Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Christophe

Chronique rédigée par Christophe Rodriguez, collaborateur à Polar, noir et blanc.

 

Des crocs et des accrocs dans la haute couture

Il y a de cela fort longtemps, l’auteur de romans policiers Joseph Bialot avait «  pondu » un roman remarquable à la Série Noire : Le salon du prêt-à –saigner.  En plus du titre qui est un véritable tour de force, cette intrigue se passait dans le monde du Sentier à Paris, là où transitaient, à une époque, tous les tissus de confection.

Bien des années, voici que Jacques Pons qui travaille dans le milieu de mode, nous offre une histoire assez «   vacharde  », genre Le diable s’habille en Prada, version 2.0, mais en plus «  trash ».

Cruel, dites-vous ?

Vous rêvez de Chanel, Vuitton, Balenciaga, d’appartements cossus, ainsi que de jeunes cadres dynamiques sans pitié, considérez que vous allez être servi avec Organigramme.  Chez Louis Largneau, fleuron du luxe français, tout se décide lors de séminaires, réunions ponctuelles, ou l’efficacité plus que la mode prime. Entre la créativité qui doit stimuler l’appétit des jeunes cadres et les entretiens qui ressemblent à des séances d’humiliation, tout un chacun se surveille.

Sur le mode des Dix petits nègres, le classique d’Agatha Christie, l’auteur introduit le loup dans la bergerie, ou plutôt un tueur en série qui en sait beaucoup sur les us et coutumes de chacun. Au retour d’un séminaire sous les palmiers qui a tourné en eau de boudin, les images compromettantes pleuvent et les cadavres se ramassent à la pelle.  Le châtiment est cruel, mais justifié, parce que cette compagnie abrite son lot de petits dictateurs en puissance, et il fallait bien qu’un jour, une personne «   fasse le ménage  ».

Ah, les méthodes de travail à la fine pointe, conjuguée à une connaissance pointue de la violence sociale, qui s’opère en milieu de travail, voici une belle intrigue qui est plus que moderne. Avis aux intéressés !

Bonne lecture !

 

Organigramme

Jacques Pons

Hugo et Cie

2018

379 pages

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article