


Richard 20/02/2011 16:25



Bonjour chère Lorraine !!! mais que de talent dans ce coin de la France. Tu sais que Dominique Sylvain est née aussi dans ton coin de pays ???


Je vais, de ce pas, lire ton billet sur "Les âmes grises" ...


Au plaisir de te lire, (très) bientôt ... !



nathalia 20/02/2011 14:37


J'apprécie beaucoup Philippe Claudel, que j'ai découvert avec la petite fille de Monsieur Linh. Contente que tu parles de lui. @ bientot


Richard 20/02/2011 16:22



J'adore les auteurs qui peuvent nous surprendre; Philippe Claudel en est un de ceux-là ! Chacun de se romans a sa propre personnalité !!


Une constante, quand même: l'ingéniosté de son écriture !



Capucine 19/02/2011 20:52


Bonjour Richard,

J'ai entendu tes pas. Je n'ai pas voulu te déranger. Il y avait de la lumière et ... je suis entrée. Le livre de Claudel était posé sur la table. Je n'ai pas résisté, j'ai lu le commentaire. Je
vais me le procurer. J'ai aimé "le rapport Brodeck".

Je reviendrais.

Amicalement

Capucine


Richard 19/02/2011 20:57



Bonjour Capucine,


Quel beau premier commentaire !!


Reviens, reviens !!! J'aime bien être surpris ! La prochaine fois, on parlera "livres" !!


Merci de ta visite ! Au plaisir de te lire.


Amicalement !



Lystig 19/02/2011 18:59


si tout un chacun....

C'est l'histoire de quatre individus :
Chacun,
Quelqu'un,
Quiconque
et Personne.


Un travail important devait être fait et on avait demandé à
Chacun de s'en occuper.

Chacun était assuré que
Quelqu'un allait le faire,
Quiconque aurait pu s'en occuper,
mais Personne l'a fait.

Quelqu'un s'est emporté parce qu'il considérait que
ce travail était la responsabilité de Chacun.

Chacun croyait que
Quiconque pouvait le faire,
mais Personne s'était rendu compte que
Chacun ne le ferait pas.

A la fin,
Chacun blâmait
Quelqu'un, du fait que
Personne n'avait fait ce que
Quiconque aurait dû faire.

Lamartine


Richard 19/02/2011 19:10



Qui aurait cru, qu'un jour, Philippe Claudel, Aldous Huxley, Franz Kafka et Alphonse de Lamartine serait réuni sur un blogue qui cause de polars ???


Merci, originale Lystig !!!


Bonne lecture !



Emeraude 19/02/2011 18:22


je suis d'accord : Philippe Claudel est un auteur à découvrir. Mais je ne suis pas d'accord avec "l'enquête" et ce que tu en penses. Comme toi, j'ai retrouvé une ambiance kafkaienne et
estudiantine. Et c'est justement ce qui m'a déplu. Ce roman est parfait à faire étudier à des ados. Mais j'ai été pour ma part très déçue des nombreuses facilités utilisées par Philippe Claudel,
que j'adore pourtant !


Richard 19/02/2011 18:30



Bonjour Émeraude,


Claudel a vraiment pris un pari avec ce roman. Certains vont aimer, d'autres, non. Voilà toute la beauté de la littérature.


Peut-être, aussi, que ma "mémoire estudiantine" remonte à plus loin que la tienne !!!Plus le temps passe, plus on oublie !!!


Bonne journée !



pichenette 19/02/2011 17:08


Cher Auteur de ce Blogue. En général, la Lectrice de ce Blogue que je suis apprécie Philippe Claudel, mais déteste le Folie kafkaïenne, et reste dubitative devant les Ecrits d'Huxley. Cette Enquête
se poursuivra donc sans son apport et elle compte sur les Autres pour la résoudre.


Richard 19/02/2011 18:26



L'Auteur de ce blogue remercie la Lectrice fidèle pour sa Visite ...