Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Richard

Quand Robert Soulières (ami de longue date ...) m’a envoyé ce petit livre, il ne m’a même pas demandé d’en faire une chronique. Comme il me l’avait écrit sur un petit post-it, «Juste pour le plaisir».
La vie en rouge
Et bien du plaisir de lire, j’en ai eu. Des émotions aussi. Surtout, de grandes émotions. Une agréable surprise et une découverte fascinante. «La vie en rouge» est un pur moment de bonheur littéraire et une histoire bouleversante qui m’a jeté par terre (et à 100 kilos, il faut le faire !). Et voilà, je devais vous en parler, vous faire connaître ce tout petit roman, ce concentré du drame d’une vie, ce texte générateur d’émotions à fleur de peau.

Je ne connais pas du tout la genèse de ce livre, comment il s’est retrouvé, publié dans une maison québécoise (peut-être que l’éditeur m’en fera part, me racontera cette histoire ...et je vous la raconterai sûrement !). Vincent Ouattara est né et vit toujours au Burkina Faso. Présentement, il enseigne à l’Université libre du Burkina. Après son roman «Aurore des accusés et des accusateurs» et la publication de quelques essais sur l’Afrique, il écrit ce premier texte pour la jeunesse où il donne la parole à une femme.

L’histoire est troublante. Une vieille (?) femme africaine (55 ans ...) rencontre un homme  pour lui «lire le livre de ma mémoire». Elle n’a qu’un but c’est que «l’homme de plume» raconte ses souffrances. «Apprends au monde mes déboires de femme pour que je sois comprise et aimée, pour que mes soeurs ne connaissent pas la vie que j’ai vécue. Je veux aussi que Dieu m’entende.»

Son récit est touchant, passionnant. De sa naissance jusqu’à son arrivée à l’âge vénérable, elle nous raconte avec intensité, tous les événements qui ont fait d’elle ce qu’elle est, aujourd’hui et qui marquent encore, certaines parties de l’Afrique contemporaine. Enfance heureuse puis cérémonie de l’excision qui marque son entrée (souffrante) dans le monde des adultes, apprentissage de la soumission, mariage forcé, amour réprimé, relations sexuelles à sens unique, bref un survol fascinant et effrayant de la vie quotidienne d’une Africaine.

Et tout au long de cette vie, elle  sera la victime de ce combat quotidien entre les règles de sa société archaïque, son attachement à sa famille et son désir de vivre sa vie de femme libre et autonome. «Je menais une lutte intérieure avec les deux êtres invisibles qui guident notre vie: l’Être de révolte et l’Être de soumission.»

Même si chacun de ces événements nous ont maintes fois été racontés, l’intensité dramatique du récit nous accroche, nous émeut et nous questionne. L’auteur a su exprimer toute la sensibilité, tout le désarroi, toute la souffrance de ce personnage. Heureusement, à certains moments, malgré les horreurs vécues, il  réussit à faire pointer l’espoir d’une vie meilleure, d’un monde où l’amour prime sur les traditions, où la femme a droit au contrôle de son corps, de son coeur, de son âme et de toute sa vie.

Ce roman a été écrit pour les jeunes de 15 ans et plus. Et bien, quel que soit l’âge que vous avez ou que vous avouez, si vous avez plus de 15 ans, il faut vous procurer ce livre et vous en abreuver. Vous y retrouverez un personnage extraordinaire qui vous fera vivre des moments d’émotions et de sensibilité, moments qui donnent tout son sens au mot «lecture», ce contact privilégié entre une histoire, un personnage et un lecteur.

 

Juste un petit mot pour souligner la très belle couverture de ce livre. Ce regard, surplombant ce paysage africain exprime la douleur mais aussi l'espoir, comme un lever de soleil au-dessus de ces montagnes qui vient éclairer ces plaines arides.

 

Quelques extraits pour vous tremper dans l’atmosphère envoutante de ce roman:

«Je vais te lire le livre de ma mémoire, parce que j’ai décidé de rompre avec le silence dans lequel on m’a enfermée pendant longtemps

«D’ailleurs, peu importait ce que je pensais. J’étais née pour me soumettre aux hommes et aux règles de ma société. J’étais née pour être victime de ma soumission.»

«Nous ressemblions tous les deux à des fleurs de tournesol saluant le soleil levant et venues les retirer de leur long sommeil cauchemardesque durant une nuit ténébreuse.»

«C’est bien de s’en remettre parfois à Dieu pour se consoler, mais n’oublions pas que Dieu nous a donné des bras, des jambes et une tête, pour ne pas l’accuser tout le temps de nous avoir abandonnés.»


Bonne lecture ! Et surtout, bonne réflexion !

La vie en rouge
Vincent Ouattara
Soulières éditeur
2008
156 pages


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Natacha Laborde 17/08/2017 22:12

merci pour cet article que je lis bien tardivement. Après avoir rencontré Vincent Ouattara et sa Vie en rouge fin 2012 à Koudougou, j'ai entrepris de monter le spectacle éponyme avec l'accord et l'encouragement de l'auteur et l'éditeur. Une tournée qui ne demande qu'à dépasser les frontières de l'Occitanie démarre en octobre 2017. Vous pourrez en savoir plus sur mon site.
www.conteuse-en-marche.fr/lavieenrouge.html
au plaisir
Natacha

Richard 08/09/2017 15:43

Avec plaisir !

Opaline 20/09/2010 22:04


Richard, tu écris vraiment avec tes émotions. Ton avis est plein de sensibilité! Je lirai sûrement ce petit livre s'il vient à croiser mon chemin, au détour d'une allée de bibliothèque...


Richard 20/09/2010 23:36



Merci Opaline,


Tu es vraiment gentille ! En faisant honneur au titre de ce livre ... je rougis de plaisir !


Au plaisir de te lire.


Amitiés



mimi des plaisirs 15/09/2010 21:09


Beau livre en vérité dont tu parles avec sensibilité et coeur. Je connais bien sûr ces vies sacrifiées mais je crois que l'écriture, d'après ce que tu en dis vaut la peine de se plonger dans ce
récit. Donc, si je le trouve, je le lirai.


Richard 15/09/2010 22:20



Je t'y encourage grandement !!!


Bonne lecture



edith de bretagne 14/09/2010 10:56


je le note , je le note! tu m'as donné envie de le lire...le repos forcé a cela de bien , je peux lire jusqu'à plus d'yeux!!!


Richard 14/09/2010 11:42



Merci Édith ... et prends soin de toi !


Bonnes lectures (le pluriel me semble de mise ...)



*.:。✿*Fleur de soleil*✿。:.* 13/09/2010 18:27


Une histoire de femme écrite par un homme. Et qui en plus arrive à être bouleversante. Plus ta chronique enthousiaste... Que crois-tu que je vais faire ?
Merci mon ami


Richard 13/09/2010 22:34


Je ne sais pas !!! Peut-être que ça te tentera de le lire ???? Bonne lecture, très chère amie !


l'or des chambres 13/09/2010 15:32


C'est le genre de lecture qu'il est indispensable de faire... Mais pour plus tard... Je suis plongée dans la rentrée littéraire pour l'instant
Bonne semaine Richard


Richard 13/09/2010 15:36



Tu as tout à fait raison !


Bonne semaine, chère amie !



La ruelle bleue 13/09/2010 08:39


Comme toujours, tu donnes envie d'accrocher nos lectures dans les tiennes ! Bonne journée Richard !


Richard 13/09/2010 13:07



Merci Nathalie, ton commentaire est très gentil !


Amitiés


 



LAURA 13/09/2010 06:59


merci pour ce très beau billet, tout plein lui aussi d'émotions.


Richard 13/09/2010 13:08



Merci beaucoup !!! Certains livres provoquent ce genre de billet ... !



Laila 12/09/2010 17:16


Merci pour cette présentation. Tu m'as donné vraiment le goût de le lire. Prochain sur ma liste.


Richard 12/09/2010 17:32



C'est un plaisir de partager ces coups de coeur que je rencontre !!!


Bonne lecture !



Liceal 12/09/2010 15:20


Pas lu encore, lorsqu'il est sorti, il ne me tentait pas trop. J'attendais d'avoir moins de livres dans ma PAL,chose impossible, pour le lire.
Vous m'avez donné envie de m'y mettre plus tôt que prévu.


Richard 12/09/2010 15:50



Et bien, ce petit détour par l'Afrique, nous assure d'un fascinant voyage au fin fond de l'âme humaine. Quelques heures de bonne lecture et d'émotions !


Bonne journée Liceal !!



Lystig 12/09/2010 14:54


en écho... à "la fleur du désert"...


Richard 12/09/2010 15:53



Tout à fait !


Mais le plus surprenant, c'est que ce roman a été écrit  par un homme ... et qu'il réussit à nous toucher !