Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Christophe

Intelligence artificielle, attention !

Par Christophe Rodriguez

De plus en plus, notre monde est connecté. De votre frigo aux caméras intelligentes et de toute la domotique qui vient avec, l’être humain devra-t-il faite confiance à tout ce réseautage ? Dans tout cet agrégat d’outillage électronique, notre voiture est loin d’être épargnée comme en fait foi, ce roman qui se passe presque maintenant. Imaginez, qu’un pilote invisible se rendre à votre porte, connaisse parfaitement le trajet pour vous rendre à votre bureau ou autre destination de loisir, donc, fini «le coup de sang» au volant, puisque quelqu’un vous guidera gentiment. Mais un hic peut se présenter. Si un petit malin, aux idées mal attentionnées, entendez par là un «hacker» subtilisait le cerveau de l’engin et vous conduisait à votre mort, dans deux heures trente exactement !

Ça donne froid dans le dos

Après Âmes sœurs qui s’intéressaient aux mécanismes de transmission de l’ADN, le romancier britannique John Marrs viendra hanter votre conduite avec Les passagers. De ce roman qui est loin d’être futuriste, nous pouvons affirmer que c’est une superbe réussite, tellement tout cela pourrait arriver.

Aux Diaforus de notre temps qui vantent les bienfaits du "tout connecté", nous leur souhaitons vivement de lire cette fable cruelle. Comme tous les matins, huit personnes vont vaquer à leurs occupations dans leur voiture sans chauffeur. Choisies au hasard par un Fantômas du crime cybernétique, elles sont prisonnières de leurs carrosseries et courent vers une mort déterminée dans le temps. Le monde est sous le choc, parce que ce drame est diffusé instantanément sur la Toile, au grand dam de Jack Larson, le saint patron du  «tout intelligent» qui milite pour que la ville de Londres soit presque entièrement automatisée.

À ce jeu du chat et de la souris, puisque le pirate ne dévoile qu’au compte-gouttes ses intentions, un jeu féroce va se jouer par l’intermédiaire des réseaux sociaux. Pour éviter qu’un passager ne trépasse, il faudra le sauver par le plus grand nombre de « clics » ou si vous préférez un vote !

Rythmé et alimenté par de courts chapitres au style direct, presque télévisuel, Les passagers forment aussi la trame d’une lourde charge sur la dérive des réseaux sociaux. Pour une fois, ce «  tourne page » est d’une intelligence redoutable et pas artificielle du tout.

 

Bonne lecture !

 

Les passagers

John Marrs

Hugo/ Thriller,

438 p.

Janvier 2020

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article