Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Richard

Une chronique de Richard

 

Encore une fois, mon statut de blogueur m’a valu un petit privilège que je n’ose pas bouder !!! Lire un roman, pas encore disponible en librairie, et découvrir une auteure avec un talent certain.

 

Sur ma table de chevet, « Special K » y a fait un séjour plus ou moins prolongé. Puis, petit bonheur de confinement, un bon soir, il a sauté de la table et s’est retrouvé entre mes mains. Juste sous mes yeux !

 

Et puis, ce fut le choc !

 

Un roman qui a du rythme.

Des chapitres courts.

Une montée graduelle de la tension.

Une intrigue bien ficelée.

L’intérêt du lecteur est maintenu durant toute la lecture.

 

L’auteure, Céline de Roany a gagné son pari ; ce roman est une réussite sur toute la ligne.

 

Le personnage de Céleste Ibar est fascinant et complexe à souhait.

Gaie et policière, une conjointe médecin et un passé juste assez inquiétant pour donner de la profondeur à l’enquêtrice.

L’idée de la déraciner de Paris pour l’affecter en province lui donne en plus, un autre aspect intéressant. Elle se retrouve au service de la Police judicaire de Nantes.

 

Dès sa rentrée, elle fait sa marque, en arrêtant un collègue pris en flagrant délit de violence conjugale. Cette première arrestation amorçait bien la description du caractère de ce personnage.

 

Puis, sur la scène d’un suicide d’une personne largement connue au niveau local, elle démontrera une capacité d’enquêtrice hors de tout doute. Est-ce vraiment un suicide ?

 

Ce que j’ai beaucoup aimé, c’est ce paradoxe entre la beauté du personnage et les cicatrices dues à son expérience antérieure à ce roman.

En bref, un personnage complexe, avec de la profondeur et un bon soupçon de mystère.

 

J’ai adoré l’adjoint Ithri. Un beau contraste et un complément sympathique au personnage principal.

 

La victime … WOW !! Une victime, une morte qui parle autant. Une vie remplie malgré le jeune âge, une implication dans la société malgré un passé douteux. Et un présent qui l’est encore plus. Quel beau personnage ! On aimerait qu’elle meure dans tous les romans tant qu’elle est riche de personnalité, de bonté et de défauts.

 

Les suspects : une palette vraiment bien montée. Un curé, un notaire, des amis.es, des voisins, des collègues. Un tableau bien rempli par des suspects crédibles.

 

Le dénouement, absolument imprévisible, mais tout à fait vraisemblable. Le suspense a été maintenu jusqu’à la fin.

 

Au niveau du style. J’ai adoré cette écriture sensuelle où les personnages exprimaient leurs désirs, manifestaient leur sexualité.

 

La lecture terminée, la question que je me suis posée … Y aura-t-il une suite ? Il ne faut pas jeter ce personnage … elle possède tout un avenir.

 

En tous les cas, c’est le plaisir que je me souhaite.

 

Extrait:

 

" Elle lui envia cette légèreté, cette utilisation de l'instant qui était, certainement, ce qu'elle avait perdu en vieillissant. La capacité à sourire de tout. À ne pas oublier de vivre."

 

"Puis le bon sens reprit le dessus. De quoi es-tu jalouse, se demanda-t-elle? Il est à toi. Personne ne va te le prendre. Personne ne rivalise avec toi.

Personne ne peut être sa chienne comme tu sais l'être."

 

 

Bonne lecture !

 

 

Special K

Celine de Roany

2019

402 pages

 

P.S. Dès sa sortie au Québec et sa disponibilité sur le site leslibraires.ca, je vous tiendrai au courant ici ou sur ma page Facebook.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article