Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Sylvy

Une chronique de Sylvy Langlois

 

Une nanny, personnage emblématique, une étrangère vivant au sein d’une famille, veillant aux bons soins des enfants, dévouée, discrète, attentive…

Mais qui est-elle vraiment ?

Angleterre, manoir Lake Hall, vieille demeure d’aristocrate dans la plus pure tradition anglaise, Jocelyn (au féminin) à sept ans lorsque sa nanny Hannah disparait sans laisser de trace, volatilisée, sa chambre est vide, plus aucune trace d’elle. Mais où est-elle passée? Pourquoi a-t-elle fui?

Jocelyn est dévastée, hantée par la perte de sa nounou adorée. Jo gardera un gout amer, maudissant sa mère Virginia d’avoir classé la disparition d’Hannah comme un simple fait anodin. S`éloignant de plus de plus de cette mère si distante, devenue adulte elle quittera le domaine familial pour aller vivre en Californie.

30 ans plus tard, nous retrouvons Jo, suite à la perte de son mari et en difficulté financière, elle est contrainte de retourner avec sa fille en Angleterre à Lake Hall auprès de sa mère devenue veuve elle aussi. Leur relation est tendue, toujours à couteaux tirés, en désaccord sur tout et sur rien. Jocelyn aime braver les interdits multiples de Virginia et celle-ci demeure toujours de marbre face à sa fille.

Leur vie basculera le jour où un crâne humain refera surface sur les berges du lac jouxtant le manoir, et qu’une autre surprise les prendra de court toutes les deux. Hannah est de retour, refaisant elle aussi surface. Jocelyn est ravi de renouer avec sa nanny disparue il y a 30 ans, mais pour Virginia, cette soudaine apparition n’est pas de bon augure, car elle connait la vérité sur ce qui s’est déroulé le fameux soir de la disparition d’Hannah. Mais est-ce bien Hannah ou une usurpatrice qui veux la faire chanter ?

Le roman alterne entre passé et présent, et entre les personnages. Lentement à travers les points de vue de chacun la trame des évènements se déroulera pour reconstituer la vérité. Secret, mensonges, dissimulations, trahisons et meurtre tapissent ce huis clos qui dans son ensemble est assez bien rythmé.

Gilly Macmillan nous dépeint des personnages hantés par leur secret, et leurs fantômes. Elle nous rappelle que la vérité peut faire mal et qu’il est parfois préférable d’entendre des mensonges.

J’ai passé un bon moment de lecture, si vous aimez les thrillers que l’on nomme « domestiques » et les ambiances très « British » vous aller adorez   « La Nanny »

Bonne lecture.

 

La Nanny

Gilly Macmillan

Éditions les escales

2020

400 pages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article