Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Richard

Une héroïne avec du charisme

Une chronique de Christophe Rodriguez

Oh je suis certain que Antonia Scott va devenir l’héroïne de vos nuits! De ce phénomène littéraire issu du cerveau fécond de l’auteur espagnol Juan Gomez-Jurado, nous avons que des bons mots. Et les lecteurs/lectrices ont suivi, puisque deux millions d’exemplaires se sont écoulés du cycle Scott.

Nous sommes en présence d’une trilogie et les passionnés de polars découvrent le premier tome de ce cycle qui se déroule dans les rues de Bilbao et plus. Entre le feu roulant des enquêtes, les chausses-trappes, le passé mystérieux de cette femme intelligente, sans oublier son acolyte fort sympathique Jon Gutièrez, inspecteur aux antécédents glorieux mis sur la touche, vous aurez de quoi vous «  triturez» les méninges.

Des héritiers dans la mire

Dans le très petit milieu de gens riches et célèbres (banquiers, hommes d’affaires, sportif ainsi que vedettes), un vent de panique. Un assassin s’empare de leur progéniture avec la particularité, qu’il ne demande pas de rançon, mais autre chose, que vous découvrirez assez rapidement. Dans les officines gouvernementales, tous les services se mobilisent avec… peu de succès.

Jon Guttièrez, excellent commissaire, vient de commettre une erreur. Il a passé à tabac un proxénète et fut filmé. Ses chances de réintégration sont faibles à moins qu’il ne parvienne à convaincre la mystérieuse Antonia Scott de «  reprendre» de l’activité. D’une intelligence au-dessus de la moyenne, elle vit terrée dans son appartement, veillant à distance sur son mari dont l’état végétatif remonte à une histoire non résolue. Antonia ne fait pas partie de la maison constabulaire, ne détient aucun diplôme en criminologie, mais elle a résolu moult affaires aussi scabreuses que complexes.

Approché par Le mentor, homme mystérieux à la tête d’une organisation parallèle, notre aki Jon va réussir difficilement à la convaincre. À ce jeu du chat et de la souris, bâtie sur le modèle des échecs, elle est la reine et lui le fou, un joli clin d’œil à Alice au pays des merveilles. Cette alliance de la carpe et lapin qui conjugue des éléments de Mission impossible au roman policier assez classique se révèle une formidable boîte à surprises.

Nourrissant autant la psychologie des personnages, avec Antonia, vous en aurez «  pour votre argent» que la rivalité entre les corps de gendarmeries et les scènes d’action, Reine Rouge vous «  harponnera» de la plus belle façon. Un District 31 à la puissance dix, combiné avec Fortier. Une écriture électrisante, attachante qui se retrouvera inévitablement sous forme de série télévisée.

 

Bonne lecture !

 

Reine rouge

Juan Gomez -Jurado

Fleuve noir

2022

491 pages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article