Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Richard

L'armée furieuseOn rencontre parfois des personnes qui ont tout dans la vie: beauté, intelligence, richesse, bonté, etc. Ces personnes font envie. Parfois même, elles créent autour d’eux un sentiment négatif: certains ne les aiment pas parce qu’elles sont trop parfaites ... donc suspectes.

On rencontre ce genre de phénomène aussi chez les auteurs. Selon moi, Fred Vargas a toutes les qualités d’une excellente écrivaine. À chaque roman, à chaque nouvelle parution, je l’attend savec impatience, je trépigne de plaisir en le tenant dans mes mains et je le lis avec un plaisir toujours renouvelé. Et je suis rarement, très rarement déçu ! Quand Fred Vargas sort un nouveau livre, je sais que je ne m’ennuierai pas. Mais ce n’est pas l’avis de tout le monde, trop de succès cache quelque chose. Oui oui !!! C’est vrai ! Trop de succès cache souvent le talent !

Auriez-vous compris que j’aime Fred Vargas ? Oui, vous avez raison ! J’adore cette auteure. Et j’espère vous convaincre de partager mon amour ...

Premièrement, pour ceux qui ne le savent pas, Fred Vargas est une femme. J’ai rencontré beaucoup de gens qui pensaient que Fred était un homme. Il est vrai, qu’ici au Québec, les apparitions publiques de Fred Vargas sont très très rares, malgré sa popularité. Et il semblerait que ce serait la même chose en France.

Deuxième élément, Fred Vargas a étudié l’histoire et l’anthropologie à la Sorbonne et y a obtenu son doctorat. Aspect important de sa vie qui va teinter grandement son écriture: très souvent ses personnages sont historiens et ses intrigues tournent autour de la grande et petite histoire. «L’armée furieuse» son dernier roman n’y fait pas exception.

Troisièmement (oh ça fait très sérieux cette énumération, très universitaire ...!), son personnage de commissaire Jean-Baptiste Adamsberg est très attachant. Et surtout, au fil des lectures de cette série, vous y rencontrerez une galerie de personnages secondaires qui entourent bien ce commissaire taciturne et rêveur, aux méthodes d’enquête pleine de zénitude et de contemplation. Comment ne pas aimer l’immense et tellement efficace Violette Retancourt et l’encyclopédie vivante, son adjoint Adrien Danglard, père de cinq enfants et grand grand amateur de vin blanc.

Finalement, vous serez conquis par la finesse de l’écriture de Vargas, la qualité de ses intrigues, son humour et son style efficace, charmeur et poétique par moment. Elle réussira toujours à vous surprendre, à trouver le fait ou l’image qui vous laissera pantois devant cette imagination fertile et créatrice. Assis dans votre siège préféré, admiratif, jouissant du moment présent et en demandant encore. Un exemple ? Auriez-vous pensé, un jour, commencer la lecture d’un roman policier où il aurait un meurtre commis avec une boulette de pain ? Nous sommes loin, très loin de l’instrument contondant, du poison ou du revolver à six coups !!! Et voilà, la miette de pain, une nouvelle arme blanche ?

Lire Fred Vargas, pour moi, c’est assurément un grand plaisir de lecture, un excellent moment à suivre ses personnages, à les découvrir et à les redécouvrir. Avec «L’armée furieuse», le charme a encore fonctionné !

Jean-Baptiste Adamsberg est appelé pour constater le décès suspect d’une vieille dame, étouffée par des miettes de pain. Après avoir interrogé le mari, pris connaissance de son amitié particulière pour un mammifère rongeur et découvert le mobile de ce dernier repas mortel, il fait une autre rencontre un peu bizarre. Une petite dame, venant d’un village de la Normandie, veut lui parler d’événements étranges, de meurtres, de disparition, de terreur et d’un phénomène particulier à sa région, l’armée furieuse.


Lina, la fille de cette vieille dame, digne descendante d’une lignée de clairvoyants funestes, raconte qu’elle a aperçu «l’ armée furieuse», une chevauchée de fantômes, accompagnant quatre personnes qui ont des choses à se reprocher. Cette vision annonce la mort de ces quatre personnes. Lina en a reconnu trois; la quatrième demeure un mystère. Et comme par hasard, une de ces éventuelles victimes vient de disparaitre ... C’est bien assez pour exciter la curiosité tranquille de notre commissaire rêveur. Il ajoutera à ses promenades réflexives sur les  berges de la Seine, le peu fréquenté chemin de Bonneval, hanté par la Mesnie Hellequin.

Quel plaisir de découvrir cette légende et surtout, de voir avec quel talent Fred Vargas réussit à construire une histoire crédible et passionnante autour d’un mythe qui remonte au XIe siècle.

Ah oui, j’oubliais, vous allez aussi rencontrer, dans ces premières pages, un pigeon. Un pigeon aux pattes attachées, un pigeon qui accompagnera toute la brigade sur l’enquête. Du pur Vargas !

Participant aux deux enquêtes, Adamsberg y implique même son «nouveau fils» (apparût dans «Un lieu incertain» le dernier roman de Vargas) dans la recherche des criminels. En ce qui me concerne, j’aimerais bien revoir ce fils qui donne une nouvelle dimension au personnage d’Adamsberg.

Et comme si ce n’était pas assez, le lecteur pourra suivre une autre enquête sur la mort d’un riche industriel, brulé vif dans son auto ... Y aurait-il un lien avec toutes ces histoires ? Que fait le principal suspect du meurtre de l’industriel dans l’enquête sur l’armée furieuse ? L’armée furieuse existe-t-elle vraiment ? Voici donc beaucoup de questions qui trouveront réponses dans une fin habile et surprenante, une finale qui nous fait dire qu’on a très hâte au prochain roman de l’auteure.

Car en effet, qui pourrait nous charmer, nous envoûter, nous passionner avec des indices comme le fil qui attache les pattes d’un pigeon, des miettes de pain, des sachets de sucre ou encore plus dangereux, des lacets de souliers ? Ou encore avec un petit génie qui a la capacité de parler à l’envers et une famille complètement folle ... incluant Lina, la fille au corsage qui chamboule le commissaire.

Si vous ne connaissez pas Fred Vargas, je vous conseille immédiatement de vous lancer à la recherche de ses romans. J’aime beaucoup Adamsberg et sa bande ... mais je ne boude pas mon plaisir à retrouver les trois Évangélistes historiens et leur compère, le vieux Vandoosler ( je vous conseille une petite visite chez Viviane Hamy).


Pour ceux qui la connaissent et l’apprécient, vous avez déjà sûrement lu ce dernier roman. Alors, ils nous restent qu’à attendre son prochain rompol. ( autre invention de Fred pour parler de ses romans policiers).

Voici quelques extraits ... pour me faire plaisir:

Une première citation pour mes collègues en éducation: «L’enseignement est une vertu qui aigrit. Le flicage est un vice qui enorgueillit.»

Je laisse maintenant Adamsberg vous présenter son équipe: « Il y a trois règles à retenir, Zerk, et avec cela tu es sauvé: quand on ne peut pas aller au bout de quelque chose, il faut demander à Veyrenc. Quand on ne parvient pas à faire quelque chose, il faut demander à Retancourt. Et quand on ne connaît pas quelque chose, il faut demander à Danglard. Assimile bien cette trilogie.:

Et pour ceux et celles qui ont des origines normandes ...:
« - On dit que les Normands n’aiment pas beaucoup parler, hasarda Adamsberg qui se mit à marcher dans le sillage de la femme, qui exhalait une légère odeur de feu de bois.
Ce n’est pas qu’ils n’aiment pas parler, c’est qu’ils n’aiment pas répondre. Ce n’est pas la même chose.»


«Parmi mes hommes, capitaine, il y a un hypersomniaque qui s’écroule sans crier gare, un zoologue spécialiste des poissons, de rivière surtout, une boulimique qui disparaît pour faire ses provisions, un vieux héron versé dans les contes et légendes, un monstre de savoir collé au vin blanc, et le tout à l’avenant. Ils ne peuvent pas se permettre d’être très formalistes.»

«En soi, perdre du temps ne gênait pas Adamsberg. Insensible à la brûlure de l’impatience, il n’était pas prompt à suivre le rythme souvent convulsif de ses adjoints ... c’étaient dans les interstices presqu’immobiles d’une enquête que se logeaient parfois les perles les plus rares.



! erutcel ennoB


L’armée furieuse
Fred Vargas
Chemins nocturnes
Éditions Viviane Hamy
2011
428 pages

Une magnifique entrevue de Fred Vargas: à lire ici !
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

avis de lecture 30/09/2013 22:20

C'est fait, je viens de le lire et de le dévorer :) Cela reste un excellent Fred Vargas et c'est toujours avec autant de plaisir de retrouver cette fine équipe.Un gros point positif c'est Zerg, son fils qui décidément resemble à son père ....

Richard 30/12/2013 14:25

Bonjour Nic,
Et bien oui, le Père Noël a encore été généreux ... Récompense parce que j'ai été très sage !
J'espère, Nic, que vous pourrez apprécier l'écriture de Dominique Sylvain dans ses romans avec Ingrid Diesel et Lola Jost ... Vous m,en donnerez des nouvelles.
Et je prends note de ce livre sur Camus.
Merci !

Nic 30/12/2013 10:12

hello !!!! j'espère que papa Noël vous a porté plein de beaux livres !!!!
Richard, je n'ai trouvé à la bib que le ' roi lézard' de D Sylvain ; je n ai pas pu suivre ton conseil de débuter avec la série des ingrid Diesel !
je suis désolée Richard, je ne suis pas rentrée du tout ( mais PAS DU TOUT ) dans son monde !
et à part Paris en toile de fond, rien à voir, je trouve, avec l'exquise et profonde finesse de Fred Vargas !
je survole celui-là, puis j'essaierai de trouver 'le passage du désir '.
bon bout d'an à toi et à tous !!!!
et à bientôt ...
ps : en revanche, je me régale avec un beau bouquin que mon fiston vient de m'offrir : ' le monde en partage ' de Catherine Camus sur les itinéraires de son père : Albert !!!

Richard 04/10/2013 12:26

Excellent !
À bientôt

Nic 04/10/2013 10:28

pas de souci ! ,-)
rendes-vous pris !

Richard 01/10/2013 22:45

C'est un rendez-vous, Nic !
Bonne lecture !

nic 01/10/2013 22:31

merci Richard
sans faute , dés lecture faite , je te ( et à vous tous ) livrerai mon impression !
belles lectures à vous tous !
Nic

Richard 01/10/2013 11:49

Bonjour Nic,
J'attends avec impatience tes commentaires sur ta découverte de Dominique Sylvain. Je te souhaite de très bons moments de lecture !
À bientôt !

nic 01/10/2013 09:32

Ca alors , en lisant Sylvie, je n'en suis pas revenue !
car, je fais exactement la même chose depuis cet été : je relis bien tout notre chère Fred ; et avec un immense plaisir !
en fait en même temps, elle agit comme un excellent dispenseur d'ondes positives et ça me fait un bien terrible !
j'attends aussi le prochain avec impatience; j'ai bientôt tout relu, faudrait juste qu'il arrive dans la suite , rires, ce serait parfait !
je vais, Richard, suivre tes conseils et lire D. Sylvain !
bonnes lectures à tous
Nic

Richard 30/09/2013 23:12

Merci à toi pour ton commentaire !
En effet, c'était un excellent Vargas.
J'attends le prochain avec impatience.
En attendant, bonne lecture !

sylvie 03/09/2013 19:12

J'ai lu l'armée furieuse et toutes les œuvres de Fred Vargas et c'est toujours avec grand plaisir!!
d'ailleurs étant à cours de lecture dans ce genre j'en suis actuellement à relire tous les livres de fred vargas juste pour le plaisir.
Je vous demande à tout hasard mais on ne sait jamais, connaissez-vous un auteur dans son genre : subtil, humoristique décalée et qui écrive bien sans vulgarité ???!!!
j'ai pas trouvé mais je demande toujours .....
merci fred vargas pour ces petites merveilles

Richard 03/09/2013 19:23

Bonjour Sylvie,
Nous partageons le même amour pour cette auteure.
Pour une suggestion, je vous propose les romans de Dominique Sylvain, qui est publiée aussi chez Viviane Hamy. Je vous conseille de débuter avec la série des Ingrid Diesel et Lola Jost.
Le premier s'intitule "Le passage du désir" !
Vous m,en donnerez des nouvelles.
Au plaisir de vous lire !

N. Sarrat-L 23/05/2013 09:56

ah la la ! un autre ' naf ' , autant que moi .....on dirait !
j'aime par dessus tout ' l'esprit' de Fred vargas, l'ambiance de ses livres
et l'immense HUMANITE qui en sourd à flots continus.
je l'adore ; j'aimerais tant lui serrer la main ;
Nic

iren 09/03/2013 20:33

Merci encore Richard!
A' la prochaine!
PS tu has des novelles sur le prochain polar de Fred ?
Merci d'avance! Bonne soirée!
Iren

Iren

Richard 09/03/2013 21:18



It's a pleasure, my dear !!


 



iren 09/03/2013 17:33

Merci,Richard - je suis très contente de votre réponse !
puis quand meme, - je dirai que l'Armée furieuse m'ai plus moins que un c'est très personel et je pense aussi que depend selon le moment particulier qu pardon ou on lit!
J'adorèe plus sous les vents de Neptune, Dans les bois eternelles. mais, no, c'est impossible - jai adorée toutes!
adamsberg est un homme que e m'immagine -- Ok, très clairement dans ma tete mais si dificile de voir, comme Danglard- un peu le telefilms ont donès un petit peu d'impression, Danglard , par
exampeele , je pourrais me l'immaginer assez ainsi, Adamsvberg - Ok, mais no!
et Retancourt pas du tout!
if I could speak, well, write in english it'll be better - and if italian or bulgarioan even more!!
Merci encore, bon week - end et - à la prochaine!!
Iren
eiu Incertain? - Mais, bien sur,

Richard 09/03/2013 19:26



Bonjour Iren,


Surtout ne te gêne pas pour écrire tes commentaires en anglais. Je pourrai te répondre en français.


Au plaisir de te lire !


À bientôt !



iren 08/03/2013 23:15

Bonsoir Richard
J'adore Fred - et je suis amoureuse d'Adamsberg! j'aime tout la bande en tete danglard et éstalere, je tout lu et je conte toujours le mois et hélas parfois les anèes qui passent avant de un nouvel
livre!
pardonne - moi mon francais, je ne suis pas francais ni francophone mais je suis amoureuse vraiment!! Ca va pour le moment!

A' la prochaine,
chaleuresement


Iren

Iren

Richard 09/03/2013 04:14



Bonjour Iren,


Je suis très content de votre visite ! J'espère que vous reviendrez souvent ! Vous êtes la première lectrice anglophone qui intervient en commentaires sur mon blogue ...


Au plaisir de vous lire ...



Fransoaz 12/02/2012 12:13

Je vois que l'armée furieuse est passée par ici et que tu n'es pas indemne; voilà que maintenant tu selrap comme Hippolyte! J'avais choisi la même citation que toi pour présenter l'équipe du
commissaire, j'adore!

Richard 12/02/2012 13:29



Quel plaisir de partager ces bonheurs de lecture !!


Merci !


Au plaisir de te lire.



Violette 10/02/2012 20:17

eh bien, j'ai lu quelques Vargas il y a bien longtemps et je ne suis pas fan. Je n'y ai rien trouvé de particulier ni d'extraordinaire...
mais j'adore l'appellation de rompol! ^^

Richard 10/02/2012 21:32


Voilà ce que j'aime en littérature ... Des goûts et des couleurs ...!!! Vive la diversité !!


dasola 01/02/2012 18:13

Rebonjour, c'est le premier Vargas que je lisais, je n'ai pas été déçue. J'ai beaucoup aimé son style et les personnages principaux sont rapidement attachants. Une découverte sympa. Bonne soirée.

Richard 01/02/2012 19:53



Et bien, chanceuse, tu auras tous les autres à lire !!!


Bonne lecture !!


Amitiés



Mimi des Plaisirs 29/01/2012 15:08

Quelle tendresse et quelle admiration pour cette diabolique et talentueuse Fred!
Et si tu la rencontres un jour, que lui diras-tu?

Richard 29/01/2012 15:58



Une déclaration d'amour !!!


Amour littéraire, il va s'en dire !!



Asphodèle 29/01/2012 14:23

Je vais essayer d'en lire un avec le célèbre Adamsberg car le seul que j'ai lu d'elle ne m'a pas laissé un souvenir impérissable, j'ai même oublié le titre et c'était en octobre, alors tu vois...
Bonne journée à toi et bises :)

Richard 29/01/2012 15:57



Je te conseille "Pars vite et reviens tard" !!!


Ou "L'homme aux cercles bleus"


Bonne lecture


Amitiés



David 29/01/2012 13:26

Oncle Richard, C'est pas mal finalement !!!
En tout cas, celui ci, étant donné ton enthousiasme partagé, je ne peux que choisir de découvrier cette auteure ! Amtiés, David

Richard 29/01/2012 15:55



Bonne lecture cher neveu !!!



David 29/01/2012 10:59

Oups, Richard, je suis désolé, je me suis trompé dans le précédent com. Je suis en pleine tournée des blogs .... Merci encore !

Richard 29/01/2012 12:44



Pas de problème !!


Toujours heureux d'avoir de tes nouvelles,


Amitiés



David 29/01/2012 10:57

Hello Oncle Paul. Je n'ai jamais lu Fred Vargas et de splus, j'avais vu ce livre en rayon et je me demandai ce que je devais faire. Maintenant, je sais. Je vais me lancer et lire ce livre sur
lequel je reviendrai. Merci pour ces conseils enthousiastes ! A bientôt, David

Richard 29/01/2012 12:44



Salut David,


Oui, lance-toi !! Mais fais attention à l'atterrissage ...


Tu vas adorer Vargas !


Signé: oncle Richard !!!


Amitiés



Pyrausta 27/01/2012 18:51

J'aime ,j'adore Fred Vargas mais je n'ai pas encore lu ce roman.je vais y remedier si la mediatheque l'a en sa possession.

Richard 27/01/2012 19:13



Bonne lecture ... Tu vas adorer !!


Amitiés



Alex-Mot-à-Mots 26/01/2012 09:13

J'aime beaucoup ses personnages, très attachants, en effet. Mais parfois, les intrigues policières ne sont pas au top. (Mais il est vrai que je lis beaucoup de polars, donc j'en attent beaucoup).

Richard 27/01/2012 14:24



Bonjour Alex,


Il est parfois évident que les personnages prennent plus de place que l'intrigue mais dans "L'armée furieuse" ce n'est pas du tout le cas !


Bonne lecture !



pichenette 25/01/2012 20:40

Quel avis enthousiaste! J'ai peu lu de Vargas, 2 romans seulement, dont je ne me souviens plus du titre, malheureusement. Et j'avais apprécié ces lectures. Je connais son succès. Je me souviendrai
de ton billet quand je chercherai de nouveaux livres à lire, après le mois de mars.

Richard 27/01/2012 14:22



Merci Pichenette, mon amie !


Bonne lecture !



Oncle Paul 25/01/2012 13:18

Bonjour Richard
Que dire après ces éloges sur ton billets et sur Fred Vargas. Je suis un fans de la première heure de Fred Vargas et c'est toujours avec plaisir que je retrouve Adamsberg ou les Evangélistes. Tout
le monde ne partage pas cet enthousiasme à cause de son univers décalé mais c'est justement cela qui en fait son charme.
Amitiés

Richard 25/01/2012 13:42



Bonjour Paul,


Tout à fait d'accord.


Il ne nous reste plus qu'à attendre sa prochaine publication !!


Amitiés



La petite souris 25/01/2012 11:42

je sais que l'amour rend aveugle mais...Mon Caribou, pour une fois, nous avons un petit point de divergence tous les deux ;) je m'explique : Autant je suis particulièrement distant avec des avis
tranchants comme une lame de rasoir qui diraient que "tel auteur est nul, il n'écrit que de la daube", autant je suis aussi gêné par un argument comme celui que tu développes qui explique qu'un
écrivain, en l’occurrence Fred Vargas, est remarquable et que si elle essuie des critiques ce serait parce qu'elle a trop de succès et que donc celui ci serait devenu suspect aux yeux de certains
.
Non, là, sur ce point je ne peux partager ton analyse mon bon Richard. Un auteur, aussi remarquable et aussi bon soit-il ne peut pas être toujours constant dans la qualité de ses romans ( nous
sommes des humains après tout ^^) , et tout auteur est critiquable, pour peu bien sûr que la critique soit argumentée. Réduire la critique à quelque chose qui s’apparenterait en quelque sorte à de
la jalousie est à mon avis réducteur pour le coup.
Personnellement j’aime lire Fred Vargas, mais tout n’est pas excellent chez elle, de mon point de vue. Certains de ses romans m’emballent, d’autres beaucoup moins. Cela ne tient pas à son succès
que je jugerai insolent, mais bien sur des critères spécifiques qui vont du scénario, de l’écriture, de la psychologie des personnages, de l’articulation de son roman etc… Et n’oublions pas qu’un
roman, c’est une rencontre entre un auteur, l’histoire qu’il écrit et un lecteur. Tout n’est qu’une question d’alchimie, tantôt celle-ci opère tantôt non.
Enfin dernier point de divergence, quand tu dis que son succès masque son talent. Là aussi je ne partage pas ton avis mon Richard, car autant un bouquin peut bien se vendre à cause d’un marketing
effréné, si c’est un roman de piètre qualité, le lecteur berné, ne se fera pas avoir une seconde fois. Or le succès de Fred Vargas, qui a un don particulier à créer des atmosphères, s’inscrit dans
la durée. C’est bien le talent qui la porte vers le succès, et non ce dernier qui le cache au lecteur.

Bon j'espère que tu aimeras encore ton rabouteux après ce petit post divergeant mais amicale ! :)

Richard 25/01/2012 13:40



Chère petite souris,


Tu fais bien de me remettre sur le droit chemin. En te lisant, je me rends compte que je me suis laissé emporter ... et que j'ai généralisé ... pas à peu près !!!


Je pensais à certaines personnes (très spécifiques) qui n'aime pas les auteurs qui ont du succès.


Alors, je prends la remontrance avec humilité et promets de ne plus recommencer ... jusqu'à la prochaine fois !!


Et ne t'en fais pas, j'aurai toujours beaucoup d'affection pour mon vieux radoteux !!!


Amitiés



attila 25/01/2012 10:25

Cher Richard,

mon seul regret à la lecture de ton post, c'est d'avoir déjà lu "l'armée furieuse".... Je fais partie des ensorcelés de VARGAS ..... lorqu'un opus est annoncé, je cours, toute affaire cessante,
chez mon libraire pour me procurer ma came !! et ensuite, je rentre chez moi, je coupe le téléphone et je me repais de la nouvelle enquête d'Adamsberg, toujours matinée de fléaux médièvaux semblant
incompatibles avec notre époque.
Qui, à part F VARGAS, pourrait déployer une intrigue impliquant, la peste, les loup garous, les vampires, etc ..., et maintenant la Mesnie Hellequin, et raccrocher à la fin du roman ces légendes
médiévales à la réalité contemporaine sans tomber dans le Fantaisy ?????? la réponse est simple : personne ! et tu as raison, ça s'appelle le TALENT !
le magazine LIRE a publié l'année dernière une longue interview de F VARGAS (d'autant plus interessante qu'elles sont rares ...) Elle expliquait qu'elle écrit très rapidement toute l'histoire
quasiment d'un seul trait... et puis il lui faut des mois, voire des années pour reprendre tout le texte (encore et encore) jusqu'à ce que toute la mécanique fonctionne parfaitement. Comme un
horloger, elle règle son mécanisme de précision à la virgule prés et s'attache particulièrement aux dialogues. Et oui, car VARGAS a l'élégance suprême, la classe, de nous faire croire, à la lecture
de ces romans, que tout ça est facile .... mais comme souvent, le talent n'est que la face visible de l'iceberg, et celui-ci resterait confidentiel sans une bonne dose de travail acharné et
d'exigence. Mais c'est vrai qu'au spectacle, on se soucie rarement de la coulisse .... et c'est tant mieux !
le seul bémol c'est qu'il va falloir attendre encore un an ou deux avant le nouveau shoot ........
et comme toi j'espère revoir Zerk !

Richard 25/01/2012 13:11



Ma très chère Attila,


Merci pour cette ode à une de nos auteures préférées.


Et comme tu dis, il ne nous reste plus qu'à nous assoir chez notre libraire et attendre patiemment la sortie de son prochain livre. Mais, on pourra toujours se parler de nos autres lectures, en
attendant !!!


Amitiés