Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Richard

Une chronique de Richard

 

Fiona Barton née à Cambridge en Angleterre.

 

Elle été journaliste et rédactrice en chef dans différents journaux anglais.

Puis en 2008, elle a tout quitté pour se rendre au Sri Lanka faire de l’aide internationale.

Et depuis, elle apporte aide et soutien à des journalistes en difficulté.

Depuis quelques années, elle habite périodiquement dans le sud de la France.

Le suspect est son 3e roman, après La Veuve en 2017 et La coupure en 2018.

Déjà, on la surnomme la nouvelle reine du crime britannique.

 

Il n’est pas étonnant que Fiona Barton ait choisi de faire de son personnage principal une journaliste d’enquête. L’expérience riche de l’auteure dans le milieu du journalisme, donne à son personnage, Kate Waters une profondeur et un réalisme très impressionnant.

 

Dans « Le  suspect », l’auteure mettra véritablement sa journaliste dans l’eau chaude, très chaude; de journaliste en quête de la vérité, presqu’à tout prix, elle sera plongé dans une affaire qui la touchera comme mère. Voilà comment on donne de la profondeur à un personnage.

 

Tout cela débute par la disparition de deux jeunes filles durant leur voyage en Thaïlande. Les parents sont paniqués. Quoi faire quand on est si éloigné ? Et quand la police prend ces disparitions avec un grain de sel ? N’est-ce pas l'apanage de cette jeunesse de partir sur un coup de tête, de faire la fête et de ne pas donner de nouvelles à leurs parents angoissés ?

 

Puis la nouvelle tombe ! Les deux adolescentes sont mortes dans un incendie probablement accidentel dans un petit hôtel de Bangkok. La police thaïlandaise bâcle le travail à toute vitesse, pas d’enquête approfondie, on passe à autre chose.

 

Kate Waters, en bonne journaliste, ressent l’intuition qu’il y a quelque chose de pas net dans cette histoire. À la demande d’une des familles, elle enquêtera sur ces meurtres. Mais, elle cache une autre raison de s’intéresser à cette affaire : elle pourra se rapprocher de son fils parti à Phuket depuis deux ans et dont elle a peu de nouvelles.

 

Très rapidement, ce qui semblait être un « trip » d’ados en goguette se transforme en quelque chose de beaucoup plus sérieux. La mort des deux jeunes filles cache peut-être certaines activités criminelles. Et la liste des suspects s’allonge à mesure que les circonstances s’éclairent. Ou deviennent moins floues.

 

Devant la complexité de l’affaire, la journaliste se rend sur place et prend l’enquête en mains. Ce qu’elle y découvrira la forcera à s’impliquer de plus en plus … mais de façon beaucoup plus personnelle. Son métier de journaliste passera au second rang.

 

Fiona Barton lance son émule au cœur d’une cité bien particulière, Bangkok, capitale dont certains quartiers mal fanés sont réputés, lieu de tourisme sexuel en tous genres et plaque tournante du commerce de drogue de toutes sortes. Et en même temps, la porte d’entrée à l’Asie pour une jeunesse en mal d’éloignement et d’exotisme. Dans sa recherche de ce qui s’est réellement passé, la journaliste nous guidera dans ces quartiers où le nuit est éclairée comme le jour et où les jeunes touristes peuvent être attirés par l’esprit de fête qui y règne. Tout en occultant les chambres glauques des hôtels pas chers et les rues infestées des profiteurs de toutes sortes.

 

Le lecteur suivra l’enquête de la journaliste aidée par Bob Sparks son ami de la police britannique mais aussi, suivra, en alternance, le récit au jour le jour de ce qui s’est passé par les écrits d’une des victimes.

 

Le récit est passionnant, le suspense bien mené ! Sans être un polar haletant, ni un tourne-page frénétique, l’intérêt est soutenu et comme lecteur, on se laisse prendre. Fiona Barton nous présente le quotidien du travail de journaliste avec précision et sensibilité mais dans ce troisième roman, ce qui ressort de notre lecture, c’est l’intensité de la relation entre une mère et son fils. Certaines réflexions du personnage de la journaliste nous placent devant un certain questionnement moral, humain mais surtout éthique.

 

Un bon roman et une auteure sympathique à découvrir.

 

Bonne lecture !

 

 

Le suspect

Crédits: DR

Fiona Barton

Éditions Fleuve noir

2020

488 pages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article