Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Christophe

La vengeance est un plat que se mange froid

Par Christophe Rodriguez

Voilà un roman policier et de suspense en plus, digne de grands auteurs américains, mais écrit par un français que je ne connaissais pas du tout.

En 2019, soit cette année, Pour seul refuge recevait le grand prix des enquêteurs, et croyez en votre blogueur, il y avait des « costauds » qui composait le jury.   D’un ancien procureur à la brigade criminelle, jusqu’au médecin légiste, en passant par une directrice honoraire de la police scientifique au scénariste, ancien policier Olivier Marchal, ainsi qu’un avocat pénaliste de métier, la confrérie était presque réunie. Comme notre regretté ami Michel Lebrun «pape du polar» à une époque, le redoutable chroniqueur Norbert Spehner, autre «pape du roman policier » lui donne 5 belles étoiles.

Le corps du délit

Dans le Montana, quand l’hiver s’installe, les âmes qui y vivent préfèrent rester emmitouflées dans leur foyer. Pourtant, les choses ne tournent pas très rond en ces journées d’hiver, puisqu’un juge s’évapore en pleine nature.

Pourtant, il fut sauvé par Ted Cortino, ex–policier, jusqu’au moment où nous nous rendons compte que c’est un traquenard ourdi depuis des lustres.   Dans un lieu que nous n’arrivons pas à identifier, du moins au début, un jeune homme se débat, enfermé avec un peu de nourriture, juste de quoi survivre au grand plaisir de son bourreau.

À ce jeu du chant et de la souris, nous comprendrons bien vite, que les motivations du policier à moitié givré, et ce n’est pas à cause de la température, ont un lien direct avec la mort de sa femme Thelma. Cette dernière, pas si facile que cela laisse paraitre, malgré ce que peut affirmer le cœur éprouvé, fut torturée et violée.

Comme c’est le juge Edward Mc Carthy qui présidait le procès, nous aurons compris que la partie de bras de fer entre celui qui séquestre et l’autre qui ne se doute de rien va très mal finir.

En plus de ce duel psychologique, vous allez faire connaissance avec un jeune indien, abusé dès son plus jeune, qui est devenu au fil des ans, un criminel sur qui toutes les fautes reposent.

Un huis clos sous haute tension et quelle découverte !

Bonne lecture !

 

 

Pour seul refuge

De Vincent Ortis

La Bête noire/Robert Laffont

312 pages

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article