Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Richard

"On a coutume de dire que la première fois est toujours décevante. La mienne a été une franche réussite. J'avais dix-sept ans, c'était mon premier meurtre.

Ma vocation venait de naïtre."

Tiré du blog de Winona Jane

Page 10

Une chronique de Richard

 

Qui a tué l’homme-homard ? Juste le titre me fait sourire.

Et quand je vois tout juste en dessous, le nom de l’écrivain, J.M. Erre, alors je suis déjà prêt à me lancer dans cette lecture.

 

Après avoir lu et dégusté Le Mystère de Sherlock, La fin du monde a du retard et Le Grand N’importe quoi, je vous l’avoue, je suis « fan » de cet auteur complètement déjanté. J’adore ses pastiches et ses romans qui me semblent inimitables. Et pour un pastiche, une parodie … faut le faire !

 

Alors, vous êtes prêts !

Allons-y !

 

Margoujols est un petit village calme du sud de la France. À première vue, oui mais si on regarde bien, quelques habitants ont des particularités bien singulières. Il y a 25 ans, un cirque de monstres s’est arrêté au village, son directeur est mort mystérieusement et toute la troupe s’est donc installée. Alors, femme à barbe, homme-homard, sœurs siamoises, géant et liliputien vivent maintenant dans le village.

 

Un jour, on découvre le corps « …éviscéré, émasculé, énucléé, étêté » de l’homme-homard, sauvagement assassiné. Avec son caractère impossible, tout le monde le détestait. La victime idéale, quoi ?

 

Devant le caractère particulier du meurtre, la gendarmerie envoie l’adjudant Pascalini, son gendarme le plus ( ?) futé avec un adjoint qui semble un peu moins déluré. Ils auront de l’aide car dans ce village, on connait ça, les enquêtes : ils sont tous formés aux séries américaines, des analyses de la scène de crime, aux techniques d’interrogation jusqu’à l’analyse des preuves. Tout le village est prêt à mettre leurs compétences télévisuelles au service de la Justice.

 

Mais, une personne mène vraiment l’enquête, une super enquêtrice aux talents multiples, la narratrice, Julie de Creyssels, fille du maire, tétraplégique, condamnée à sa chaise roulante dotée d’un ordinateur hyper-performant et qui ne peut bouger que le majeur de sa main gauche. Ce personnage, je vous en parlerais pendant des heures, est extraordinairement impertinente, joliment irrévérencieuse, magnifiquement insolente, follement drôle et terriblement attachante. Quel personnage ! En dire plus serait vous enlever le plaisir de la découvrir …

 

Ouvrez vite ce roman qui vous fera sourire et rire et ce, avec en prime, une enquête très sérieuse qui ne se prend pas au sérieux. J.M. Erre possède ce don de nous étonner à chaque roman et de pousser à la limite du raisonnable ce qui ne se raisonne pas. Et pourquoi pas nous mettre en contact avec une blogueuse, Winona Jane,  nous racontant son plaisir à tuer, nous parler de ses débuts dans le domaine du meurtre et de l’évolution fulgurante de sa vocation d’assassin.

 

Ah oui ! Dernière chose. En plus d’être une enquêtrice hors pair, Julie est une spécialiste de l’écriture de polars. Elle espère ne pas résoudre trop rapidement l’énigme pour que son roman dure au moins 300 pages. Chanceuse, d’autres cadavres viendront s’ajouter à l’enquête et alimenter la trame narrative de son roman.

 

Amis auteurs et autrices de polars, lisez les conseils de cette jeune écrivaine … elle possède l’art de déconstruire le genre, de le triturer et d’en faire, au final, une lecture parfaitement jouissive. Quelque chose me dit qu’il y a du J.M. Erre là-dessous … !

 

 « Qui a tué l’homme-homard ?» est un roman passionnant, jouissif, avec une écriture jubilatoire, un imaginaire délirant et des personnages truculents. Tiens tiens, ça ressemble parfaitement à son auteur ! Coïncidence ?

 

Est-ce que je vous ai dit que j’ai aimé ce roman ??

 

Bonne lecture !

 

Un extrait :

 

Quand notre héroïne tétraplégique parle d'elle ...

"Si, à l'extérieur, mon imitation de légume attendant la ménagère sur son étal est confondante de réalisme, à l'intérieur, je frôle souvent la surchauffe des lobes frontaux."

 

Et un deuxième ...

Quand notre enquêtrice a une poussée de réalisme:

"C'est une plaisanterie ? Jamais dans l'histoire du roman policier un enquêteur n'a été empêché par une gastro."

 

Qui a tué l’homme-homard ?

J.M. Erre

Éditions Buchet-Castel

2019

355 pages

Son passage à l'émission "La grande Librairie" avec François Busnel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Bonjour Richard, j'ai adoré ce roman. Un bonheur de lecture. Bonne journée.
Répondre
R
J'aime tellement ce que fait J.M. Erre ... Merci pour ton commentaire, Dasola !<br />
A
Un auteur que j'aime retrouver à chaque fois. Et à bas les artichauts.
Répondre
R
J'adore ce genre de roman ! Et son passage à La Grande Librairie a été fort intéressant. Merci Alex !<br />