Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Richard

Vargas-Llosa--Mario.jpgJ’ai lu avec un tel plaisir le discours de Mario Varga Llosa lors de la remise de son Prix Nobel de la littérature que je ne peux faire autrement que de vous en conseiller la lecture.

Un beau texte qui parle de lecture, de livres, de politique. Oui mais ...

Je vous laisse certains extraits* juste pour vous tenter, pour vous donner une idée de la richesse des propos de cet auteur extraordinaire.

«La lecture transformait le rêve en vie et la vie en songe, en mettant à la portée du petit bonhomme que j’étais l’univers de la littérature»

«Ma vie durant j’ai eu de ces gens à mes côtés qui m’aimaient et m’encourageaient, et me communiquaient leur foi quand je doutais. Grâce à eux, et sans doute, aussi, à mon obstination et un peu de chance, j’ai pu consacrer une bonne part de mon temps à cette passion, ce vice et cette merveille : écrire, créer une vie parallèle où nous réfugier contre l’adversité, et qui rend naturel l’extraordinaire, extraordinaire le naturel, dissipe le chaos, embellit la laideur, éternise l’instant et fait de la mort un spectacle passager.»

«Tout comme écrire, lire c’est protester contre les insuffisances de la vie. Celui qui cherche dans la fiction ce qu’il n’a pas exprime, sans nul besoin de le dire ni même de le savoir, que la vie telle qu’elle est ne suffit pas à combler notre soif d’absolu, fondement de la condition humaine, et qu’elle devrait être meilleure. Nous inventons les fictions pour pouvoir vivre de quelque manière les multiples vies que nous voudrions avoir quand nous ne disposons à peine que d’une seule.»

«La bonne littérature tend des ponts entre gens différents et, en nous faisant jouir, souffrir ou nous surprendre, elle nous unit par-delà les langues, les croyances, les us et coutumes ou les préjugés qui nous séparent.»

«J’avais onze ans et, dès lors, tout changea. Je perdis mon innocence et découvris la solitude, l’autorité, la vie adulte et la peur. Mon salut fut de lire, lire les bons livres, me réfugier dans ces mondes où vivre était exaltant, intense, une aventure après l’autre, où je pouvais me sentir libre et être à nouveau heureux.»

Et surtout, ne manquez pas la dernière phrase de son discours ... qui commence par : «C’est pourquoi nous devons continuer à ...»

Et je vous laisse sur quelques suggestions de lecture qui m’ont fait apprécier grandement cet immense auteur ! À lire ou à découvrir !

«La ville et les chiens» : un de ses premiers romans;

«La fête au bouc» : absolument passionnant;La-fete-au-bouc.jpg

«Tours et détours de la vilaine jeune fille» : j’ai adoré !

"Le paradis, un peu plus loin" : fascinant !


Bonne lecture !




* Tiré du site officiel Nobelprize.org

http://nobelprize.org/nobel_prizes/literature/laureates/2010/vargas_llosa-lecture_fr.html

© LA FONDATION NOBEL 2010

Commenter cet article

Cécile 19/12/2010 12:41


Merci Richard pour ces passages du discours du dernier prix Nobel de littérature, cela donne vraiment envie d'en découvrir davantage, tant de son discours que de son oeuvre.
A bientôt.


Richard 19/12/2010 13:09



Mario Vargas Llosa est un auteur à découvrir ... je te souhaite de faire sa rencontre ... tu ne le regretteras pas.


Et aussi, pousse une pointe vers Gabriel Garcia Marquez pour y découvrir l'univers de cette Amérique du Sud et de sa littérature de réalisme magique ...


Au plaisir de lire tes commentaires, Cécile !



Pichenette 16/12/2010 21:27


J'avais vu le titre de ton article et j'ai attendu d'avoir le temps pour le lire. Je ne le regrette pas! Quelle bonne idée de partager ce beau discours. Merci.

Mystérieux Richard, que fais -tu donc avec les livres sans les lire? Des découpages, des confettis, des piles, des murs, des altères, du feu?


Richard 17/12/2010 13:16



Ma très chère amie,


Je répondrai très bientôt à ta question pleine de curiosité ... et d'humour, évidemment !!!


Au plaisir


Bone journée !



nathalia 15/12/2010 12:02


J'ai voyagé ce week end en train et j'ai remarque beaucoup de romans de cet auteur... en tout ca merci de ta selection coup de coeur je pense que je suivre tes conseils et en piocher au moins un.


Richard 15/12/2010 12:38



La rencontre des livres d'un auteur comme Vargas Llosa est toujours un moment particulièrement passionnant !


Je te le souhaite grandement !


Bonne lecture !



edith de bretagne 15/12/2010 11:22


oh c'est sûr que je relirai encore cet auteur! j'ai adoré Le Paradis un peu plus loin ( ah Gauguin et Flora Tristan!) et j'ai aussi aimé Tours et Détoures de la vilaine fille.
Un bel auteur bien récompensé.
Tu m'as donné envie d'aller à la librairie ...
bon mercredi.


Richard 15/12/2010 12:37



Bonjour Édith,


Bonne visite en librairie ... Tu me parleras de tes achats !


Bonne lecture !



Mimi des plaisirs 13/12/2010 15:36


Vargas Llosa parle à merveille du pouvoir de la littérature.Merci d'avoir pensé à publier certains extraits sur ton blog.
J'aime bien "La bonne littérature tend des ponts entre gens différents" mais... à ce propos, il y a longtemps que je n'ai pas eu de signe de toi dans "les plaisirs"...
J'ai lu dans les années 80-90, "La tante Julia et le scribouillard" et "Qui a tué Palomino Molero?" et j'en avais apprécié l'esprit et le style. J'irai voir si je trouve " la fête au bouc" ou
"Tours et détours de la vilaine fille", histoire de renouer avec Vargas LLosa et de vérifier si j'ai le même avis que toi.
Amitiés.


Richard 14/12/2010 11:18



Bonjour Mimi,


Comme je le dis dans une de mes chroniques, je suis présentement à expérimenter une occupation qui me rapproche des livres et qui m"éloigne de la lecture.


Comme je dois en plus, continuer mon travail régulier ... je manque de temps pour visiter les blogues qui me tiennent à coeur.


Mais, rassure-toi, mon absence est passagère ... Dès janvier, je devrais être de retour "well and alive" !


Bonne journée et bonne lecture !



Anne 13/12/2010 10:40


Bonjour, Richard ! Eh bien mo aussi, il me faut avouer que je ne connais cet auteur que de nom ! La citation sur "lire, c'est protester contre les insuffisances de la vie" me tente pour mettre ene
xergue de mon blog (j'aime changer de temps en temps !!) Et j'essayerai de combler mes lacunes, grâce aussi au challenge "Lire autour du monde".


Richard 13/12/2010 11:57



Et bien, ça me fera plaisir de t'avoir fait découvrir cet auteur.


Quel beau début d'échanges littéraires !


Bonne semaine et bonne lecture



Paul Maugendre 13/12/2010 09:56


Il me semble me souvenir que Vargas Llosa avait déclaré au début de sa carrière que les prix ne l'intéressaient pas. Avec l'âge on change d'idées ?
amitiés


Richard 13/12/2010 11:55



Ou bien on gagne en maturité et on accepte la reconnaissance !


Bonne semaine, oncle Paul ...



sophie57 12/12/2010 22:27


"écrire...éternise l'instant":tellement juste!


Richard 12/12/2010 22:49



C'est beau, n'est-ce pas !



gridou 12/12/2010 19:21


j'attaque "tours et détours..." très bientôt !!


Richard 12/12/2010 20:32



Je me rappelle avoir beaucoup aimé ce roman ...


Je te souhaite beaucoup de plaisir !



lizagrèce 12/12/2010 18:19


Je n'ai rien lu de cet auteur mais ce qu'il dit de la littérature est très juste . J'espère combler ce vide !


Richard 12/12/2010 18:50



Tu ne le regretteras pas !!!


Bonne lecture !



Didi 12/12/2010 15:22


Un auteur que je me dois de découvrir je n'ai pour l'instant rien lu de lui et pas son discours en entier mais tes extraits et la dernière phrase. Il faudra que je le lise !
Merci cet homme est sans nul doute passionnant !


Richard 12/12/2010 15:46



Bonjour Didi,


Je te conseille grandement la découverte de cet auteur !


Bonne lecture !



Allie 12/12/2010 14:28


C'est très beau! J'aime beaucoup sa première phrase. Un auteur que je devrais lire, car je ne le connais que de nom! Merci du partage Richard!


Richard 12/12/2010 15:18



C'est un plaisir !


Bon dimanche, Allie !



Ys 12/12/2010 13:35


Merci pour le lien, j'y suis allée, je crois que je vais me l'imprimer ce discours, parce que quand même, ça ne se lit pas en deux secondes ! "La fête au bouc" est à mon programme, ça sera encore
un bonheur de lecture, je n'en doute pas.


Richard 12/12/2010 13:45



C'est ce que j'ai fait moi aussi ! La lecture à l'écran, c'est difficile de s'y adapter.


Tu me reparleras de ta lecture de "La fête au bouc" ...


Bon dimanche !