Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Richard

Une chronique de Sylvie Geoffrion

Hiiiii. Une brique de 500 quelques pages pleines de meurtres.


Nous sommes à Vitoria, au Pays Basque. Depuis les Romains, cette ville est stratégique sur tous les plans: commercial, militaire, culturel. Elle aura tout vu, tout entendu, tout fait. Son histoire, sa culture, ses fêtes serviront les meurtres, hélas.


Difficile de résumer mais disons que fin des années '90, la ville a vécu l'assassinat de plusieurs. Toujours mis en scène sur des lieux historiques déterminants de l'Antiquité avec des bébés, puis au Moyen Âge avec des enfants, puis ainsi de suite...jusqu'à nos jours.


Des frères jumeaux particulièrement en vue et connus de tous, le premier pour son érudition et son émission de télévision sur l'histoire (Tasio) et le second parce qu'il est policier et sera celui qui arrêtera son jumeau pour tous ces meurtres (Ignacio).


Accalmie de près de 20 ans car Tasio est emprisonné. À la veille de sa sortie de prison, les meurtres reprennent de plus belle, toujours mis en scène et accomplis comme il y a 20 ans. Les policiers sont mystifiés et n'ont aucune piste sérieuse.


Nous sommes plongés dans l'urgence des policiers qui doivent à tous prix faire cesser les meurtres. Et l'autrice nous balade bien à travers les intrigues mais aussi à travers cette belle ville et sait comment nous faire douter en distillant les informations petit à petit jusqu'à la fin. C'est haletant, c'est assez prenant. Dans l'ombre des loyautés, des traditions et des silences, le thème de la vengeance est omniprésent.


C'est un vrai bon polar dans tous les sens du terme !

 

Bonne lecture !

Le silence de la ville blanche

Eva Garcia Saenz de Urturi

Éditions Fleuve

Collection Fleuve noir

2020

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article