Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par France

Une chronique de France Lapierre

 

Ah, Le goût de l’élégance de Johanne Seymour !

 

Déjà, la jaquette du livre nous allèche par son esthétisme. Et que dire lorsque l’on pénètre dans le monde de Simone Vendredi qui perçoit les faux-fuyants et les non-dits, grâce à sa porosité affective ! En un cri déchirant, la narratrice revendique sa part de bonheur. Clame-t-elle la détresse de toute une génération de femmes, cette génération qui a sombré « dans un monde sans élégance, sans tendresse et sans magie » ? Je serais portée à le croire. Le manque d’élégance, c’est celle du cœur, à n’en pas douter. Les passages sur l’amour toxique et sur le racisme en sont une illustration crue.

 

Élément associé à la féminité et aux émotions, l’eau enveloppe l’existence de Simone : la pluie, le brouillard, les larmes, la noyade ; l’île, ce territoire ceinturé d’eau ; les messages nébuleux ; les vagues d’angoisse ; le sommeil comme un raz-de-marée.

 

Pourtant, même sous la pluie battante, la narratrice arbore un tailleur jaune pour conjurer la grisaille de son existence. Jaune, couleur de l’or, mais aussi couleur de la folie qui dérange. Dans le regard des autres, elle est « grotesque, inhumaine, vieille ».

 

Pour ne pas mourir, Simone doit recréer sa vie. Elle se retrouve embauchée à la librairie Wellington de Verdun, propriété de Billy Crusoé et de son équipe dont les patronymes évoquent les grands noms de la littérature. Et la littérature, elle est à l’honneur dans Le goût de l’élégance ! Habilement, Johanne Seymour parsème son texte de titres qu’on veut lire ou relire.

 

Impossible de résumer cette « fable » qui, à mon avis, est plutôt un conte par sa charge émotive forte et le merveilleux dont il enveloppe les personnages. On retrouve avec bonheur la qualité d’écriture de Johanne Seymour.

 

Lisez Le goût de l’élégance : votre parcours semé d’embûches s’illumine tout à coup et votre île se peuple de sourires.

 

Bonne lecture !

 

Le goût de l'élégance

Johanne Seymour

Libre expression

2020

163 pages

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article