Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Richard

Une chronique de Sylvie Geoffrion

Je ne saurais trop vous dire pourquoi  mais la période des Troubles en Irlande m'a toujours interpellée. Cette histoire de religion, de violence, de haine, de vengeance, de pouvoir en  Irlande qui perdure depuis des siècles est plus que poignante.

Je me souviens encore nettement de mes lectures de  "Mon traître" et "Retour à Killybegs" de Sorj Chalandon ou encore des titres de la série Sean Duffy d'Adrian McKiinty sur le conflit. Vous me direz rien à voir avec "Ne dis rien" puisque ce sont des fictions. Bien vrai, mais ça nous donne une idée de l'ambiance et du quotidien des Irlandais durant ces pires moments des Troubles.

Patrick Radden Keefe a réussi un titanesque travail journalistique pour nous relater l'histoire de cette guerre, ses tenants et aboutissants  à partir d'un sinistre épisode de ce conflit. Une mère de 10 enfants, Jean McConville, est enlevée au vu et su de ses enfants, de ses voisins, de tout le quartier et ne reviendra jamais. Une mère de famille, veuve, déprimée, pauvre, qui tire le diable par la queue pour assurer le minimum à sa famille sera la cible de l'IRA. Et on se demandera pourquoi. Et de là, l'auteur nous ramène aux premières manifestations de 1960 jusqu'à nos jours et avec lui, nous revivons l'histoire de ce conflit sanglant qui terrorise le pays et presque tout le Royaume Uni. Conflit qui nous étonne à l'époque d'une Europe qui vit en paix. On nous rappelle les grèves de la faim, les grèves de l'hygiène des prisonniers "politiques", les attentats à la bombe de Londres et d'ailleurs, les enlèvements, les règlements de comptes pour ceux qui "parlent trop"...Toujours cette loi de l'Omerta.

Le travail de Patrick Radden Keefe, en se plongeant dans les archives, en lisant tous les documents, en réécoutant les entrevues des disparus, en interrogeant les protagonistes encore vivants, est inestimable pour la compréhension du fonctionnement de l'IRA, de sa volonté et de ses objectifs. La lumière est mise sur certaines zones d'ombres, des secrets nous sont confiés et on s'aperçoit que le prix à payer est élevé pour qui voudrait se détourner de l'IRA. 

Une lecture, je dirais parfois consternante, embarrassante, j'ai  souvent été outrée, indignée, j'ai parfois suffoqué mais cette lecture reste des plus instructives. Un travail, une enquête journalistique qui se lit comme un roman et qui nous prend aux tripes avec ce  titre "Ne dis rien"  qui dit tout…

Bonne lecture !

 

Ne dis rien: meurtre et mémoire en Irlande du Nord

Patrick Radden Keefe

Éditions Belfond

2020

 

 

 

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article