Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Richard

L'Inaveu«Roule ta pierre, Sysiphe ...»

Quelle agréable surprise !


Je l’avoue, j’ai commencé ma lecture de «L’Inaveu» avec quelques appréhensions. Qui était cet auteur que je ne connaissais pas, que m’apporterait-il de nouveau ? Malgré ce questionnement, j’avais quand même un préjugé favorable pour la maison d’édition Alire qui généralement, publie de très bons romans. Et j’ai été agréablement surpris. «L’Inaveu» est un très bon roman et je vous recommande grandement cette découverte !

Tout d’abord l’auteur: Richard Ste-Marie a enseigné pendant 30 ans à l’École des Arts Visuels de l’Université Laval. Retraité de l’enseignement depuis l’année 2000, il a été animateur de radio où il s’est fait une spécialité  d’interviewer des créateurs. Lui-même est un artiste reconnu, un très bon musicien et en 2008, il publiait son premier roman, «Un ménage rouge». «L’Inaveu» est son deuxième roman.

Je n’ai malheureusement pas lu le premier récit de Richard Ste-Marie mais ce deuxième roman m’a tout simplement charmé. Et si le sergent-détective Francis Pagliaro de la Sûreté du Québec devient un personnage récurrent et bien, je me ferai un plaisir de le suivre dans ses enquêtes. À 47 ans, reconnu comme un excellent enquêteur, amoureux de sa femme depuis plus de 25 ans, il commence des études en philosophie à l’Université de Montréal. Cette particularité m’a plu immédiatement; quelle fraîcheur de se faire citer par un policier, Nietzsche, Camus et Sartre ... Lui-même se comparant au mythique personnage condamné à rouler une pierre sur une montagne de Tartare; un petit bonheur que de rencontrer et de suivre les réflexions du «Sergent-détective Sisyphe, Sureté du Québec». Je vous le dis, ce personnage, vous allez l’adorer. Richard Ste-Marie lui a dépeint un caractère attachant et des réflexions qui lui donnent une profondeur pouvant se permettre quelques enquêtes futures. Du moins, je le souhaite!

«Un jour viendrait, et peut-être ce jour était-il arrivé, où il devrait choisir entre continuer à travailler et prendre sa retraite. Entre être flic et devenir philosophe.»

Alors, allons-y avec l’histoire !

Vendredi 18 juillet 2008 ( Tiens tiens !! Le dernier roman de Chrystine Brouillet était basé sur cette question: «Que s’est-il passé ce fameux 18 juillet ? Coïncidence ? Présage ? Conspiration ?  La fin du monde serait-elle un 18 juillet ?).

Il est 17 heures 31. Le sergent-détective Pagliaro est (ou devrait être ...) en vacances depuis 31 minutes. Perdu dans ses réflexions, l’enquêteur est surpris par quelqu’un qui entre dans son bureau. Un clochard ? Pagliaro éteint sa lampe de bureau et s’apprête à éconduire l’intrus. Mais, poussé par sa curiosité et surtout par son humanisme, il écoute quand même ce qu’il a à dire. Ce visiteur qui a passé outre aux contrôles de sécurité lui raconte une drôle d’histoire.

Régis Duchesne a retrouvé dans les affaires de son père, mort depuis quelques temps, un album photos rempli de coupures de journaux relatant différents crimes commis sur une période de 30 ans. Accompagnant cet album, un étrange cahier noir relate des rencontres avec un certain CS et des montants d’argent échangés à chacune de ses visites.  Régis Duchesne demande au sergent Pagliaro d’enquêter sur ce qui se cache derrière ces documents, inquiet de ce passé trouble, possiblement occulté par son père.

À la veille de ses vacances, Francis Pagliaro n’a pas le temps, ni le désir d’enquêter sur une présomption ... sans crime et sans victime. Mais il promet à cet homme qu’il trouve sympathique de jeter un coup d’oeil à ces documents.

Sans beaucoup d’indices et avec peu d’enthousiasme, Pagliaro commence l’enquête. Une découverte fascinante, un lien évident avec une ancienne affaire d’enlèvement, donne du souffle et de la motivation à notre philosophe-enquêteur. Et commence alors, une chasse à l’homme à travers de vieux journaux, des «ledgers» de comptabilité, des armoires oubliées dans un garage et des témoins, certains morts, d’autres qui auraient bien voulu oublier.

L’intrigue de Richard Ste-Marie est très bien ficelée. Pièce par pièce, ce casse-tête d’une ligne de temps s’échelonnant sur 30 ans se place tout doucement.  Le lecteur découvre en même temps que l’enquêteur les méandres de cette histoire assez sordide.

Qui se cache derrière les initiales CS ? Quelle était l’implication du père de Régis Duchesne ? Quels sont les liens tissés autour de ces sommes d’argent et les crimes commis pendant ces trente dernières années ? Quelle sorte de relations s’étaient établies entre le père de Duchesne et ce fameux CS ?

Et voilà ! La table est mise pour un excellent plaisir de lecture, dans un roman passionnant, sans effusion de sang mais plein de réflexions intelligentes. On lit ce roman et puis on se rend compte qu’on est rendu à la fin ... avec un petit goût de «revenez-y» !!

Le style de l’auteur sied parfaitement à ce genre de roman; le contenu, le sujet, l’histoire sont importants. L’écriture est au service du développement du récit. Agréable à lire, sans fioritures inutiles, le lecteur se laissera porter par l’histoire et s’attachera aux personnages du roman.

Et voilà un auteur dont j’attendrai avec impatience la sortie du prochain roman. La littérature polardienne québécoise se porte bien; la qualité de ce deuxième roman de Ste-Marie en est une belle preuve.

Quelques extraits:

«Une chose était certaine, ni Baruch Spinoza, ni Friedrich Nietzsche, ni Jean-Paul Sartre, ni Emmanuel Kant n’avaient jamais porté l’uniforme de la Sûreté du Québec.»

«J’ai souvent pensé que CS avait été pour moi le miroir permanent de la médiocrité de mon existence.»

«Le policier donnait raison à Confucius qui estimait que la réalité était faite autant de vérité que d’illusion.»

« - ... La plume est plus forte que l’épée.
Tu prêches à un converti, Guy, j’ai plus de tendinites à cause du Bic qu’à cause du Glock !»

Un dernier mot aux éditeurs d’Alire, la couverture de ce roman est particulièrement réussie. Mystérieuse au premier coup d’oeil mais tellement parlante après notre lecture !
«L’Inaveu» est donc une réussite totale.


Bonne lecture !

L’Inaveu
Richard Ste-Marie
Alire
2012
242 pages


Le site de la maison d’édition: Alire 

Le site de l’auteur: Richard Ste-Marie 

La chronique de mon ami Norbert Spehner : Chronique de Norbert 

Et un lien très amusant, provenant du site officiel des Archives de Montréal: Archives de Montréal

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Est-ce que vous pourriez me dire qu'elle est l'élément déclencheur du roman ?
Répondre
R
Avec plaisir, Rox !<br /> Francis Pagliaro, l'enquêteur, est intéressé par une sombre affaire d'enlèvement, suite à la découverte de certains papiers qui révèlent des éléments énigmatiques. Notre policier doit donc déterrer une ancienne affaire et repartir à la recherche d'une vérité qui se cache quelque part, au milieu des chiffres de livre de comptabilité.<br /> Passionnant !<br /> Je vous le recommande !
L
Je viens de commander 'L'Inaveu' et 'Un ménage rouge' en vue de Québec en septembre. Ton article n'y est pas pour rien !<br /> Merci à Karine qui m'a donné le lien.<br /> En septembre, je commencerai par Jean-Marc La Frenière.
Répondre
R
Merci beaucoup de ta visite Lou !<br /> J'espère que tu reviendras me faire tes commentaires après ta lecture !<br /> Je me ferai un plaisir de les transmettre à Richard Ste-Marie.<br /> En passant, je dis bonjour à Karine !<br /> Bonne journée et bonnes lectures !
S
Je l'ai tout simplement dévoré ! Merci Richard de m'avoir permis de découvrir cet auteur :-)
Répondre
R
<br /> <br /> Bonjour Stéphanie !<br /> <br /> <br /> Et c'est pas fini !<br /> <br /> <br /> Bonne journée, chère amie<br /> <br /> <br /> <br />
R
Merci Sophie et Richard,<br /> Je suis bien heureux de vous avoir fait plaisir avec ce livre. Pensez à moi samedi le 22 pour le Prix Saint-Pacôme du roman policier...
Répondre
R
<br /> <br /> Ce fut un plaisir, Richard ! Ton roman mérite ces éloges. Et pour le 22, j'y serai, pour assister en direct au dévoilement du gagnant. Au plaisir de t'y rencontrer. Amicalement<br /> <br /> <br /> <br />
S
Bonjour Richard, j'ai mené cette lecture en quelques heures, et je suis tout simplement charmée. Un flic philosophe, une enquête passionnante, une construction très habile avec ce "récit dans le<br /> récit", beaucoup de subtilité,d'efficacité, mais aussi de simplicité...un roman vraiment attachant!jusqu'au titre,excellent... (et moi, j'aime bien la couverture, un peu surannée, qui correspond<br /> justement assez bien au ton de ce livre)<br /> je le mets en coup de coeur sur mon blog, pour le seul plaisir de le faire découvrir, et en guise de chronique, je me permets de mettre la tienne en lien!<br /> merci pour la découverte.
Répondre
R
<br /> Bonjour Sophie, Je vais te faire un aveu ! Je suis très content que tu aies apprécié ce roman. Cette découverte, je l'ai faite il y a quelques temps, et pour moi, partager ce plaisir, faire<br /> connaître un auteur et donner le goût à d'autres de le lire, c'est tout le plaisir de la littérature et des échanges qui en découlent. Et en plus, faire connaître les auteurs de chez nous en<br /> Europe, les rapprochements de nos cultures québécoise et française, pour moi, ça double mon plaisir de passeur littéraire. Bonne lecture Amitiés<br /> <br /> <br />
A
J'ai moi aussi beaucoup aimé L'Inaveu. Enfin un flic qui n'est pas alcoolique, ni dépressif, ni séparé. Et une histoire originale, très bien menée. Mon seul bémol: la couverture... Mais c'est un<br /> problème récurrent chez Alire.
Répondre
R
<br /> Salut André, Tout à fait d'accord avec toi ... Sauf que j'ai trouvé la couverture moins pire que les autres !!! Et toi,ça va ? Bonne journée ! Amitiés<br /> <br /> <br />
L
une belle découverte, donc
Répondre
R
<br /> <br /> Oui oui, cousine !!<br /> <br /> <br /> Ne t'en prive pas !!<br /> <br /> <br /> Bonne lecture !!<br /> <br /> <br /> <br />
P
Je ne cède plus à tes sirènes. Elles me charment et puis, je ne trouve pas les livres.<br /> Au fait, Le léopard était très très bien!
Répondre
R
<br /> <br /> Bonjour Pichenette,<br /> <br /> <br /> Ah ben ça alors, si tu ne joues plus ... ça sera pas drôle !!<br /> <br /> <br /> Mais je sais que tu dis cela mais ...<br /> <br /> <br /> Et je suis content pour le dernier Nesbo ... c'était du lourd !!!!<br /> <br /> <br /> Bonnes lectures !!<br /> <br /> <br /> <br />
É
À mon tour d'abonder dans ton sens. L'inaveu est une réussite. Le récit, le ton, la structure, tout est en place pour nous amener au bout des pages avec le sourire aux lèvres : on a lu un excellent<br /> polar!<br /> <br /> Le ménage rouge m'avait un peu laissée sur ma faim. Trop de trous, univers trop fermé, ça frisait l'invraisemblance. J'ai bien hâte de lire la deuxième mouture. Avec ce que j'ai vu dans L'inaveu,<br /> je suis sûre que ça va être un succès! Merci à M. Ste-Marie (puisqu'il nous lit) pour son imaginatione et sa verve.
Répondre
R
<br /> <br /> Bonjour chère amie de l'Est,<br /> <br /> <br /> Et bien on dirait qu'il y a un large consensus !! Vive les romans policiers ... et la philosophie !<br /> <br /> <br /> Amitiés !<br /> <br /> <br /> <br />
O
Bonjour Richard<br /> Tu as titillé mes neurones et aiguisé mon appétit de lecteur compulsif !<br /> Et si en plus Norbert Spehner (bien connu en France pour ses études sur le genre de la littérature populaire) est d'accord avec toi, ce sont deux avis positifs qui ne peuvent que m'encourager à<br /> dénicher ce roman, mais il faudra attendre que je sois de passage à Paris, et ça, ce n'est pas gagné<br /> Amitiés
Répondre
R
<br /> <br /> Bonjour Paul,<br /> <br /> <br /> Comme le dit Norbert dans son commentaire, les éditions Alire sont distribuées en France ... Alors, j'imagine que ton libraire habituel pourra te le dénicher assez facilement !!<br /> <br /> <br /> Je te souhaite une bonne lecture.<br /> <br /> <br /> Amitiés<br /> <br /> <br /> <br />
R
Bonjour à ceux et celles qui ont fait des commentaires sur ce blog. Je viens tout juste de terminer la réécriture de mon premier roman Un ménage rouge, publié chez Stanké en 2008 et qui sera<br /> réédité chez Alire bientôt. Le manuscrit a presque doublé d'épaisseur...<br /> Vos messages me donnent le courage de continuer. Merci!<br /> Et Merci Richard pour ce blog.
Répondre
R
<br /> <br /> Bonjour Richard !<br /> <br /> <br /> Et bien j'ai très hâte de lire cette nouvelle réécriture de votre premier roman. Comme j'ai beaucoup aimé "L'inaveu", lire ce premier roman revampé, sera sûrement une belle expérience.<br /> <br /> <br /> Et bien à la réaction des lecteurs de "Polar, noir et blanc", je crois que vous êtes bien obligé de continuer... pour notre plus grand plaisir de lecteur ! Et pour satisfaire ces nouveaux<br /> lecteurs qui vous découvriront.<br /> <br /> <br /> Au plaisir de vous lire !<br /> <br /> <br /> Amicalement<br /> <br /> <br /> P. S. J'adore quand les auteurs prennent la peine de répondre aux commentaires laissés sur le blogue. Le trio est réuni ... Le lecteur, le blogueur et l'auteur.<br /> <br /> <br /> Merci Richard !!<br /> <br /> <br /> <br />
J
Arrivée sur vos rives par je ne sais quel étrange chemin, saut de puce de blog en blog, cette première lecture m'enchante, je viens de terminer L'Inaveu.<br /> <br /> Comme vous j'étais perplexe. Posé sur ma pile de livres d'été, pile confiée, commandée par mon libraire Îlien qui en a marre de vendre du "Levy" et qui me fournit, presque sous le manteau ces<br /> dernières découvertes, ces dernières commandes qu'il partage soigneusement en 2 ou 3 selon la présence de Jules ou non (c'est mon frère, Jules j'entends).<br /> <br /> L'inaveu est surprenant. Mais vous l'avez si bien "décrit" que je n'ai rien à rajouter si ce n'est que j'ai commandé le premier !<br /> <br /> @ suivre ... je m'abonne ici et vous met directement dans ma liste, je m'en vais découvrir vos amis.<br /> <br /> Jazz
Répondre
R
<br /> <br /> Bonjour à vous,<br /> <br /> <br /> Très heureux de vous compter parmu mes lecteurs. J'essaie depuis bientôt trois ans de faore connaître la littérature québécoise ... à qui veut bien m'écouter.<br /> <br /> <br /> Je suis content quand je rencontre des "convertis" comme vous.<br /> <br /> <br /> Si vous désirez d'autres suggestions, à faire sous le manteau, pour votre libraire et vous, vous en trouverez surement sur les chroniques précédentes. Mais aussi, je me ferais un plaisir de vous<br /> en recommandez d'autres.<br /> <br /> <br /> Je vais de ce pas découvrir votre blogue ! Et le monde qui l'habite.<br /> <br /> <br /> Richard<br /> <br /> <br /> <br />
C
La découverte d'un second auteur québécois ... pourquoi pas ?! Tu es de bon conseil mon cher Richard ...
Répondre
R
<br /> <br /> Merci Carine,<br /> <br /> <br /> Bonne découverte !!!<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
R
Merci pour cet article! C'est toujours une surprise pour moi. J'ai mis un lien vers votre blog dans le dossier de presse sur mon site.<br /> <br /> Merci encore.<br /> <br /> P.S. Mon nom s'écrit Ste-Marie, et non Sainte-Marie.
Répondre
R
<br /> <br /> Bonjour monsieur Ste-Marie,<br /> <br /> <br /> J'ai été charmé par votre personnage et j'ai surtout adoré l'originalité de votre histoire. Vous méritez amplement tous les éloges écrites sur "L'Inaveu" ...<br /> <br /> <br /> Et un policier philosophe !!! J'adore !!<br /> <br /> <br /> Je m'excuse pour votre nom. La correction a été faite.<br /> <br /> <br /> Au grand grand plaisir de vous lire.<br /> <br /> <br /> Cordialement<br /> <br /> <br /> Richard<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
N
Mon cher Richard,<br /> Je ne partage pas toujours tes élans d'enthousiasme, mais cette fois, je suis entièrement d'accord avec toi. Non seulement cet auteur sait raconter une histoire intéressante, avec style et panache<br /> (son premier roman - un Mariage rouge, qu'Alire devrait rééditer sous une forme revampée - m'avait déjà agréablement surpris) mais en plus il est "original", il sort des sentiers battus. Avec le<br /> roman de Savoie, un des meilleurs polars de la première moitié de 2012 (en septembre on aura droit à Martin Michaud et Mario Bolduc: un automne chaud !).<br /> Et si par hasard, tu t'aventures sur la Rive Sud après le 12 août, passe à la maison, on se prendra une bière...<br /> P.S. Les éditions Alire sont distribuées en France, et pas seulement à la Librairie du Québec.
Répondre
R
<br /> <br /> Bonjour mon ami Norbert,<br /> <br /> <br /> Merci pour ton commentaire ! En effet, j'ai eu un coup de coeur pour ce roman ... une sacrée belle surprise !<br /> <br /> <br /> Je viens de terminer le dernier Jacques Savoie et je suis d'accord, il m'a touché !<br /> <br /> <br /> Et bien sois certain que j'arrêterai à la maison après tes vacances. On a sûrement deux ou trois choses à se raconter.<br /> <br /> <br /> Au plaisir.<br /> <br /> <br /> Amitiés<br /> <br /> <br /> <br />
C
Ah... merci pour l'info, Richard ! Bonne semaine !
Répondre
R
<br /> <br /> C'est un plaisir, Catherine !<br /> <br /> <br /> <br />
C
J'ai l'impression qu'on n'a pas ces romans en France !<br /> Bonne semaine !
Répondre
R
<br /> <br /> Chère Catherine,<br /> <br /> <br /> La librairie du Québec à Paris se fera un plaisir de te le commander ... et de te l'envoyer par la poste !!<br /> <br /> <br /> Bonne lecture !!<br /> <br /> <br /> <br />
F
Je le trouve bien tentant...grâce à ton article qui me titille les neurones! Merci Richard!
Répondre
R
<br /> <br /> Et bien Foumette,<br /> <br /> <br /> Écoute tes neurones et découvre cet auteur.<br /> <br /> <br /> Bonne lecture<br /> <br /> <br /> Amitiés<br /> <br /> <br /> <br />
S
Bonjour Richard,<br /> un enquêteur philosophe? avec le prénom que m'ont donné mes parents, je prends!<br /> on a tous besoin de chercher et de comprendre...<br /> je t'embrasse, Sophie.
Répondre
R
<br /> <br /> Merci Sophie,<br /> <br /> <br /> En espérant que tu n'est pas "maîtresse" du sophisme !<br /> <br /> <br /> "L'Inaveu" a les arguments pour te convaincre que la philo  ... sophie fait partie de nos vies !<br /> <br /> <br /> Bises<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />