Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Richard

Une chronique de Sylvie Geoffrion

Y a-t-il une raison pour que les trilogies soient si populaires chez les auteurs espagnols ? Je pense à Carmen Mola ( un trio d'auteurs en plus) avec leur trilogie dans l'univers glauque/trash de "La fiancée gitane", du "Réseau pourpre" et de "La Nena".  Javier Cercas nous a titillé la curiosité avec le premier tome de sa trilogie "Terra Alta" et que dire de la sensibilité fantastique de Dolores Redondo avec sa trilogie de "La vallée du Baztan". Il semble qu'il sont forts ces Espagnols pour nous amener dans des univers différents mais toujours bien ancrés dans leur pays, leur région, leurs traditions et leurs moeurs.

 "Reine rouge" de Juan Gomez-Jurado nous présente deux personnages atypiques d'enquêteurs. Un vrai policier basque, Jon, pas gros mais musclé, homosexuel vivant avec sa mère et Antonia, qui n'est pas policière mais serait plutôt un "cerveau" conditionné à tout voir, tout retenir, tout résoudre. Ils se rencontrent tous les deux à l'appel d'un chef, Mentor, chef d'une mystérieuse brigade d'enquête au service disons du pays car complètement secrète. On ne sait pas encore qui finance, qui emploie, qui dirige réellement.

Ces deux là, devront résoudre des crimes et des enlèvements commis chez les très très riches d'Espagne.

Une lecture très visuelle, des chapitres très courts qui gardent le rythme, un peu d'humour et de dérision ce qui ne gâche rien. Les secrets que trainent ce duo improbable, nous le rend des plus sympathiques.

"Reine rouge" m'aura assez plu pour que je ne passe pas à côté de la suite de cette trilogie mais attention malgré cette Reine rouge nous sommes assez loin d'Alice au pays des merveilles...

Bonne lecture !

 

Reine Rouge

 

Juan Gomez-Jurado

Éditions Fleuve

Février 2022

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article