Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Sylvie Geoffrion

Une chronique de Sylvie Geoffrion

Un mot: suis sur le cul ! Ha non ça c'est 4 mots.

Alors un mot : magistral ! Ou encore génial ou mieux remarquable ou ...allez le grandiose que vous voulez. C'est un premier roman des plus accomplis. Il tape fort et c'est un coup de circuit .


1793 en Suède. Une année à Stockholm, véritable cloaque, où les miasmes et ses relents nous restent dans le nez longtemps après avoir refermé ce livre. Car nous découvrons une société beaucoup moins "propre" (dans tous les sens) que ce que l'on peut imaginer. Incroyable lecture.


Ça pue, ça saigne, ça chie, ça cogne, ça tue, c'est délirant mais c'est incroyablement vrai. C'est d'une précision à couper le souffle.


C'est raconté sur une année, en suivant les saisons, d'une écriture précise et incisive, dans une langue parfaite !

Des personnages, oh la la, disons plus grands que nature, authentiques et parfaits dans ce décor. Luttant pour survivre, vivant d'espoirs et de rêves brisés, certains avec une morale élastique, d'autres avec une conscience légère et une probité inexistante, d'autres encore tentant de rester honnêtes et purs.


Suis fan de polars historique mais là, cette reconstitution est hallucinante! Ce que l'on décrit dans ce livre m'a fasciné, m'a scotché à mon fauteuil de lecture. C'est ce qu'il fallait pour que nous en sachions un peu plus sur ce corps retrouvé dans le fond d'un lac et sur cette société.


Oh ce n'est pas une jolie balade dans la ville. Attendez-vous à vous salir les souliers avec les enquêteurs, à vous pincer le nez, à vous vomir les tripes, à avoir une gueule de bois, à être frigorifié, à avoir faim et soif, à être fiévreux et malade ...


Préparez-vous un café bien fort, installez-vous confortablement et allez-y !


1793 est un premier roman puissant. Un coup de maître. Chapeau bas Niklas Natt och Dag.

Bonne lecture !

1793

Niklas Natt och Dag

Éditions Sonatine

2019

442 pages

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article