Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Richard

L’hypnose, Le Vicaire et Monsieur Valentin

Une chronique de Christophe Rodriguez

Nous sommes à l’automne 1830 et la France, se remet à peine des journées révolutionnaires. Le nouveau roi, Louis-Philippe, tente de conjurer de nouveaux complots ou de nouvelles insurrections. Dans cette époque où la misère du petit peuple se fait sentir, mais sans pouvoir apporter quelques secours, la brigade des mœurs qui enquête sur tout est rapidement débordée.

Nous allons croiser notre héros fort sympathique, Valentin Verne. Ce jeune inspecteur aux méthodes peu conventionnelles vient d’être muté à la brigade de la sureté, création du bagnard devenu chef de police tout-puissant : Vidocq. Retiré du métier, pas tout à fait, puisque cet homme de réseaux, un peu comme le sera Charles Pasqua est toujours dans l’ombre.

En cette époque où la science progresse à la vitesse grand V, ainsi que toutes sortes de croyances comme l’hypnotisme et Messmer, un mystérieux mal frappe des personnes de la haute société. Un peu comme dans Les Sept Boules de cristal (Tintin), ces gens fortunés s’enlèvent la vie pour une raison inconnue et toujours en public.

Qui sera le prochain ?

Si nous découvrons à la fin ce que sera le Bureau des affaires occultes, l’auteur Éric Fouassier a certainement potassé les maitres du genre. Avec moins de fioritures ainsi que de longueur, nous avons un soupçon de Dumas, trois louches Des mystères de Paris et sous forme embryonnaire, ce qui va devenir : Les brigades du tigre avec l’inspecteur Valentin, mais sans les voitures.

Ce roman à suspense basé sur de longues recherches historiques est tout ce qu’il y a de plus trépidant. Porté par une écriture dynamique, fluide et entrainante, nous redécouvrons ce Paris des années 1800 en proie aux délires politiques, aux complots et aux meurtres, mais pas entre amis.

Voulant aussi venger son père Valentin poursuit Le Vicaire, personnage sinistre qui s’attaque aux enfants, en faisant de ces petits êtres, des esclaves. Pour l’aider dans sa quête de justice, le « vieux » Vidocq qui connait la faune des surineurs et autres pickpockets, lui sera d’un grand secours.

Cette première aventure est loin d’être terminée, donc, tant mieux pour nous, amateurs de suspense brillamment construit. Je suis certain que vous allez adopter l’héroïque Valentin !

Bonne lecture !

 

Le bureau des affaires occultes

Éric Fouassier

Albin Michel

355 pages

2021

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article