Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Richard

Les âmes du blues

Une chronique de Christophe Rodriguez

Pendant plus de trente ans au journal Le Devoir, l’ami Truffaut avec son accent chantant fut l’une des grandes plumes du jazz et du blues. De ses soirées dans les boites de jazz au Festival international de jazz de Montréal sans oublier ses multiples chroniques de disques, il fit avec Gilles Archambault, mon éducation de la note bleue. Tordant souvent le cou aux affirmations reçues, cooptant le réel avec la passion, il plaçait le jazz comme le blues dans leur époque.

En 2019 avec son comparse/dessinateur/directeur artistique Christian Tiffet, il faisait paraitre Les résistants du jazz (Éditions Somme Toute). Au menu : Thelonious Monk, Duke Ellington, Roland Kirk, Erroll Garner et Ahmad Jamal se frayaient un chemin dans votre bibliothèque, puis votre discothèque évidemment.

Du blues, toujours du blues

Parce que le blues est le ciment de tout. Tiens prenez Duke Ellington avec sa New Orleans Suite et le dernier blues de son saxophoniste étoile  Johnny Hodges, le trompettiste Dizzy Gillespie avec un Saudade Blues pas piqué des vers, le grand contrebassiste Charles Mingus, Oliver Nelson avec son Blues and Abstract Truth, le batteur Art Blakey et ses Jazz Messengers et bien entendu, les puissants guitaristes rock abreuvaient au blues depuis leur tendre enfance.

Dans Les nomades du blues, nous deux comparses, nous font part de leurs réflexions entre le blues des villes et celui du champ, toujours avec une petite musique à la clé. Du Delta à Chicago et de l’Oklahoma aux champs de coton, tout est dans tout.

Replaçant la musique dans son contexte, quel voyage musical s’offre à vous ! Jamais avare de commentaires, mais jamais professoral, l’ami Truffaut, appuyé par les magnifiques dessins de Christian Tiffet, raconte l’histoire de ces hommes et femmes qui ont fondé ce genre, incrusté dans la grande toile de la musique américaine. De B.B King, au délicieux Leon Redbone et du pionnier Robert Johnson à Lightin’ Hopkins, Willie Dixon, Etta James, Koko Taylor et Ruth Brown, ce petit livre au parfum de mystères est un bonheur qui se déguste lentement. Alleluia!

Bonne lecture !

 

 

Les nomades du blues

Serge Truffaut

Dessins de Christian Tiffet

Éditions Somme toute

109 pages

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article