Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Richard

Les nuits de  Varsovie

Une chronique de Christophe

Avec ce roman noir qui totalise plus de 500 pages, nous sommes loin des délicieuses nuits de Montréal que chantait Jacques Normand. Avec la Série noire qui a véritablement repris du poil de la bête, les éditions Rivages sont aussi en tête de peloton pour les passionnés de suspense et romans noirs, chère au regretté Jean-Patrick Manchette.

Inconnu au bataillon, c’est avec un plaisir non dissimulé que j’ai découvert le jeune auteur polonais Jakub Zulczyk (1983) dont ce livre a été adapté en Europe par la chaine HBO sous le titre de Blinded By The Lights.

Après avoir subi les foudres du régime soviétique et les privations, les ex-pays satellites de l’Europe de l’Est se sont bien libéralisés depuis la chute du Mur de Berlin, avec tout ce que cela contient de bon et de mauvais. Et Varsovie, capitale de la Pologne, n’y a pas échappé avec l’arrivée des discothèques, du luxe et de bons salaires, une clientèle huppée comme celle des basfonds a découvert la puissance des produits illicites, surtout hallucinogènes ! Sans rien envier aux grandes villes de ce monde, la pègre et les revendeurs font la loi, comme Jacek, revendeur cynique qui connait son métier.

 

Partir un jour

Fils d’une famille moyenne, Jacek aurait pu réussir autrement, qu'en faisant affaire, parfois avec le crime organisé. Reniant la petite vie tranquille de banlieue, ainsi que le traintrain quotidien du travailleur salarié, son négoce est la faune du Varsovie de nuit. Cynique, prudent, noyant son identité à travers de multiples cartes d’assurance sociale et d’adresses, il mène une vie trépidante, sans jamais consommer.

Très cinématographique dans son essence, éclairant les propos du revendeur sous les lumières d’un Gotham des temps modernes (Batman), l’auteur dresse un portrait assez sombre de ces clientèles huppées, dont la seule ambition est d’échapper au réel en se «  poudrant » le nez. Jackl ne rêve que d’une chose; partir en Argentine pour oublier, mais le destin va le rattraper. Un nouveau caïd viendra bouleverser son univers relativement tranquille, et plus dur, sera la chute. Ses nuits intenses, entrecoupées de monologues, parfois à la limite du délire, offre des scènes sous haute tension, quelquefois très violentes et jamais salvatrices.

Un vrai roman noir, dur, sur le monde du capitalisme à outrance, où celui qui part sera immédiatement remplacé par un plus offrant ou encore plus cynique. Une plume féroce qui vous surprendra !

Bonne lecture !

 

 

Éblouis par la nuit

Jakub Zulczyk

Rivages/ noir

Grand format

524 pages

 

 

Ça n'a aucun rapport mais j'aimais l'idée ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article