Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Alexandra

Une chronique d'Alexandra Beerli

 

Gilles Caillot est un auteur français né en 1967 à Lyon. Ses inspirations littéraires viennent d’auteurs tels que Stephen King, Jack Vance et Jean-Christophe Grangé.

 

Parmi ses œuvres on trouve notamment :

 

- « L’ange du mal », édité aux Editions du Polar en 2007,

- « Réminiscence » édité aux Editions du Polar en 2008,

- « Lignes de sang », édité aux Editions du Polar en 2009,

- « Bas-fonds », édité aux Editions 7 Péchés capitaux en 2011,

- « L’apparence de chair », édité aux Editions du Toucan en 2012,

- « Les ailes arrachées des anges », édité aux Editions Auto Edition en 2014,

- « Immondanités », édité aux Editions 7 Péchés capitaux en 2014,

- « Silencieuse et perfide », collectif, édité aux Editions Fleurs Sauvages en 2015,

- « La couleur des âmes mortes », édité aux Editions Caïman en 2015 ».

 

« JE TE HAIS » est le premier livre que je lis de cet auteur et je n’ai pas du tout été déçue, bien au contraire.

 

L’histoire débute en 1989, une scène de crime, beaucoup d’hémoglobine, une vision d’horreur… dès la première page ça commence fort et j’adore ça ! Seul rescapé de ce massacre, un petit garçon, Marc. Son père a assassiné sa mère et sa sœur.

Puis, on se propulse dans le prochain chapitre en 2017. On y retrouve le héros, Marc Farrugia, devenu flic. Jeune homme brisé par ce qu’il a subi durant son enfance, il va tenter de s’en sortir sans jamais vraiment y arriver. Mais comment aurait-il pu en être autrement, après tout ce qu’il a vécu ?
L’histoire continue régulièrement avec des retours en arrière. On en apprend plus sur l’enfance du garçon, les mauvais traitements infligés par son père, son passage à l’orphelinat, sa petite amie, son adoption, puis d’autres harcèlements dont il aura encore été victime, dans un endroit où l’on est en droit d’imaginer être en sécurité. Marc devenu asocial ne s’entendra qu’avec son co-équipier Sylvain, mais pas pour bien longtemps …
Marc Farrugia vivra toujours dans ses souvenirs, dans son passé, mais avec des zones d’ombres qui ne verront le jour que vers la toute fin et qui nous tiendront en haleine tout du long. Son père emprisonné d’ailleurs depuis de longues années va sortir de prison dans quelques jours. Comment Marc va t-il réagir ? Que va t-il faire ? Pourra t-il lui pardonner toutes ces souffrances ?
En parallèle, il mènera également l’enquête sur un kidnappeur - tueur d’enfants, cannibale de surcroît. L’horreur est à son comble et certaines scènes très bien décrites.
Harcèlement, maltraitance, rapt, séquestration, viols, meurtres, cannibalisme, … tels sont les ingrédients de ce plat savoureusement macabre qui vous réservera des surprises tout au long de ce thriller psychologique haletant.
La fin vous laissera sans voix !
Gilles CAILLOT est indéniablement un auteur que je suivrai régulièrement.
Pour lecteur averti tout de même, certains passages pouvant être très choquant.

Bonne lecture !

 

Je te hais

Gilles Caillot

Terra Nova

2018

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article