Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Lili

Une chronique rédigée par Lili Gourgeon

Écrivaine française, Valérie Perrin est née en 1967 en Bourgogne. Elle est aussi scénariste et photographe auprès de son compagnon, le réalisateur Claude Lelouch. Lauréat du prix Maison de la presse 2018, «  Changer l’eau des fleurs » est son deuxième roman, après «  Les oubliés du dimanche » ( 2015)

Les personnages principaux de ce roman sont un cimetière en Bourgogne, et sa gardienne, Violette Toussaint. Entourée de ses amis : les fossoyeurs, le prêtre, les visiteurs réguliers, Violette raconte les histoires des vivants qui se confient à elle, et des morts qu’ils viennent visiter. La vie de Violette, qu’on découvre peu à peu, est aussi faite de drames et de bonheurs.

Ce livre n’est pas vraiment un polar, mais on y trouve cependant des victimes, des coupables et une enquête. On pourrait craindre une atmosphère morbide et hésiter à s’y lancer. Ce serait une erreur !  Ce roman est à la fois triste et drôle, grave et léger, sombre et lumineux. Il réserve des chocs et des surprises. Il fait tour à tour sourire et pleurer.

Valérie Perrin a un style simple, sensible, chaleureux et poétique. Violette Toussaint est une femme bouleversante qu’on garde longtemps dans la tête et dans le cœur.

 

Bonne lecture !

 

Changer l'eau des fleurs

Valérie Perrin

Albin Michel

2018

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article