Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Richard

Les ignorantsQuel plaisir d’être ignorant !

Une condition essentielle à l’apprentissage.

Un moment de rencontre magique entre celui qui sait et celui qui veut savoir.

Encore mieux, si celui qui sait, ignore une chose que l’autre connaît.

Voilà cette rencontre de deuxième type à laquelle Étienne Davodeau nous convie: la rencontre entre un amoureux de la vigne et un passionné de la bulle littéraire. "Les ignorants" nous présente cette expérience où l'art de la vigne se conjugue aux accents  du 9e art.

Étienne Davodeau est un auteur de bandes dessinées et il ne connait pas grand chose au monde complexe de la vigne. Richard Leroy est un vigneron amoureux de son terroir et il a rarement lu une bande dessinée. Les deux hommes, curieux et avides de connaissances, se donnent donc une année pour prendre contact et apprécier le domaine de l’autre, qu’il soit vinicole ou illustré.

Le lecteur, plus ou moins connaisseur lui aussi, se verra raconter toute une année d’expériences et de plaisirs partagés par ces deux passionnés.

Avec Richard Leroy comme guide, Davodeau participera à toutes les étapes de la production vinicole d’une année: la taille des vignes, le soin à donner durant l’hiver, le travail du jus de raisin qui devient vin, l’entretien dans la cave, les vendanges, etc. Chaque étape fait l’objet d’un chapitre et le lecteur, en même temps que l’auteur, apprend chacun des gestes de l’homme, qui transforment ce produit de la terre en un breuvage tant apprécié.

Pour sa part, Étienne Davodeau présente à Richard Leroy certains auteurs de bandes dessinées, avec plus ou moins de succès, selon le style et le genre d’illustrations de l’auteur. Cette plongée dans le monde de la bande dessinée est parfois déstabilisante pour le vigneron et aussi pleine de surprises. Encore là, le lecteur participe à cette «classe de maître». Et si comme moi, vous êtes curieux et néophyte dans le 9e art, vous pourrez suivre les enseignements de l’auteur en furetant sur les sites Internet des illustrateurs et dessinateurs présentés.

J’ai beaucoup aimé lire et regarder ce livre, riche en enseignement et en humanité.
Le travail de création de la vigne, comme celui de la littérature, demande une grande dose d’humilité et de patience. Mais quand le créateur nous présente son produit fini, tout prend une perspective différente, tout est permis: fierté, orgueil, plaisir de partager et même un peu d’époustouflette, souvent justifiée. Certaines scènes de dégustation entre vignerons sont des moments émouvants de tendresse et d’amour du produit, de cette relation maternelle (oui oui, j’ai bien dit maternelle !) entre le vin et son producteur. Et quelques pages plus loin, on ressent les mêmes sensations paternelles ( il faut bien se racheter ...) quand un auteur parle de ses albums, de son style, de ses histoires et de ses personnages.

Et nous, comme lecteurs, nous assistons à ces réunions d’initiés en étant un peu voyeurs, un peu élèves, ne pouvant faire autrement que d’être ébahis par le professionnalisme et la passion de ces créateurs.

Les illustrations recréent avec bonheur le climat et l’ambiance calme et sereine du long travail de la vigne. Cette atmosphère feutrée presque enrobante, nous donne l’impression d’être sur place, de faire partie de l’histoire, d’en être un des acteurs. Même à travers les tons de gris, on ressent, on perçoit les subtilités des nuances de rouge et on goûte, à travers nos yeux, la déclinaison des jaunes du vin blanc. L’illustration monochrome de Davodeau éveille les sens comme lors d’une dégustation à l’aveugle où, juste au regard, on analyse les subtiles teintes de la robe du vin dans son verre.

Si j’avais un seul reproche à faire sur cet album, c’est de ne pas avoir laissé assez de place à la bande dessinée. Tout au cours de ma lecture, j’aurais aimé en voir un peu plus, quitte à intégrer certaines planches des auteurs cités. La rencontre des vignerons autour de leur vin était des moments de grâce; j’aurais aimé vivre plus souvent ces moments avec les illustrateurs.

Mais, en somme, je vous recommande grandement la lecture de cet album. Selon votre connaissance des sujets, vous y apprendrez plus ou moins de nouvelles notions; mais une chose est certaine, vous pourrez vous laisser toucher par la passion de ces bâtisseurs de rêves et d’émotions.

Alors, versez-vous un bon verre de vin, installez-vous dans votre fauteuil préféré, ouvrez cet album et dégustez-en chaque page. Et surtout, gardez-vous un peu de vin pour savourer les deux dernières pages de l’album, la dernière rencontre ... Et pour une fois, oubliez la modération !

Pour la qualité des illustrations, vous pourrez fureter sur le site de Futuropolis mais, je ne peux m’empêcher de vous citer quelques extraits qui soulignent la valeur du texte:

En parlant de son vignoble, Leroy pense : « ... c’est une entité vivante et complexe dont il serait le compagnon attentif et l’exigeant partenaire.»

Une réflexion du vigneron pour les buveurs: « La proximité physique et donc mentale, du vigneron avec son travail ... pense à ça quand tu bois du vin.»

Autour d’une bonne table, où « ... se chamailler sans fin au sujet des vins bus et des livres lus ...»  et surtout, principe de base d’une bonne discussion, « C’est le genre de moment où la mauvaise foi est la bienvenue, si elle contribue à la vigueur des débats.»  J’adore cette citation !

Voici comment se définissent les créateurs de bandes dessinées: « On partage ça. Nous ne sommes pas tant des dessinateurs que des raconteurs d’histoires. Notre dessin est une écriture. Notre but est le récit, le livre.»




Bonne lecture !


Les Ignorants
Étienne Davodeau
Futuropolis
2011
268 pages

Le site de Futuropolis où vous pourrez voir quelques planches.

 



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Ouf, j'ai cru que tu boudais... :0)
Répondre
R
<br /> <br /> Mais non !!<br /> <br /> <br /> Jamais !!<br /> <br /> <br /> Bonne lecture<br /> <br /> <br /> <br />
L
Tu ne réponds plus à mes commentaires ?? Snif...
Répondre
R
<br /> <br /> En ai-je manqué un ???<br /> <br /> <br /> Lequel ??? Non, non, chère amie ! Je m'excuse ... Tu me vois ? Je suis à genoux, essayant de me faire pardonner ???<br /> <br /> <br /> Amitiés<br /> <br /> <br /> Bises<br /> <br /> <br /> <br />
K
Je veux le lire! d'abord c'est Davodeau, je crois en avoir tout lu! et puis le thème... Mon grand père avait quelques rangs de vigne, et dans mon coin, je marche 5 minutes, et je suis dans les<br /> vignes!
Répondre
R
<br /> <br /> Quelle chance tu as !! J'adore ces paysages remplis de promesses ... un vignoble, cet enlignement parfait des pieds de vigne et ces grappes pleines de promesses ...<br /> <br /> <br /> Ça me donne soif !!<br /> <br /> <br /> Bonne lecture, Keisha !<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
L
J'avais repéré cette BD également... Je suis fascinée par le milieu du vignoble (comme tu t'en doutes en Alsace il y a partout des vignes, particulièrement dans la région de Colmar, Kaysesberg,<br /> Riquewir, ect...) et c'est amusant pour quelqu'un qui comme moi j'aime pas le vin (je n'en bois qu'à Noël où au restau, et encore il faut qu'il soit très sucré)
Répondre
R
<br /> <br /> Mais oui .... Je viens de le voir !!!<br /> <br /> <br /> Excuse-moi !!! C'est ma faute ! Peut-être que j'étais ébranlé parce que tu n'aimais pas le vin !!!<br /> <br /> <br /> Allez, pardonne-moi !! Je reste à genoux !!!<br /> <br /> <br /> Bonne journée et bises québécoises, chère amie !<br /> <br /> <br /> <br />
P
je l'ai eu entre les mains et effectivement c'est un superbe travail d'équipe.A offrir plutot à un homme (meme si les femmes peuvent aimer deguster un bon vin au coin du feu si elles ont de la<br /> chance)
Répondre
R
<br /> <br /> Tous les plaisirs s'y retrouvent !!! Et pourquoi pas ???<br /> <br /> <br /> Amitiés<br /> <br /> <br /> <br />
C
oui, sans doute y-a-t-il un langage de passionnés, avec un vocabulaire propre et une manière de parler qui peut se retrouver dans la bouche de n'importe qui sur n'importe quel sujet.<br /> pour le "qui s'assemble, se ressemble", et même si je ne comprend pas trop comment tu y arrives : peut-être qu'il suffit juste d'être passionné, pas forcément des mêmes choses, pour apprécier la<br /> compagnie de l'autre. si on a un langage commun, on se reconnaît facilement dans le passionné en face de nous, même si pour l'un c'est de vin et pour l'autre de livres. c'est peut-être le plus<br /> grand lien que j'ai avec mon père, d'être passionnée. et c'est peut-être ce qui a réuni Etienne Davodeau et Richard Leroy...
Répondre
R
<br /> <br /> Je crois que ce langage commun, qui rassemble les passionnés, prend sa source dans cette capacité à vibrer sur et pour quelque chose (et parfois même pour quelqu'un !!!).<br /> <br /> <br /> Je souhaite à tous de pouvoir au moins vivre une passion !!<br /> <br /> <br /> <br />
C
belle chronique. j'ai remarqué au cours d'un dîner familial que l'on pouvait parler des livres et du vin avec des termes assez semblables. ma soeur, qui suivait les deux conversations (moi avec une<br /> amie bibliothécaire à mes parents ; mon père et mon oncle sur un vin assez fameux), ne savait plus de quoi nous parlions : on parlait de la même manière du vin et des livres, comme des passionnés<br /> en somme
Répondre
R
<br /> <br /> Et voilà !! Chaque passion et chaque passionné se retrouvent autour d'un langage passionnément semblable .... parce que chacun s'y retrouve avec plaisir.<br /> <br /> <br /> Et souvent, les passionnés .... ont la faculté d'additionner les passions ...<br /> <br /> <br /> Et alors, on peur ressortir un vieil adage ... Qui s'assemble, se ressemble  !!<br /> <br /> <br /> Amitiés<br /> <br /> <br /> <br />
P
J'ai bien aimé les citations que tu as choisies, je suis allée voir les planches, et là, un peu déçue, je n'aime pas trop les dessins. Mais je suis curieuse, j'irai le feuilleter.<br /> Très beau fond de blogue, bravo!
Répondre
R
<br /> <br /> La curiosité est un signe d'intelligence !!<br /> <br /> <br /> Merci !!<br /> <br /> <br /> <br />
M
Aujourd'hui, la messagerie fonctionne... Ouf!<br /> <br /> C'est original et bien gouleyant. Un bon cru , sans nul doute. De quoi être apprécié dans ma région où l'on est cerné par les vignes à 150 kilomètres à la ronde...
Répondre
R
<br /> <br /> Chanceuse !!!<br /> <br /> <br /> <br />
C
je l'ai entendu en interview à France Inter, il m'avait donné envie ! Et toi aussi ce soir !<br /> Je crois que je vais me laisser faire...<br /> A bientôt
Répondre
R
<br /> <br /> Laisse-toi aller, chère amie !<br /> <br /> <br /> Bonne lecture, Cath !!<br /> <br /> <br /> <br />
A
Cet album connait un beau succès ici aussi. Je lis beaucoup de positif sur cette BD. Merci Richard de nous en parler si bien.
Répondre
R
<br /> <br /> C'est un plaisir, mon amie !!<br /> <br /> <br /> À très bientôt !!<br /> <br /> <br /> <br />
M
Un très grand roman , pour le moment je ne lis que des avis très très positifs<br /> même pour un buveur d'eau !
Répondre
R
<br /> <br /> Mais il y a toutes sortes de soif !!!<br /> <br /> <br /> Santé !!<br /> <br /> <br /> <br />
V
tiens, c'est drôle, j'ai déjà souvent vu cette BD mais je n'en connaissais pas le thème. Je crois que je vais me la procurer... j'adore Davodeau et on est fan de bon vin à la maison, donc... :))<br /> Bon week-end!
Répondre
R
<br /> <br /> Et voilà, cet album est pour toi !!<br /> <br /> <br /> Bon weekend Violette<br /> <br /> <br /> <br />
L
je vais trinquer à ta santé !
Répondre
R
<br /> <br /> Et bien, levons nos verres ensemble !<br /> <br /> <br /> Santé, cousine !!<br /> <br /> <br /> <br />
C
Bonsoir Richard,<br /> <br /> Je note une très belle rencontre entre deux passionnés et ça... C'est magnifique... J'ai envi de le feuilleter.<br /> <br /> Belle soirée à toi.<br /> Capucine
Répondre
R
<br /> <br /> Merci Capucine,<br /> <br /> <br /> Tu ne pourras pas résister !<br /> <br /> <br /> Amitiés chère Capucine !<br /> <br /> <br /> <br />
A
Voilà une tentation à côté de laquelle je ne peux pas passer. Je note.
Répondre
R
<br /> <br /> Comme la plupart des bons lecteurs ... tu ne refuses pas un plaisir !!<br /> <br /> <br /> Bonne lecture et "tchin tchin" !!!<br /> <br /> <br /> <br />
A
À ajouter dans ma pal!
Répondre
R
<br /> <br /> Il coûte cher ...<br /> <br /> <br /> Si tu veux que je te le prête ???<br /> <br /> <br /> <br />
Z
Tout à fait, à conditions que cela devienne un bon cru et non une piquette....
Répondre
R
<br /> <br /> D'accord !!<br /> <br /> <br /> <br />
Z
Oui et d'ailleurs, n'at-il pas transformé l'eau en vin !!! donc....
Répondre
R
<br /> <br /> Un invité idéal pour tous genres de réceptions !!<br /> <br /> <br /> <br />
Z
Non, je change, des fois je bois de....l'eau !!!!!
Répondre
R
<br /> <br /> Pourtant, le jus de raisin, c,est un don de Dieu !!!<br /> <br /> <br /> <br />