Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Richard

Les ombres de Tahiti

Une chronique de Christophe Rodriguez

Si vous aimez, les polars sociaux dépaysants, Rivage obscur devrait tomber dans votre escarcelle. Établi depuis 1968 à Tahiti, Patrice Guiaro s’intéresse de près à son coin de pays. Tel un journaliste, il débusque les travers d’une société idyllique comme veut bien nous le monter les cartes postales.

N’échappant pas aux sirènes de la mondialisation, ce paradis d’eau avec un peu de verdure souffre des injustices actuelles. Entre la paupérisation, la pollution industrielle, le tourisme à grande échelle qui sape les bases d’une population pas nécessairement riche ainsi que le trafic de drogue, souvent de très mauvaise qualité, le cocktail s’avère explosif. Pour cette troisième instruction, nous retrouvons les journalistes Lillith et Meama. Bien considérées par les habitants, mais mal cotées par le pouvoir en place, elles suivent en quelque sorte les principes du maître limier Albert Londres : « Porter le fer dans la plaie».

Dénouer le fil d’une longue enquête

Au petit matin, elles découvrent un enfant blessé sérieusement. Peu de temps après, deux cadavres sous une bâche. Si les deux dossiers ne semblent pas liés, un mince fil les retient,  la présence d’un couteau qui aurait pu servir.

Après la venue de la police ainsi que la venue des autorités médico-légales, le mystère épaissit, surtout lorsque le petit refuse de parler. Dans un monde où les croyances spirituelles prennent le dessus sur les faits, pourtant avérés, nos deux journalistes auront bien du mal à trouver le pourquoi du comment.

Avec son sens du rythme ainsi que des descriptions qui sont loin d’être paradisiaques, l’auteur nous fait «visiter» le milieu des oubliés. Ceux et celles, qui ruinaient par la récession mondiale, vivotent et trafiquent un peu, au risque de leur vie qui est se traduit par l’instinct de survie. Un roman marqué par la crise sanitaire, la pandémie. Vous vous attacherez à tous ces personnages complexes, l’intrigue soutenue et cette réalité polynésienne dont les médias parlent si peu. C’est puissant, et vivement une suite ou bien une autre trilogie!

Bonne lecture !

 

Rivage obscur

Patrice Guiaro

La bête noire

Robert Laffont

354 pages

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Un opus passionnant sur les conséquences du Covid dans l'île.
Répondre
R
Merci Alex !