Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Richard

Anguille sous roche pour les petits

Une chronique de Christophe Rodriguez

 

L’école, lieu de tous les mystères et autres aventures pour les tout-petits ou jeunots (à vous de choisir). Ma 4e année est hélas très loin dans ma mémoire, mais après avoir lu ce recueil de nouvelles qui tournent autour de petits mystères, que de chemin parcouru et d’appréhension.

Ancien directeur d’école fou de littérature, mais toujours avec une âme de prof, Richard Migneault s’intéresse autant au roman policier, qu’aux secrets que peuvent contenir dans leurs murs, une école. Comme dans Les disparus de St-Agil, très vieux film de Christian Jaques (1938), avec Éric Von Stroheim et Michel Simon, tiré d’un roman de Pierre Very avec jacques Prévert à la scénarisation, Richard Migneault et ses complices offrent aux enfants de 8 ans et plus, une série de nouvelles qui les met en scène ainsi que leur école..

Écrits en gros caractères pour les enfants dyslexiques ou souffrants de troubles visuels, tous ces petits retrouveront une part de mystères. Faisant appel à leur débrouillardise, au sens du suspense, à la camaraderie et parfois à l’inusité, ils trouveront de quoi alimenter leur soirée, laissant de côté, pour quelques heures, leur tablette !

Des tortues au chocolat à celui qui parlait aux fourmis

Sous la plume de Lou Beauchesne, gastronome, le temps d’une nouvelle, la disparition des tortues aux chocolats de Mme la cuisinière favorite des enfants se transforme en un jeu de cachecache. Mais qui a bien pu en dévorer une dizaine sans que personne le sache. Devenus détectives, ils découvriront que le coupable vient d’un pas chaud et la récompense se traduira en lézards tout chocolatés.

Isabelle Lafortune, n’oublie jamais que les professeurs savent aussi jouer des tours. Sous le titre La disparition de mademoiselle Anne, les enseignants se livrent à un curieux tour de passe qui donnera quelques frissons aux étudiants, tout en leur dévoilant en forme d’énigme, les joies du jeu de piste.

Avec France Lapierre, les enfants feront connaissance avec la passion d’une bibliothécaire qui sauvegarde à sa manière le savoir et le préserve en véritable «  amazone de la bibliothèque ».

Sans contredit, l’auteur Gilles Tibo livre un texte touchant sur la différence avec L’enfant vide. Un peu à l’écart, réagissant brusquement au touché, ses amis sont les fourmis ainsi qu’un hérisson.

À faire lire par tous les professeurs. Ces « petits mystères à l’école » deviendront- ils, un livre de chevet ? Souhaitons-le ardemment. Et pour une fois que l’on ne prend pas nos enfants pour des ignorants !

Bonne lecture !

 

 

Les petits mystères à l’école

Sous la direction de Richard Migneault

Avec Dominique Demers, France Lapierre, Gilles Tibo, Bertrand Gauthier, François Bérubé, etc.

Éditions Druide

383 pages

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article