Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Richard

Une chronique de Sylvie Geoffrion

Un très bon moment de lecture comme d'habitude  avec Dennis Lehane.

Dernier titre de la trilogie mettant en scène Joe Coughlin. Nous sommes en 1943 et cet irlandais de Boston devenu un chef de mafia respecté, vit maintenant en Floride et à Cuba. Il agit plutôt dans l'ombre des chefs mafieux, une sorte d'éminence grise, de conseiller et gère les activités "légales" des clans sans cesser d'être un gangster.

Veuf et père, il se cherche presque une certaine forme de respectabilité mais est-ce possible quand il y a tant de fantômes qui nous hantent? Quand jamais un dollar dépensé ne fut gagné honnêtement? Quand l'honneur des "familles" mafieuses prend le pas sur le coeur, la raison et la logique? Quand on sent que le monde change, que ce ne sera plus jamais pareil ? Quand ce fils que l'on voudrait tenir loin de ce milieu est notre seul espoir de rédemption ?

Pas de héros ici, justes des mauvais qui voudraient être meilleurs, des bons qui voudraient bien le rester, des choix trop difficiles pour un simple humain, des états d'âmes que l'on met de côté et des repères qui nous échappent.

Ce titre est une bonne histoire de mafia et de voyous, mais c'est aussi un très beau récit sur la relation père-fils et sur les filiations que l'on choisit.. Encore une fois avec Lehane un récit incisif , sans compromis , tout en honnêteté.

Bonne lecture !

 

Ce monde disparu

Dennies Lehane

Éditions Rivages

Collection Rivage-Noir

2016

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article