Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Christophe

Le Destin de Louise

Par Christophe Rodriguez

 

Pendant le temps des fêtes, entre deux digestions, je me suis plongé avec délice non dissimulé dans le Miroir de nos peines qui annonce la fin de la trilogie du romancier Pierre Lemaitre. Ce véritable succès de librairie et de cœur qui débuta avec Au revoir là–haut (2013), couronné du Prix Goncourt, puis Couleurs de l’Incendie en 2018 faisait en quelque sorte, revivre la grande époque des feuilletonistes, à la manière de Balzac et plus encore, Victor Hugo.

Avec Miroir de nos peines, nous retrouvons en filigrane les personnages du temps passé, mais la véritable héroïne est Louise. Cette petite fille devenue dame de 30 ans , venait à une époque tenir compagnie à Albert, «gueule cassée»  des tranchées qui montera une escroquerie de haut vol, pour se venger en partie de sa famille.

Louise est serveuse dans le restaurant de Mr Jules, patron bienveillant qui voit la guerre venir. Nous sommes en 1940, les armées allemandes viennent de franchir la ligne Maginot et Paris commence à se vider dans le tumulte le plus complet. Mais Louise en mal d’amour va vivre un autre drame aux conséquences insoupçonnées. Invité par un vieux médecin affable, client depuis des lustres de son restaurant, il se suicidera lors de leur rencontre sans même une confidence. Ce premier chapitre saisissant va ouvrir la porte à une saga familiale, dont seul le romancier en connait les ressorts, et nous à la fin, évidemment.

La route des exclus

Au fil des évènements, vous allez faire connaissance avec Gabriel, jeune soldat idéaliste, Raoul, le débrouillard, maitre des combines, Désiré Migault, le caméléon, falsificateur de génie qui travailla aux langues orientales, puis devint avocat et finalement curé, tout cela sans aucun diplôme, mais avec un bagout qui rappelle les avocats du tout–Paris que furent Maitre Garçon ainsi que René Floriot.

Dans cette quête qui est avant tout une question de survie, les avions allemands mitraillent les routes, Louise va de confidence en confidence et apprends qu’elle a un demi-frère. En compagnie de Monsieur Jules, elle ira presque au front, cherchant dans la cohorte de soldats et de prisonniers dont Gabriel et Raoul, à qui elle doit confier une lettre qui explique tout.

Si l’histoire se prolonge, cette 3e aventure loin d’être triste. Pierre Lemaitre sait tenir le lecteur en haleine, grâce aux procédés des maitres feuilletonistes qui nous disaient presque : «à la semaine prochaine». Le rideau tombe sur un parcours rocambolesque, pétri de l’histoire avec un grand H. 

Nous vous souhaitons bien du plaisir en cette année 2020 qui commence particulièrement bien !

 

Bonne lecture !

 

Pierre Lemaitre

Miroir de nos peines

Albin Michel,

536 p.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Chic, il m'attend dans ma PAL.
Répondre
R
Moi, je ne l'ai pas encore !!! Misère !!!