Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Richard

Une chronique de France Lapierre

Au moment d’entreprendre la lecture de « Criminelles », entre les deux, mon cœur balance : lire les nouvelles d’Ariane Gélinas et ensuite celles de Maureen Martineau…ou le contraire. Y aller par l’attrait du titre. Ou méthodiquement, comme une criminelle planifie son coup ? De juin à mai, j’ai suivi le parcours sélène, sans oublier la treizième lune, d’où est tirée l’expression anglaise « once in a blue moon ».

Les deux auteures ont parcouru le territoire québécois (Gaspésie, Mauricie, Chaudière-Appalaches, etc.) pour nous présenter des criminelles qui volent, s’enfuient, infligent des coups et blessures ou qui gardent le silence complice. Treize criminelles. Treize nouvelles qui posent les questions suivantes : peut-on fuir son passé violent? Comment survivre à une famille dysfonctionnelle? Comment se venger d’abus sexuels? Et surtout, peut-on, sans les absoudre, comprendre la violence de ces femmes, même si elles commettent un infanticide?

La nature (sous sa forme végétale ou animale) menace ces femmes et collabore aux horreurs commises par Mara, Marie ou sœur Cécile. Mine de rien, on apprend que l’aronia est une baie aux propriétés étonnantes, que le népenthès est la boisson que Pâris donna à la belle Hélène après son enlèvement pour lui faire oublier son pays natal.

Ces criminelles sont adjointe administrative, traductrice, journaliste, aubergiste ou enseignante. Nulle femme ne serait donc à l’abri de commettre de telles horreurs? Dans chacune des nouvelles, Ariane et Maureen sculptent des histoires dont la tension augmente et provoque des revirements inattendus, des conclusions habilement préparées.

« Criminelles », un recueil de nouvelles littéraires, intelligentes, efficaces, au style impeccable.

« La mère de Hanka est retournée vivre à Wroclaw, emportant lors de son départ les phrases aimantes de l’enfance. » p. 66

« Maintenant, le motel fermé se rabougrit dans l’herbe haute, avec ses portes éventrées et ses matelas suintants de sueurs anciennes. » p.81

Cette œuvre à quatre mains associe deux écrivaines hors pair. Ainsi soient-elles!

Une expérience de lecture marquante!

Bonne lecture !

 

Criminelles

Ariane Gélinas et Maureen Martineau

Éditions Alire

2021

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article