Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Richard

«J’aime pas les mascottes. Elles me terrorisent. Dès que j’en aperçois une, j’ai la chair de poule.»

Vous, lecteurs de «Polar, noir et blanc», friands de polars et de policiers au mauvais caractère, avez-vous parfois le goût d’aller faire un petit tour vers un album jeunesse ? Juste pour respirer un peu ! Peut-être pour l’apporter en classe ou même, pour le lire à votre enfant ou petit enfant ?

Voilà uneJ'aime pas les mascottes bonne façon de commencer une désensibilisation (temporaire ...) au monde du roman policier ! Lire un album jeunesse ... écrit par un auteur de polars !

Comme vous le savez, j’ai beaucoup aimé «Sa propre mort», dernier roman d’André Marois (En nomination pour le Prix Saint-Pacôme 2010). Je me suis donc lancé (le terme est de mise ...) sur ce petit album qui parle de mascottes, de baseball et de ...microbes.

L’histoire est amusante, les illustrations de Jean-Luc Trudel sont magnifiques; cependant, la conclusion de l’histoire demande quand même, un certain effort de compréhension et de réflexion. On y reconnait l’esprit tortueux de l’auteur de polars ! Même si l’éditeur propose cette lecture pour les 6 ans, j’attendrais encore un an ou deux pour que l’enfant profite pleinement de cette histoire.

On pourrait penser que cet album s’adresse uniquement aux garçons ou aux amateurs de baseball. Et bien non, vous verrez à la lecture que, garçons et filles pourront apprécier  les événements de ce dimanche dans un stade de baseball. N'ayez aucune crainte et laissez-vous emporter par les aventures de ce petit garçon et de ses ennemis, Georgette, la grande chose verte, le lapin à bretelles et le hot dog ... tout garni !

Alors, profitez donc de cet album pour vous payer le plus beau des plaisirs ... lire un livre à un enfant et  regarder ses yeux pour y découvrir la petite flamme qui fera de lui, un lecteur pour la vie.

J’aimerais dédier cette chronique à Clémence Parry-Pousse, la plus grande amatrice de baseball de Toulouse. Quand je la reverrai, je lui remettrai sûrement un exemplaire de «J’aime pas les mascottes» !
Bonjour Clémence ! Bonne année scolaire !


Bonne lecture à vous tous et à vos enfants !

J’aime pas les mascottes
Texte: André Marois
Illustrations: Jean-Luc Trudel
Les 400 coups
2010

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C

Un grand bonjour de la plus grande amatrice de base ball de Toulouse (j'ai commencé l'entrainement de softball)!
Un grand bonjour de Patricia (j'ai lu "Sa propre mort" que j'ai trouvé très original dans la forme et la construction.)


Répondre
R


Quel plaisir de recevoir un commentaire de votre part !!!


Un peu de soleil toulousain vient de réchauffer l'automne frisquet du Québec ...


Au plaisir de l'amitié !


Bonne journée à vous deux !



L

Ah oui, ça doit être sympa !!!!!! j'aime les lectures jeunesses, j'ai dû garder une âme d'enfant ;-)


Répondre
R


En effet, ce livre est très bien! Excellent pour les adultes aux âmes d'enfants et qui ont gardé le droit de s'émerveiller ...


Bonne journée


 



L

Tout a fait d'accord avec vous, cet album est intéressant car inhabituel!
Je vous ramène le chemin des arsènes.


Répondre
R


Merci Alice, c'est très gentil !



L

je ne sais pas quoi penser de cet album. Je ne peux pas dire que je l'ai aimé ou que je ne l'ai pas aimé. Il me laisse une sensation étrange, qui pourtant ne me déplaît. Il m'a laissé quelque peu
pantoise, et c,est ce que je trouve intéressant ici.
Là je vais m'attaquer à sa propre mort, dont Morgane m'a dit tant de bien!
Le mort du Chemin des Arsènes dont je vous parlais dans un autre commentaire est un polar facile et sympathique il ne renouvelle pas le genre, assez prévisible aussi, mais a été une belle surprise.
Il met en scène la mort d'un violoniste adulé des îles de la madeleine, un personnage pas si sympathique que cela comme va le découvrir le lecteur. Mais ce n'est pas un roman si noir que cela non
plus! Je peux vous e prêter si vous voulez!


Répondre
R


C'est drôle, j'ai senti la même impression suite à ma première lecture: une sensation de "fin manqué". Puis, après m'être dit que l'auteur est un écrivain de polars, je l'ai relu et j'ai plus
apprécié la conclusion. Ce que j'aime de cet album, c'est qu'il ne prend pas les enfants pour des nullités mais il leur permet de réfléchir, d'essayer de comprendre et surtout, d'être un lecteur
actif qui peut participer à l'histoire.


J'accepte avec plisir te proposition de me prêter "La mort du Chemin des Arsènes"; je n'ai jamais rien lu de Jean Lemieux ... Ça manque à ma culture ! Merci !


Présentement, je découvre Louise Penny et j'apprécie toute la lenteur de ce roman. Un plaisir à déguster tranquillement !


Au plaisir de parler livres !!!


Bonne journée et merci encore !!!



L

gloups, j'ai oublié... la "Bonne Mère", c'est Notre-Dame-de-la-Garde, à Marseille !

pas moi...


Répondre
R


Tu es sûrement une "Bonne Mère" ... quand même !



L

donc, très bientôt pour Grand Ange !

auj, miracle : Grand Ange a dit qu'il "aimait la lecture"
halleluiah !
une bougie à la Bonne Mère !


Répondre
R


Félicitations Bonne Mère !


La persévérance, ça rapporte ! Et vive la lecture !



D

Mon cher Richard, je prend note de ce livre au croisement des mondes ...Merci


Répondre
R


J'ai bien hâte de voir comment tu vas trouver ce livre ... Si tu as des difficultés à le trouver, tu pourras le commander directement à la maison d'édition:


http://www.alire.com/Commandes.html


Bonne lecture !



A

Comme tu le sais j'adore la littérature jeunesse. J'avais noté celui-là quand il est sorti. Je le souligne sur ma liste, ton commentaire me fait envie!


Répondre
R


Bonne journée Allie ! En cette première journée sans canicule !!!


Bonne fin de semaine !



F

Il est vrai que la réflexion de Pullman est plus pour les adultes. Quand à Harry Potter, il y a réflexion aussi, mais pour les enfants : les personnages sont des enfants qui grandissent et qui
rencontrent les diffucultés liées à leur âge, avec des réflexions d'enfant et d'ado. L'imaginaire est présent dans les deux récits, mais j'ai quand même une préférence pour Harry Potter, peut-être
parce qu'en plus du monde des sorciers, il y a un language qui va avec, ou alors parce que le personnage est bien travaillé et "grandit" bien, ou bien parce ce que tout est bien pensé et
travaillé... Bon j'arrête là, tu as compris je crois.
Amitiés


Répondre
R


Tout à fait ! Merci Fleur de soleil !


Amitiés !



L

Jolie parenthèse Richard ! C'est vrai qu'il y a des perles en album jeunesse et des illustrateurs de grand talent. Merci pour cette incursion dans le monde des loulous !


Répondre
R


Ce fut un grand plaisir. Il y en aura d'autres !!! Un de mes amis, éditeur de livres pour la jeunesse, m'a envoyé trois livres dont je parlerai éventuellement dans mes chroniques.


Bonne journée mon amie



D

Oh là, cela n'est pas pour moi .... sans rien dénigrer d'ailleurs !!! Au fait, lis-tu un peu d'éconmie ? C'est important non ?


Répondre
R


Oui, c,est vrai que l'économie, c'est important ! Mais je ne lis pas sur ce sujet.


Ce qui se rapproche le plus de ce sujet que tu adores, "L'argent du monde" de Jean-Jacques Pelletier aux éditions Alire. Un auteur québécois, spécialiste de la gestion financière des caisses de
retraite et auteur prolifique de thrillers ...


Je te le conseille. Tu vas adorer, Tes deux passions réunies dans un même volume !


Amitiés



F

J'aimerai que tous les enfants ai le goût de la lecture, au lieu de rester schotchés devant leur écran de jeux vidéos ! Mais il faut les aider à aimer lire...
Alors voilà, ta longue attente prend fin aujourd'hui, je te donne mon verdict : Harry Potter reste indétrôné !
J'ai bien aimé les livres, ce sont de bons romans fantasy (tu vois que tu en as lu de la fantasy !). L'histoire est bien menée, le mélange de plusieurs mondes est interessant, et on n'a pas le
temps de s'ennuyer. Mais quand même, pour des livres pour enfants (sur la couverture il est noté : à partir de 10 ans), je trouve que certains aspects sont bien difficiles. Les références à la
physique, pas évident, et surtout, les références à la religion, qui donnent certes beaucoup à réfléchir, mais qui me semblent un peu ardues pour les jeunes. Je me demande s'ils arrivent à tout
comprendre.
C'est vrai que l'histoire en général est fascinante pour les petits, qui peuvent très bien s'identifier aux héros, mais le concept religieux, très présent, est peut-être une étape qu'ils auront du
mal à franchir.
Le troisième livre est plus travaillé, je trouve, les personnages ont plus de profondeur, le premier est vraiment à mon avis bien adapté aux enfants.
Je dirais que ce n'est pas vraiment une histoire pour enfants et pas vraiment une histoire pour adultes, c'est entre les deux. Une de mes cousine m'a dit l'avoir acheté pour son fils adolescent,
qui malheureusement ne l'a pas lu, je n'ai donc pas pu lui demander son avis, c'est bien dommage, ça aurait été interessant.
Voilà mon cher Richard, maintenant à toi de me dire ce que tu en penses.
Amitiés


Répondre
I


Bonjour Fleur de soleil,


Merci pour ce commentaire ! Je suis quand même content que tu aies apprécié cette lecture. Tu as tout à fait raison en ce qui concerne l'âge requis pour lire cette trilogie. Et c,est aussi vrai
que Harry Potter, même si les bouquins dépassaient les 500 pages, avaient un degré de lisibilité plus facile.


Mais comme je les ai lu avec mes yeux d'adultes, j'ai plus aimé la profondeur de réflexion de Pulman, la complexité des intrigues et l'imaginaire un peu glauque de certaines parties de
l'histoire.


La comparaison avec Harry Potter (je m,en excuse ... c'est moi qui l,ai provoqué ...) est injuste. Je l'ai faite pour t'étriver ... juste pour le plaisir de te provoquer. Les deux imaginaires
sont bons et ce sont des livres à lire !!! Tant mieux !!!Et chacun y trouvera ce qu'il veut !


Bonne journée mon amie .... et merci pour ton avis.


Bises


 



G

J'ai lu beaucoup d'albums, d'histoires à mes enfants et il m'arrive encore de commencer un roman avec mon plus jeune, histoire d'amorcer l'envie de lire. Les albums pour les petits sont souvent
l'occasion d'une belle plongée dans l'imaginaire... Et les dessins! J'adore! Bonne fin de semaine, Richard!
:-)


Répondre
R


Et en plus, là c'est mon côté pédagoue qui parle ... donnez le goût de la lecture à un enfant, c'est lui assurer la réussite scolaire et c'est lui donner les clés de l'instrument leplus puissant
pour apprendre ... pour toute la vie !


Et en plus, c'est un plaisir partagé ...


Bonne fin de semaine à toi aussi, mon amie Gwenaëlle



P

Quant on écrit des polars, on sait ciseler un récit! Le grand écart n'est pas si grand avec la littérature enfantine qu'il ne paraît au premier abord.


Répondre
R


Tu as tout à fait raison. À mon humble avis ... les auteurs de polars sont de très bons raconteurs d'histoires ... ! Et quel plaisir de se faire raconter une bonne histoire !


Amitiés



C

Salut Richard,
Clémence, serait-ce la fille de Patricia ? Tu es fort bien informé. Il est vrai que je ne lis que les livres de maman.
Amitiés.


Répondre
R


Oui !!!


La semaine dernière, Patricia, son mari et Clémence, étaient de passage à Montréal. Nous avons pris un repas ensemble et passé une fort agréable soirée !


Et oui, les livres de maman sont excellents ! J'en parlerai bientôt quand j'aurai lu "L'ombre de Montfort".


Amitiés !



I

Mon fils est encore un peu jeune, mais je lui lis beaucoup de livres déjà et j'aimerai effectivement qu'il devienne un lecteur pour la vie ensuite ! Je pense qu'avec les livres jeunesse je vais me
régaler moi aussi ! Amitiés ! Isa


Répondre
R


La littérature jeunesse, c'est souvent un plaisir à partager, une belle rencontre entre l'imaginaire de l'auteur, l'adulte et l'enfant.


Que de beaux moments !


Amitiés !