Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Lili

Chronique rédigée par Lili, collaboratrice à Polar, noir et blanc.

 

Romancier et scénariste, Luca D’ Andréa est né en 1979 à Bolzano, dans le massif des Dolomites au sud du Tyrol. « L’essence du mal » est son premier roman..

Jeremiah Salinger réalise des films documentaires qui ont du succès. Traumatisé par un terrible accident, dont il se juge responsable, dans les montagnes du Tyrol, il entend parler d’un drame épouvantable, le massacre de trois jeunes randonneurs, survenu trente ans auparavant dans  cette même région. Son envie d’en savoir plus, avec l’arrière-pensée d’en faire un documentaire, devient vite obsessionnelle. Il quitte les Etats-Unis pour s’installer dans ce Tyrol dont son épouse est originaire.

Malgré les risques qu’il fait courir à sa famille, l’hostilité et les menaces des villageois, et les souvenirs terribles qui le mènent parfois au bord de la folie, il poursuivra jusqu’au bout sa recherche de la vérité, de fausses pistes en rebondissements , surmontant les obstacles et les dangers, et se confrontant surtout à la montagne aussi magnifique que mortelle, personnage central du roman.

L’histoire est prenante, le suspense permanent. L’auteur décrit les coutumes des habitants de cette sombre région où il est né, mêlant explications géologiques documentées, et délire vers le fantastique et l’horreur. Le récit angoissant n’est pas dépourvu d’humour, ce qui a valu parfois à Luca D’Andréa d’être comparé à Stephen King. Totalement capté par ce thriller, le lecteur ne s’ennuie jamais.

 

L'essence du mal

Luca d'Andrea

Éditions Denoël

Collections Sueurs froides

2017

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article