Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Alexandra

Une chronique d'Alexandra Beerli

 

Angélina Delcroix est une écrivaine française née en 1978 à Luçon. Cette psycho-praticienne de Vendée a écrit son premier thriller en 2017 (« Ne la réveillez pas » aux éditions Nouvelles Plumes).

 

Ses deux premiers livres sont des psycho thrillers. Elle y reprend habilement ses personnages principaux, ce qui permet un récit plus réaliste et un attachement dans le temps. Dans ce thriller psychologique on y retrouve l’adjudante Joy Morel.

 

Plusieurs protagonistes deviennent narrateur, c’est ce qui m’a un peu perdu au début, mais je me suis vite plongée dans l’histoire qui débute très fort.

 

L’histoire commence en 2006 et se passe sur une dizaine d’années. Deux fillettes voisines sont enlevées. Dix ans plus tard, on découvre un charnier d’enfants, et au milieu des cadavres, une adolescente encore vivante.

 

Quand une histoire touche aux enfants, elle nous chamboule tous. Ses petits êtres sans défense que l’on tourmente pour des raisons injustifiées et immorales, vous toucheront au plus profond de votre âme.

 

Certains survivront, d’autres pas. Les survivants feront-ils partie de l’élite ? Leur terrible destin sera t-il scellé à jamais ?

 

Le comble de l’histoire : l’adjudante Morel est enceinte. Comment abordera t-elle cette enquête ? Son enfant sera t-il en danger ? Et surtout, à qui peut-elle encore se fier ?

 

Ce thriller psychologique vous emmènera au-delà de l’imaginable. Vos nerfs seront mis à rude épreuve, les émotions seront exacerbées. Vous serez bientôt au comble de l’horreur. Un récit très dur, qui pourrait cependant refléter la réalité et montrer jusqu’où la nature humaine est prête à aller pour faire vivre certaines convictions.

 

Une histoire qui vous entortillera les tripes. A réserver à un public averti.

 

Bonne lecture !

 

Si je serais grande

Angelina Delcroix

Éditions Nouvelles Plumes

Mai 2019

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article