Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Richard

Une chronique de Sylvie Geoffrion

Oghi est prisonnier de son corps après un accident de voiture qui a pris la vie de sa femme. Tous les deux, malgré tout, avaient une belle vie: un poste à l'université pour lui où il réussissait bien et des ambitions jamais réalisées pour sa femme...sauf leur jardin qu'elle a su transformer en un magnifique endroit de fleurs, de buisson et d'arbres fleuris.

Comme Oghi est orphelin et n'a donc plus de famille, ce sera sa belle-mère qui finira par prendre soin de lui lors de son retour à la maison. Le hic c'est que cette belle-mère ne s'est jamais remise de la mort de sa fille. Un deuil inaccompli. 

Un récit qui nous fait penser à Misery de Stephen King c'est bien vrai mais avec une fatalité toute acceptée, transcendée.  Pour Oghi, ce n'est même pas une mauvaise fortune mais plutôt un possible irrévocable et c'est juste parce que c'est ainsi.

Pour un récit aussi troublant, et  malgré son cynisme, c’est très joliment écrit. Presque légèrement. Un récit sur la fermeté d'une conviction qui en occulte le mal.

Bonne lecture !

 

Le jardin

Hye-Young Pyun

éditions Rivages

Collection Rivages Poche

Avril 2021

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Bonjour Richard, je rajoute ton lien dans mon billet, bon weekend !
Répondre
R
Merci chère amie !
A
Une atmosphère qui se noircit au fur et à mesure des pages. Et ce trou dans le fameux jardin....
Répondre
R
Merci Alex ! Toi et Sylvie m'avez convaincu de mettre ce roman sur ma liste à lire ...