Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Richard

Désordre du TempleLe fameux trésor des Templiers frappe encore très souvent l’imaginaire des romanciers modernes. Les romans inspirés de cette glorieuse époque de la croix rouge sur fond blanc ne sont pas toujours des chefs-d’oeuvre. Loin de là ! Je dirais même qu’ils sont rares ceux qui accrochent le lecteur avec intelligence et racontent une bonne histoire. Le roman génial sur cette époque ? Je ne l’ai pas encore lu ! Vous l’avez trouvé, vous, chers lecteurs et lectrices de «Polar, noir et blanc» ? Si oui, faites-nous le savoir !

«Désordre du temple» d’Antoine Blocier fait partie des polars intelligents qui ont traité de ce sujet. Transposer la réalité des Templiers dans le monde moderne, imaginer avec théâtralité une représentation où les participants assistent à une journée typique du temps des Templiers et y ajouter des meurtres, un suicide mystérieux, une énigme complexe et intéressante, voilà le défi que l’auteur a réussi avec ce roman. Un jeu de rôles sur les planches du théâtre qui se transforme en série de meurtres !! Mais alors, qui joue le rôle du tueur en série ?

L’auteur met en scène (facile, celle-là !) des enquêteurs atypiques, trois personnages si différents, si peu probables, que leur association et la survie de cette équipe, alimentent notre intérêt à continuer notre lecture. Le personnage de Chloé est particulièrement attachant et nous entraine dans ce drôle de ménage à trois où s’entremêlent sentiments personnels et enquête.

Et tout cela tourne autour d’une enveloppe qui se retrouve sur le lieu de chaque crime et qui vient expliquer la mise à mort par une des neufs fautes commises pour pénaliser un Templier:
« 417 - la principale pénalité est de perdre la maison pour toujours.»
La mort comme châtiment extrême. Mais est-ce vraiment le véritable mobile ?

«Désordre du Temple» n’est pas un roman sur les Templiers. Loin de là. Il n’est pas non plus un roman médiéviste. Ce roman est une histoire moderne qui prend sa source dans cette époque. Les thématiques sont très contemporaines: l’homosexualité, l’intégrisme religieux, l’envie, la recherche du plaisir et de la fortune.

En général, je peux dire que j’ai bien aimé ce roman. L’histoire est intéressante, les personnages sont crédibles même si leur monde est très particulier. L’intrigue est soutenue, elle vous accroche même si parfois, le lecteur a tendance à s’évader ... S’enfuir ? Où ? Vers la qualité de l’écriture de l’auteur. Ce qui m’a plu beaucoup, surtout, c’est le style d’Antoine Blocier. Une écriture efficace, des phrases courtes et puissantes, des images évocatrices et un très bon sens de l’humour.

«Désordre du Temple» vous permettra quelques bons moments de lecture et vous racontera un bien bonne histoire. Ce roman m’a permis de découvrir Antoine Blocier. Très bientôt, j’aimerais me plonger dans un autre de ses romans pour confirmer qu’il est un auteur à recommander, sans réserve.

Voici, en attendant, quelques extraits qui illustrent bien le style de ce romancier.

« Ça riait à gorge déployée, ça lutinait la donzelle à bouche que veux-tu, ça vidait des cruches de vin lourd, ça rotait, ça bâfrait de la volaille et du gibier ...»

« Chacun y allait de son commentaire : ceux qui savaient, ceux qui croyaient savoir, ceux qui ne savaient rien du tout ...»

« Le médiéviste semblait tout droit sorti de la bicoque des historiens des romans de Fred Vargas. Il doit y avoir un look particulier aux médiévistes.»

« Le révérend père Bruno Betillo fut subitement pris d’une crise de délire paranoïaque de première grandeur. Au moins de degré huit, sur l’échelle de Richter des fêlés de l’intérieur. Ses plaques tectoniques internes avaient sérieusement dansé la salsa.»



Bonne lecture !


Désordre du Temple
Antoine Blocier
Krakoen
2011
217 pages

 

Un lien vers la maison d'édition Krakoen

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Florinette 06/12/2011 11:41

Une autre façon de voir les templiers qui pourrait, peut-être, me plaire...

Richard 06/12/2011 13:49



Peut-être, peut-être ... !!!


Bonne lecture, chère amie !



Marie 04/12/2011 16:21

Pas tellement tentée par ce titre, j'avoue... ;-)

Richard 04/12/2011 16:23



Je comprends ...


À bientôt !



David Mourey 03/12/2011 08:40

Bonjour Richard. j'ai déjà lu un com sur ce livre, mais je ne suis toujours pas convaincu. Pour une fois ... Merci et à bientôt.

Richard 03/12/2011 14:07



Pas de problème, cher ami !


À la prochaine !



Alex-Mot-à-Mots 29/11/2011 12:55

La sauce au Templiers est difficile à faire prendre, en effet. Il semblerait qu'elle ait réussi ici.

Richard 29/11/2011 13:27



Et oui !! Parfois on frôle l'indigestion ! mais en équilibrant les ingrédients, on peut souvent réussir de bons petits plats !!


Bonne lecture Alex !



Capucine 28/11/2011 02:25

Bonsoir Richard,

Je vais attendre tes prochaines chroniques pour me décider... Ce roman ne m'a pas convaincu !
En attendant la neige... Passe ne belle nuit.

Amitiés.
Capucine

Richard 28/11/2011 03:12



Bonsoir Capucine,


Et bien, je vais essayer d'être convaincant dans mes prochaines chroniques ...


Amitiés



la petite souris 26/11/2011 19:31

ratoureux???? Oh mais que ce mot me plait beaucoup !!!! En plus d'être joli il va tres bien avec sa définition ! alors, c'est dit, tu es mon caribou, et je serai ton ratoureux !! ^^

Richard 26/11/2011 22:15



Excellent !!


Nous voilà, chacun avec un surnom !


Amitiés



argali 26/11/2011 11:05

On a écrit tout et son contraire sur les Templiers. C'est une des raisons qui poussent à s'informer (c'est la mienne en tout cas). L'époque troublée, l'opposition Eglise-Royauté, le mystère d'un
trésor non découvert, la malédiction de Jacques de Molay qui se réalisa... Tout concourt à créer une atmosphère et une toile de fond idéales pour une roman.
Je note celui-ci Richard même s'il est "contemporain".

Richard 26/11/2011 13:52



C'était quand même une prériode fascinante ! On comprend qu'elle frappe l'imaginaire des auteurs.


Bonne fin de semaine chère amie !



Lystig 26/11/2011 08:36

j'oubliais... période moderne = entre moyen-âge et période contemporaine (soit à partir de la révolution industrielle)

Richard 26/11/2011 13:50



Merci Lystig !



La petite souris 26/11/2011 08:35

mon cher Richard. Est ce parce que je fréquente assidument ton excellent blog et qu'à force je commence à connaître mon vieux caribou d'ami que jai l'impression qu'en lisant entre les lignes tu
n'as pas vraiment été emballé par ce roman malgré quelques points positifs que tu soulignes? Personnellement, je me tiens loin des romans qui prennent comme trame principale ou décors de fond
l'époque des templiers que l'on nous a servi à toutes les sauces. Par contre je note avec gourmandise que tu as dans tes prochaines lectures ce que je devine être le dernier roman de Senecal ! là
je vais t'attendre avec impatience !!! car c'est toi qui me l'a fait découvrir ( comme à beaucoup d'autres lecteurs français)et je pense que tu auras pleins de choses à nous dire à son sujet !
Amitiés

Richard 26/11/2011 13:50



Espèce de "ratoureux" !!! (Ratoureux, ratoureuse : Nom propre au langage populaire québécois, utilisé pour désigner : [1] une personne espiègle ; [2] une
personne rusée)


Non, j'ai quand même aimé ce roman, c'était une bonne lecture mais sans plus !!


Et oui, je lis le dernier Senécal. Encore plus fou, plus déjanté ... Un nouveau Christopher Moore québécois !!


Bonne lecture



Lystig 25/11/2011 21:29

pour info... au haut comme au bas moyen-âge, les gens étaient moins crados qu'à la période moderne !

et après le livre dont parle Asphodèle (le même que le mien !), je viens de commencer de lire "l'apothicaire" (ok, c'est "tardif" comme moyen-âge puisque le livre débute en 1313

Richard 26/11/2011 00:47



Merci pour l'info !!


"L'apothicaire" sera l'une de mes prochaines lectures ...


Bonne fin de semaine



missycornish 25/11/2011 19:41

C'est fou tous les romans qui sortent chaque année sur l'histoire des Templiers. Je me demande ce qui facinent tant les lecteurs? Pour ma part je n'ai jamais aimé cette époque. Les gens étaient
d'une cruauté effrayante! En plus, ils sont tous cradingues et vulgaires! ça manque de romantisme pour moi. Je passe mon tour pour ce roman.

Richard 25/11/2011 19:51



Je pense que le côté mystérieux du trésor des Templiers est sûrement une des raisons de cette passion. Mais heureusement, certains auteurs traitent le sujet de manière différente !


Bonne lecture !



Oncle Paul 25/11/2011 19:31

Bonjour Richard
Un très bon livre sur les Templiers avec beaucoup d'humour et que j'ai beaucoup apprécié
Bonne fin de semaine

Richard 25/11/2011 19:52



Merci Paul,


Il me semble qu'on est souvent d'accord sur nos appréciations de romans !!!


Bonne lecture !!



Asphodèle 25/11/2011 19:06

Je sors d'un polar "ésotérique" que j'ai beaucoup aimé, premier roman d'un nouvel auteur prometteur (Code Salamandre de Samuel Delage) et je dois dire, en faisant le parallèle avec ce que tu nous
proposes, que j'ai apprécié la crédibilité de l'enquête (fruit de 10 ans de recherches) ! Quand c'est un peu tiré par les cheveux, ça me plaît moins ! Bises Richard ...

Richard 25/11/2011 19:55



Bonjour Asphodèle,


Je note ta recommandation !!! 10 ans de recherche ... Il me tarde de lire ce roman !!


Merci !