Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Richard


Le roman policier tome 2En janvier dernier, je vous avais présenté les principaux outils de travail que j’utilisais lors de l’écriture de mes chroniques. Pour vous rafraîchir la mémoire: (lien vers cette chronique).

Et bien, aujourd’hui, j’ai le plaisir d’ajouter un nouvel élément à cette liste de références qui accompagnent et surtout qui ajoutent un peu de talent à mes scribouillages de blogueur du dimanche.

Norbert Spehner est «le» spécialiste de polar au Québec et ses avis sont toujours attendus et lus avec intérêt.  Passionné par le roman policier (et par bien d’autres choses ...), il reste quand même rigoureux et critique devant l’intarissable production de la littérature polardienne. En ce qui me concerne, Norbert Spehner est un exemple, un mentor que j’apprécie énormément.

Les éditions Alire viennent donc de publier le deuxième tome de «Le roman policier en Amérique Française»

Petit retour en arrière. Dans son premier volet (qui couvrait toute l’histoire du roman policier de 1837 à 2000), l’auteur disait en conclusion ... provisoire : « ... il faut être un peu missionnaire pour lire du polar québécois ... Un jour viendra sans doute où nous aurons assez d’écrivains talentueux et d’éditeurs compétents pour proposer fréquemment des oeuvres valables, dignes de la bibliothèque de l’amateur de romans policiers.»

Et bien, à la lecture de cet essai bibliographique, on se rend compte que le polar québécois commence à prendre une certaine maturité. Tout d’abord en ce qui concerne la quantité de romans publiés (ce n’est pas un gage de qualité),  la production de polars, dans les dix dernières années, est assez spectaculaire. L’amateur du genre a le choix ! Trop de choix ?

Et bien, là se pose la question de la qualité ! Et en accord avec l’auteur, il est évident que la «littérature polardienne québécoise» s’est grandement améliorée. La relève annoncée dans le premier tome  a pris du galon et les nouveaux venus de cette dernière décennie offrent à leurs lecteurs des romans de grande qualité. Alors, ce deuxième tome de l’histoire de la littérature policière en Amérique Française se justifie pleinement. Par la quantité ... et par la qualité !!
Voici donc, en résumé, le contenu de ce 2e volume:

  •  Autopsie d’une décennie;
  •  Une bibliographie commentée;
  •  Le roman policier pour les jeunes;
  •  Les études sur le roman policier en Amérique française;
  •  Thrillers, films noirs et policiers, séries télévisées;
  •  Le roman policier canadien-anglais en traduction;
  •  Pour en savoir plus sur le polar canadien-anglais.



J’aimerais vous parler d’un chapitre important de cet ouvrage,  celui que l’auteur a intitulé «Autopsie d’une décennie». En quelques dizaines de pages, Norbert Spehner trace le portrait de l’évolution et du développement du monde du polar québécois. Sans compromis mais avec beaucoup de justesse, l’auteur dresse un portrait somme toute positif du roman policier québécois, un genre en pleine croissance, une adolescence mouvementée mais des perspectives d’avenir fort encourageantes. L’auteur cite d’ailleurs certains éléments qui le portent à cet optimisme nuancé:

 

  • l’arrivée de certaines maisons d’édition très sérieuses;
  • l’émergence de jeunes auteurs avec beaucoup de talent et d’imagination;
  • la revue Alibis consacrée au «Polar, Noir et Mystère»;
  • la création du Prix de Saint-Pacôme qui récompense le meilleur roman policier québécois de l’année;
  • et l’arrivée de certains sites internet et de blogues consacrés au polar (J’ai même eu la surprise de voir mon blogue, «Polar, noir et blanc», mentionné dans ce texte comme un blogue «dont la qualité est indiscutable ...». Je partage cet honneur avec mon amie blogueuse et libraire, Morgane Marvier et son site «Carnets noirs» et le très documenté site des « Polarophiles québécois».)


Chers lecteurs et lectrices du Québec ou de l’Europe francophone, voici un essai qui vous permettra de prendre conscience de la qualité de notre littérature policière québécoise. Pour ceux qui fréquentent les chroniques de Norbert Spehner (et nous sommes nombreux autant ici qu’en France ...), nous connaissons déjà la qualité et le pertinence de ses critiques. Pour ceux qui ne le connaissent pas, ce deuxième tome vous permettra de faire connaissance avec un amant fidèle du genre, un ardent défenseur de la littérature québécoise et un critique passionné et exigeant.

Personnellement et pour plusieurs raisons, je dis merci monsieur le professeur !

Au plaisir de la lecture.


Le roman policier en Amérique française - Tome 2
Norbert Spehner
Alire
2011
427 pages


Vous pouvez également lire ses articles, chroniques et critiques dans le journal La Presse et dans les revues Alibis, Solaris, Entre les Lignes et Le Libraire.


Voici les autres livres de Norbert Spehner:

 

Le-roman-policierScenes-de-crimesR.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C

Bonsoir Richard,

J'ai découvert grâce à toi la littérature Québécoise.. Je vais poursuivre avec cet ouvrage !

Amitiés
Capucine

Ps : Dommage, je suis allée hier à la librairie Monet !!!


Répondre
R


Bonjour Capucine,


C'est un plaisir de t'avoir fait découvrir la littérature de chez nous.


Amitiés toutes québécoises


 



L

Richard,

as-tu remarqué comment la blagueuse a écrit le mot bibliothèque? Je me répète mais ton blogue est vraiment de qualité, et par curiosité je vais aller jeter un oeil sur ceux que tu cites...

Bonne journée!

:-D


Répondre
R


Moi j'ai lu  : "bibbliotèque: malgré le "h" manquant le "b" de trop, pour moi, il y avait une bibliothèque derrière ce  mot !!! Et je n'y ai vu qu'une façon d'exercer ta créativité !!!


Bonne journée à toi aussi, et prends soin de toi !!


Amitiés, chère blagueuse et non blogueuse ...



L

Que ne ferait-on sans toi, ambassadeur fervent de la littérature québécoise ! Tu nous ouvres des pistes toujours plus prometteuses, à nous autres Outre-Atlantique ! Merci Richard !


Répondre
R


Merci mon amie,


Je n'a i pas fait de calculs précis mais je trouve que le nombre de livres qui traversent l'Atlantique vers Montréal est beaucoup plus élevé que dans le voyage inverse ...


Blague: Est-ce pour cela que le voyage Montréal Paris se fait en 6 heures 15 au lieu de 7 heures 30 !!!


Amitiés !


Bises



L

Richard,

je ne connais pas cet auteur (l'ignare que je suis a l'intention d'emprunter un de ses livres à la bibbliotèque), mais je dirai que l'hommage qu'il rend aux scribouillardises du blogueur du
dimanche est amplement mérité selon petite moi.

Ceci dit je suis certaine que ta modestie souffre le martyre de voir ton nom cité dans son livre, mais la vie est cruelle et remplie de chagrin, et il faut faire avec...hélas!

Bon c'est une taquinerie, mais je ne suis pas une blogueuse, seulement une blagueuse. Blague à part il est temps que le polar soit reconnu comme littérature à part entière, et ne soit plus méprisé.
D'autant que la vraie vie dans notre merveilleuse société est beaucoup plus dérangeante que tout ce qui pourrait être écrit dans le genre...

Lise qui n'a pas de blogue


Répondre
R


Chère blagueuse lectrice de blogue,


Ton commentaire me fait énormément plaisir.


Le blogueur te remercie et te dis merci pour tes commentaires !


Amitiés



Z

Quelle bel éloge


Répondre
R


Et pleinement méritée !!!



L

ca me mets l'eau à la bouche tout ca !!!


Répondre
R


Allez, sers-toi un verre !!!



A

Bonsoir. Belle reconnaissance de ton travail, Richard ! C'est chouette, ça !
Un livre que je note dans mon carnet "spécial voyage au Québec". ;)


Répondre
R


En effet, ma chère !!!


Ça me fera plaisir de te le faire découvrir ...


Amitiés



P

et voilà la consecration!!!! bravo Richard pour avoir ete cité dans ce volet important sur la litterature policiere quebequoise.Tu le merites amplement car ton blog est tres riche,bien
ecrit,documenté et avec une pointe d'humour.Tout pour allecher!!!
bises Richard


Répondre
R


Merci beauoup Pyraustas ...


J'en tire un humble fierté !!



É

Allô Richard!

Je suis en train de lire ce 2e opus de notre ami Norbert et comme toi, j'ai eu un petit moment de vanité modeste (!) en voyant tout l'espace consacré à nos efforts polaresques ici à Saint-Pacôme.
On a toujours des doutes sur l'utilité de nos actions dans le grand monde de la littérature, surtout qu'on est bien loin de la ville et des milieux qui comptent.

Mais avec le gala de cette année et la lecture du RPAF2, disons que nous avons reçu un petit coup de «Red Bull» qui nous pousse à continuer! D'autant plus que Norbert a raison : la qualité des
polars d'ici est en progression constante et les auteurs méritent qu'on entretienne un milieu dynamique pour les faire connaître et apprécier du public. Morgane et toi en faites beaucoup et c'est
un plaisir de se joindre à vous pour cette noble croisade...

Allez, c'est reparti pour un autre tour de manège, j'ai bien hâte de voir la cuvée 2012!

Élianedesaintpac ;-)


Répondre
R


Bonjour Éliane,


Tu as tout à fait raison !!!


Et c'est vrai que "l'humble fierté" que l'on ressent en faisant partie du livre de Norbert est bien agréable mais ce qui compte le plus, c'est la petite pierre que chacun de nous pose pour
construire l'édifice solide de la culture littéraire québécoise.


Au plaisir de prendre le train 2012 ... vers St-Pac ...


Amitiés



A

J'aime beaucoup le terme d'Amérique française.


Répondre
R


C'est vrai que c'est joli !!!



N

Mon cher Richard... MERCI !!!!!
Que dire d'autre, sinon imiter ton ancienne manière et écrire !!!!!!!!!!!!!!!
:-))


Répondre
R


Tout le plaisir a été pour moi, cher ami !


On se donne rendez vous pour le 3e tome ... j'adore les suites et les personnages récurrents ...


Bonne journée.


Amitiés.