Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Christophe

Brillant  et drôle

Par Christophe Rodriguez

Il fallait oser. En ces temps troublés, où les apôtres de la culture «  woke », tels, les séminaristes du livre de rouge de Mao s’attaquent à toute forme langagière sans avoir ou peu, la connaissance de certaines répercussions historiques, le tandem Achdé/Jul transporte l’homme qui tire plus rapidement que son ombre sur les terres du Ku Klux Klan. Mais il n’y a pas que cela.

En relisant ce petit bijou que tout bon parent devrait confier à son enfant, pour comprendre ce qu’est ou fut le racisme, les plantations de coton, comment fut extrait l’or blanc puis faire la connaissance d’un héros de l’ouest méconnu : le shérif noir : Bass Reeves, J’ai retrouvé la patte du tandem Goscinny/Morris avec un album légendaire : Les rivaux de Painful Gulch, tiré d’un fait véridique.

Pas une caricature

En vacances dans une petite bourgade du Texas, notre ami Lucky Lucke devient (à la suite du décès d’une admiratrice), richissime propriétaire, d’une plantation de coton en Louisiane. Loin des Dalton, pas tout à fait puisque son ami, le Shérif Bass Reeves (1838-1910), premier Marshall à l’ouest du Mississippi vient de mettre la main au collet du quatuor, toujours aussi délirant, surtout Averell. Et c’est parti pour une longue ballade surprenante.

Avec humour, et juste ce qu’il faut de sérieux, quand Lucke Lucke tire un jeune noir des griffes d’anciens esclavagistes, vous allez croiser: Angela Davis en maitresse d’école, le tandem Huckelberry Finn, Tom Sawyer, une figure peu recommandable du KKK, Alexandre Dumas, Victor Hugo, un couple de Cajuns hautement « tripatif » et bien entendu Bass Reeves qui rêve d’un monde meilleur, bien avant Martin Luther King.

Délicieux, brillant et jouissif, ce Lucky Lucke dans le coton vaut son pesant d’or, tout en servant avec intelligence, une superbe leçon d’histoire, aux petits et grands.

Bonne lecture !

 

 

Lucky Lucke

Un cow–boy dans le coton

Achdé/ Jul

Lucky Comics

48 pages

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article