Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Christophe

La politique est un sport dangereux

Par Christophe Rodriguez

C’est par le truchement des multiples affaires françaises, dont celle des HLM qui mettaient en cause une partie de l’état-major du RPR et ultimement le président de la République Jacques Chirac, que je découvris le juge anticorruption Éric Halphen. Candidat malheureux en politique sous l’étiquette Macron et redevenu en 2015 conseiller à la cour d’appel de Paris, il navigue entre le droit et les romans policiers à forte connotation politique.

En terminant La faiblesse du maillon, je me suis plu à imaginer un romancier d’ici, je songe à Martin Michaud et son Victor Lessard ou Jean-Jacques Pelletier, écrire sur la campagne politique présente, ses dessous avec évidemment, un suspense à la clé.

Après Maquillage et La piste du temps, La faiblesse du maillon s’immisçait dans une campagne qui vous rappellera certainement la victoire d’Emmanuel Macron. Celui qui se fait appeler «  Le boss » n’en a que pour les idées qui vont frapper l’imaginaire d’un électorat qu’il méprise légèrement, tout cela grâce à ses conseillers spéciaux, dont Gustave, l’un de protagonistes du roman.

Conseillez, conseillez et vous survivrez peut-être ? 

Membre de l’équipe du jeune loup en question, dit Le Boss, Gustave ne compte plus les heures au point d’en oublier sa compagne. Olivia, policière de choc, est prise dans un troublant engrenage. Après une arrestation qui a mal tourné, il y a mort d’homme, elle est « cuisinée » par la police des polices. Gustave a d’autres problèmes. Depuis peu, un SMS inquiétant vient troubler son esprit ainsi que le cours de la campagne électorale.

Connaissant très bien les rouages de la politique, Éric Halphen tisse la toile par de longs chapitres où vous découvrez le juge Barth ainsi que son alter ego ou presque, le policier Bizek. C’est une intrigue qui fait plus appel à la psychologie qu’à l’action. Dans les couloirs feutrés où se prennent des décisions qui engagent peut-être l’avenir d’un pays, tous les coups sont permis.

Le monde la police quant à lui n’est pas au bout de ses peines, même avec des gens extrêmement dévoués.

Bonne lecture !

La faiblesse du maillon

Éric Halphen

Rivages/ noir, 

447 pages

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article