Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Richard

« J’ai choisi janvier pour mourir »

"J'ai choisi janvier", page 16

Une chronique de Richard

 

Entrez dans une librairie ou dans une bibliothèque et vous vous retrouvez au centre de la vie. Celle des autres mais aussi la vôtre ! La littérature est là pour vous divertir, vous faire réfléchir, vous raconter une bonne histoire, même vous instruire et pourquoi pas, changer votre vie ! La puissance de la littérature est inépuisable !

 

« J’ai choisi janvier » est ce genre de livre qui vous plaque sur votre fauteuil de lecture et qui met votre cerveau en mode « émotions ». Au pluriel ! Une tranche de vie, dans une famille que l’on adopte rapidement, un moment triste mais lumineux qui fait en sorte que pendant notre lecture, notre esprit peut vagabonder dans tous les méandres des « possibles » et des « peut-être que … ».

 

Lili apprend de son père qu’il a décidé de demander l’aide médicale à mourir. L’été vient de se terminer, octobre s’installe lascivement et cette décision bouleverse la vie de la famille de Paul. Sa maladie pulmonaire ne lui laisse qu’une année ou moins à vivre et l’échéance de sa mort pourrait être précédée par un long calvaire de souffrances. De façon réfléchie et sereine, l’homme a décidé de passer un dernier Noël en famille et de quitter ce monde, paisiblement, avec dignité.

 

Au fil des trois derniers mois de la vie de Paul, les membres de la famille immédiate et leur entourage, vivent, chacun à leur manière, des moments de chagrin mais aussi des occasions de bonheur intense, des instants qui parsèment le peu de temps qui leur reste.

 

Paul, le principal intéressé, traverse ces trois mois très sereinement. Lili, personnage central du roman, vit difficilement sa peine tout en essayant de protéger son fils, Xavier, pour qui le grand-père était une figure paternelle forte et rassurante. Pour sa mère, une phrase décrit bien leur relation : « Certes, elle l’aime, mais elle ne partage pas grand-chose avec elle … sauf des silences. »

 

Ayant vécu ce drame il y a quelques temps, Nathalie Roy nous raconte cette histoire avec sensibilité et tendresse.  Avec un sujet comme celui-là, on pourrait penser à un climat et une tension accablante. Oui, par moments on sent toute la peine des membres de la famille, toute leur vulnérabilité, mais en général, grâce à la sérénité de Paul, une lumière d’espoir traverse le roman et adoucit la peine de ceux qui vont rester. L’auteure a réussi le difficile pari de nous parler de l’aide médicale à mourir tout en nous enveloppant d’une couche protectrice de chaleur, de tendresse et de quiétude. Parfois même, avec une touche d’humour bienfaisante.

 

J’ai choisi janvier est un roman dont on va parler longtemps. Même quelques jours après sa lecture, les personnages m’habitent encore. Paul vivant en paix avec sa décision et Lili, avec son double rôle de mère et de fille. Personnellement, en lisant cette belle histoire de vie et de mort, je me suis souvent posé la question sur ma propre histoire, comme fils et aussi, comme père. Dans la toujours sempiternelle question, ai-je été un bon fils ou ai-je été un bon père ?

 

Nathalie Roy ne donne pas de réponse à cette question mais elle nous offre une occasion d’y réfléchir et surtout de se rendre compte de l’écart de perceptions qui peut exister entre les réponses des parents par rapport à celles des enfants.

 

Lecteurs et lectrices, je vous recommande grandement la lecture de ce très beau roman. Soyez rassurés quant à la « noirceur » du sujet; le tout est traité avec retenue et nuances. Mais attendez-vous à vous sentir interpelé par le questionnement que le récit provoque. Il est impossible de lire ce roman sans avoir à se poser quelques questions importantes. Peut-être même dérangeantes !

 

Et bravo à Nathalie Roy d’avoir eu le courage d’aborder le sujet et surtout, de nous avoir permis l’accès aux moments dramatiques qu’elle-même a vécus.

 

Le pari était risqué ; il valait le coup ! 

 

Alors, entrez dans votre librairie préférée ou votre bibliothèque de quartier, et tendez la main vers ce roman qui vous fera vibrer. Émotions et plaisirs de lecture !

 

Extrait : « Même s’il souhaite aborder les prochaines semaines avec sérénité, Paul n’a pas totalement le contrôle de ses pensées. Peut-être que c’est ça, faire le bilan de sa vie. Peut-être que ça demande un peu plus d’introspection qu’il se l’imaginait. Et peut-être que ce sera plus douloureux qu’il l’envisageait … »

 

Bonne lecture !

 

 

 

 

J’ai choisi janvier

Nathalie Roy

Éditions Libre expression

2020

284 pages

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article