Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Richard et Christophe

Histoires de femmes et de courage !

Par Christophe Rodriguez et Richard Migneault

L'avis de Christophe

Quitter son pays pour de multiples raisons n’est jamais chose facile et déchirante dans certains cas, si je peux interfèrer dans mes souvenirs. Pour comprendre un tout petit peu ce que fut la vie passée et présente de ces immigrants, Khiem, Terres maternelles, est sans contredit la surprise la plus touchante de cette année littéraire. Combinant à la fois biographie, histoire et vie de famille, le tandem Djibril/Yasmine Phan Morisette raconte avec une justesse, l’épopée de sa grande –mère vietnamienne, de sa fille qui s’exilera au Canada en 1979 à l’âge de 15 ans, puis la sienne, jeune métissée à la de ses racines.

Tout en finesse et en dessins, bravo au jeune Djibril qui travaille pour les studios américains de Marvel entre autres, Khiem, si vous prenez le temps, s’immiscera doucement dans votre quotidien. Plus encore, c’est l’histoire de trois femmes qui avec courage, résilience  et pugnacité, ont affronté la misère, la guerre, l’exil souvent avec sagesse, malgré les malheurs.

En ces temps, ou la moindre contrariété, fait bondir le quidam et le conspirationniste surtout, nous lui conseillons fortement de lire attentivement cette grande histoire. De l’attachante grand-mère,  Khiem, soutien de famille dès l’âge de 12 ans, qui doit lutter pour la survie de tous en temps de guerre, puis de sa fille Trang qui économisa sou après sou pour faire venir sa famille, jusqu’à la douce Yasmine qui a pris la plume pour évoquer ces trajectoires, ce récit moderne est une ode à la tolérance et la compréhension. Offrez-le en cadeau à tout un chacun et racontez cette histoire à vos enfants ou vos petits enfants.

 

L'avis de Richard

Moins impliqué émotivement que l'ami Christophe dans cette histoire toute en nuances, je peux , moi aussi, affirmer combien la lecture de ce roman graphique peut être touchante pour tous les lecteurs. Cette vision féminine de l'immigration et de l'intégration ne peut qu'ébranler nos coeurs d'humains, re-brasser nos convictions et surtout, nous faire réfléchir aux impacts des douleurs du départ et des émotions de l'arrivée. Sans oublier ceux qui sont restés au loin, qui continuent leur vie de misère, une misère bien différente de ceux qui sont partis.

Un petit mot sur l'aspect pictural et esthétique de cet album, la page couverture, absolument fascinante dans ses couleurs et dans sa symbolique, est très représentative de l'atmosphère de tout l'album. Le noir et blanc n'empêchant aucunement l'expression des émotions.

 

Khiêm terres maternelles est un bel objet, une histoire touchante et les auteurs Djibtil et Yasmine Morrissette nous racontent cette épopée avec sensibilité et amour. Un petit bijou à s'offrir et à offrir. Une fenêtre sur un monde qui gagne à être ouverte !

Bonne et belle lecture

 

Khiem

Terres maternelles

Djibril et Yasmine Phan Morissette

Glénat Québec

195 pages

2020

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article